Forum

Pages : 1 2 3

#1 Le 24-04-2021 à 17h50

Garde Etincelante
Waitikka
Modérateur & Renard fabuliste
Waitikka
...
Messages: 134

https://www.zupimages.net/up/21/15/8lha.bmp


Bonjour/Bonsoir à toutes et tous,
Bienvenue au Salon de Thé !



Asseyez-vous, mettez-vous à l’aise, et dégustez donc une petite boisson en prenant part aux différentes discussions.



Ici, vous pouvez débattre avec d’autres joueurs de vos idées de fanfiction, sur l’univers d’Eldarya exclusivement. Le but de ce topic d’entraide est que les auteurs le souhaitant puissent avoir des avis et conseils d’autres auteurs sur leurs esquisse de petites perles littéraires.

Ceci n’a en aucun cas à voir avec le travail des bêta-readers. Si vous rechercher un bêta-reader, alors vous devez vous rendre sur ce topic pour connaitre la démarche à suivre.

Vous avez une idée, mais vous êtes incertains sur un ou plusieurs de ses aspects ?
Vous n’arrivez pas à vous décider sur un point clé de votre histoire ?
Vous ne parvenez pas à vous décider sur le titre à adopter ? Sur les tag à y associer ?

Alors pourquoi ne pas en parler ici ?

Car tout auteur, peu importe son niveau, s’est un jour posé ces questions simples mais si complexes en même temps :
- Quel nom donner à son personnage ?
- Cette idée est-elle intéressante à développer ?
- Comment trouver l’inspiration quand on a le syndrome de la page blanche ?

Il n’y a pas de questions stupides, juste des réponses à trouver !




En tout premier lieu, nous vous prions de respecter les règles régissant ce topic, comme pour toute autre partie du forum.
A savoir :
- Les C.G.U.
- Les Règles du Forum & Site Eldarya
- Les Règles de la section Les Contes d’Eel


Aussi, il n’est pas autorisé de poster des chapitres de sa fanfiction, mêmes partiaux. En revanche, vous pouvez poster un prologue ou bien un résumé, si et seulement si celui-ci est succinct et/ou expose les grandes lignes de votre œuvre.

Si vous souhaitez savoir si une partie de votre texte est conforme aux règles de la section, les autres auteurs pourront vous donner leur avis et leur ressenti mais ne sont pas habilités à vraiment vous répondre à ce sujet.
Rapprochez-vous directement du modérateur des Contes (Waitikka) afin de voir ça ensemble.


Nous vous souhaitons à toutes et à tous de passer un agréable moment en ce lieu !
Bonne discussion et bon jeu !

Hors ligne

#2 Le 24-04-2021 à 18h12

Garde Etincelante
Waitikka
Modérateur & Renard fabuliste
Waitikka
...
Messages: 134

https://i.goopics.net/8j7Lx.png


Bonjour à tous

J'ouvre donc le bal, pour que nous puissions discuter de la nouvelle charte graphique pour notre super section !

J'ai déjà mes propres idées et mes propres goûts, mais je tiens surtout à faire en sorte que cette section vous plaise autant qu'à moi. Vous ne serez peut-être pas enchanté.es de voir des petits renards partout, haha !


Voici sur quoi nous pouvons discuter dans un premier temps :


- L'atmosphère dominante de la section (Atmosphère douce et reposante, plutôt énergique, pepsy, etc ?)
- Les couleurs à y associer (Une couleur favorite ? Des tons particuliers ? Plutôt vif, plutôt pastel ?)
- Est-ce que la création d'une mascotte vous botterait ? Oui ou non ? Après on pourra en discuter plus précisément.

Si vous avez des idées particulières, évidemment, vous pouvez en faire part.



Pour ma part,

Je serais plutôt partant pour une atmosphère douce, calme. A mon sens, la lecture c'est une activité où on peut se reposer. On aime être au calme pour s'adonner à la lecture. Donc j'aurais tendance à rechercher une atmosphère cocooning, douce.
Avec des couleurs pastel, qui n'agressent pas l’œil. J'aime bien les associations de couleur comme le Vert et le bleu, ou le orange et le vert. J'aurais tendance à éviter le Bleu/mauve/rose pour ne pas faire une redite avec les couleurs de base d'Eldarya, mais c'est à voir.

Concernant la mascotte, je suis ultra chaud, mais ça, vous vous en doutez, je pense, sinon je n'aurais pas proposé.
Et je peux même vous dire que j'vois bien un pitit renard tout chou en train de mordiller les pages d'un livre, haha. Mais sshhhh on verra ça plus tard /static/img/forum/smilies/wink.png

Ensuite, petit détail, mais je vois bien des formes (pour les séparateurs ou boutons par exemple) qui donne un coté un peu "antique" ou ancien. Limite assez épurés, pas trop gros et sans trop de fioriture. Quelque chose qui donne un coté assez primaire, peut-être dans un style qui rappellerait les tribus amérindiennes ou les gravures vikings...
Qu'en dites-vous ?



On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible aux yeux.

https://i.goopics.net/OQbdl.png

Hors ligne

#3 Le 02-05-2021 à 19h54

Garde Obsidienne
Nøra
Acolyte des Licornes
Nøra
...
Messages: 374

https://zupimages.net/up/21/01/c5rf.png

Bonjour, Bonjour ! ^^

Pour commencer, merci pour la réouverture de cette rubrique et de ce Salon de Thé. Les Contes d’Eel sont un endroit, où j’apprécie prendre mes quartiers.
Alors, participer à son renouveau me motive carrément !
Je suis donc partante pour répondre à aux questions sur sa nouvelle charte graphique !

- L’atmosphère : Je l’imagine également plutôt douce, reposante et apaisante, tout en étant aussi chaleureuse et accueillante. Un doux mélange de douceur chocolaté au coin d’un feu qui réchauffe nos corps avec un bon livre entre les mains – cette image me plaît bien haha -

- Les couleurs: À force de me balader sur le forum et d’imaginer des couleurs pour mes topics et de voir celle déjà existante, je me rend compte que j’ai mes préférences et que celle-ci s’accorde bien avec ce que j’imagine pour les Contes d’Eel. Je vois bien du beige, marron, orangé, des palettes de couleurs allant du pâle au foncé. Quelques choses faisant référence aux bibliothèque anciennes, aux vieux par chemins et ce style de papier un peu jaunis par le temps, qui ravive de bon souvenir et des légendes oubliées.

- La mascotte : Alors là, le renard me va parfaitement ! J’aime cet animal et s’il te convient Waïtikka, sachant que c’est toi qui comptes le dessiner, je ne vois aucun inconvénient à ce qu’il te ressemble, bien au contraire ! En plus, le renard s’accorde vraiment bien avec ce que j’imagine comme couleur et atmosphère pour la rubrique, alors je dis Banco ! haha
Sinon, un titi fennec aussi hihi. Joli petit renard des sables, avec ses tons beige, j’aime ! *-*

- Mise en forme : Bien évidemment, je sur-valide l’idée de quelque chose « d’antique », en
plus ça suit bien l’atmosphère et les couleurs que j’ai cité plus haut. Des séparateurs, plutôt épurés, avec un style vikings! *-* aaaah, mon cœur fond littéralement. Non, mais je n’imposerais pas mon style non plus x). Je vais me calmer lol.

En tout cas, merci encore pour la réouverture !

Sur ce, bonne soirée à tous et j'ai hâte de voir les Contes d’Eel reprendre de leur couleur ! ^^
https://zupimages.net/up/21/01/mnyt.png

Hors ligne

#4 Le 02-05-2021 à 20h17

Garde Obsidienne
Aespenn
Soldat de la Garde
Aespenn
...
Messages: 499


https://zupimages.net/up/19/48/d8m0.png
Par Aelianne

P  R  A  Y     G  O  D      T  O    K  E  E  P    Y  O  U  R    A  S  S    S  A  F  E
F  R  O  M    T  H  E    H  U  M  A  N    W  A  R  R  I  O  R

https://zupimages.net/up/19/48/cuxi.png

Hello !

Aller, je pose mes fesses sur la section des Contes et je réfléchie à la déco en votre compagnie !
Déjà, c'est vraiment super cool de revoir cette section ainsi que toutes ses histoires, il y a de quoi lire et c'est juste trop cool !
En plus, c'est vraiment bien de se faire un petit brain storming sur le salon de thé mais surtout : faire participer la commu !

L'atmosphère : Je suis d'accord avec toi, Waïtikka et aussi avec Nora pour le côté cocooning. C'est vrai que quand on lit, il est plus facile de se concentrer sur sa lecture avec des couleurs reposantes, pastelles plutôt que des couleurs plus pétantes.
Le vert et le beige me tentent pas mal, leur association est plutôt cool et restent dans des tons qui font très "bibliothèque", selon moi.

Les couleurs : Bon, eh bien j'ai un petit peu répondu en haut haha, mais du coup et comme je le disais : je verrais bien du vert et du beige ou alors même du bleu et du beige qui est une association qui n'est pas mal et qui se verrait dans une bibliothèque, à mon sens.
Enfin, quelque chose qui reste doux et pas trop voyant afin de ne pas trop attirer l'attention d'un lecteur pendant sa lecture.

La mascotte : Je suis à fond pour le renard ! Déjà, parce que c'est mignon comme tout et en plus, c'est un animal que je trouve personnellement très poétique (bon, et aussi je sais que tu les réussis super bien ^^). Donc pour moi, c'est un grand "oui" et pour être franc, je ne vois pas vraiment quelle autre mascotte pourrait s'harmoniser avec la section des Contes.

Concernant la mise en forme, je pense que les séparateurs pourraient apporter une super petite touche de beauté sur les grands topics et participer à l'atmosphère de la section.
Les boutons antiques sont une bonne idée je trouve ! Et un style viking ! Ouais ! B)
En vrai et pour rester dans le thème de la lecture, je proposes aussi des plumes et des encriers. ^^ Ça resterait dans l'atmosphère générale de quiétude qui est proposée pour le moment, je trouve.

Sur ces belles paroles, bonne soirée et au plaisir de revoir les Contes renaître avec plein de belles histoires à dévorer ! (^_^)/

https://zupimages.net/up/19/48/3nt9.png
Y  E  V  A    I  S    H  E  R    N  A  M  E
https://zupimages.net/up/19/48/3r2h.png

BBcode par Elmaëyn
Signature par Waitikka

Hors ligne

#5 Le 06-05-2021 à 13h31

Garde Obsidienne
Kikidamours
Bleusaille
Kikidamours
...
Messages: 116

Bien le bonjour !

Cela fait effectivement très plaisir de voir cette section émerger des cendres des serveurs !

Pour ce qui est de l'Ambiance, je vous rejoins, quand bien même la lecture peut nous emmener vers toutes sortes de sentiments, le calme reste prédominant pour apprécier un bon livre !

Pour ce qui est des Couleurs, je n'ai rien en tête tant qu'on utilise pas du fluo ou des trucs psychédéliques xD

La Mascotte, pour ma part, j'aime aussi beaucoup les renards et je pense que c'est le genre d'animal comme les loups ou les titres que tout le mode aime ou, à minima, respecte.
Un renard peut très bien être un esprit de la forêt et être gardien de livres à mes yeux.

Pour ce qui est de la  Mise en forme, je ne suis pas la plus qualifiée pour cela et ne me suis pas encore assez projetée pour l'imaginer donc je vous laisse la main !

Je ne sais que dire de plus à part que je suis ravie que cette section soit de nouveau présente et investie !

A part peut être que je m'excuse pour ma mise en page mais j'ai clairement perdu la main et suis bien malheureuse surtout d'avoir perdu bon nombres d'images anciennes  /static/img/forum/smilies/sad.png

M'enfin, le renouveau fera du bien à tout le monde, il y aura sans doute une vague de nouveaux joueurs prêts à conquérir tout ce qui est à refaire !

Dernière modification par Kikidamours (Le 06-05-2021 à 13h31)

Hors ligne

#6 Le 09-05-2021 à 18h59

Garde Ombre
Caprix
Recrue
Caprix
...
Messages: 66

https://zupimages.net/up/21/18/0l0n.png
https://zupimages.net/up/21/18/xs52.png

Salutations !

Décidément, le salon de thé et l'animation de la section me tente trop, je sors de ma grotte pour vous rejoindre armée d'un BBcode et d'une tasse de chocolat (pardon, de thé !).

La charte graphique de la mort-qui-tue

L'atmosphère : Pas grand chose à dire à ce sujet si ce n'est que je suis totalement d'accord. Cooconing, calme mais surtout protecteur, rassurant, un petit coin tranquille rien qu'à nous ! <3
Les couleurs : Pas de couleur flashy on est d'accord. Après de mon côté j'ai rien contre un truc un peu peps contrebalancé par quelque chose de plus doux, pastel. J'ai peur que s'il n'y a que du pastel ça fasse un peu fade. Du coup je suis plus pour du beige et du bleu comme Aesp ou bleu et orange ça pourrait être intéressant aussi.
La mise en forme : C'est un peu dur de se projetter à ce stade. Des séparateurs antique why not, j'aime bien l'idée de plumes et d'encrier aussi. Je pense qu'il faut que cela reste soft, épuré comme dit Nøra. Un truc joli, qui sépare sans être mastoc, qui n'attire pas l'attention au détriment du texte... un séparateur quoi ! XD
La mascotte : Une mascotte, vouiiiii ! *w* J'aime l'idée d'un tit renard, j'aime l'idée d'un fennec. J'aurais bien vu un petit oiseau type passereau ou un peu plus grand, avec de jolies plumes mais pas trop flash. *W*
(Autrement dit : je ne vous suis d'aucune utilité pour trancher !)

Help ou comment vous faire entrer dans le vif du topic

Oui, ben parce que tant qu'à faire si quelqu'un a des réponses aux questions existentielles qui commencent à m'ensevelir, ça m'aiderait bien. ^^'

Actuellement je planche sur une fic d'Eldarya et depuis... un temps qu'il n'est pas raisonnable d'évaluer, je m'attaque aux fondations de l'univers : cartes, espèces, faune, flore, etc. Je commence un peu à bloquer côté espèce et ma carte est globalement stable. Je me suis donc dit que j'allais changer de fusil d'épaule et m'attaquer au "reste". Ce reste je sais pas trop par quel bout le prendre en soi. Je me suis dit que ce serait bien de me pencher sur la construction des pays avec les dynasties éventuelles, les blasons, les conflits politiques, les alliances, les forces en balances avec les ressources et co.

Du coup heu, des conseils sur la façon de faire ? Un ordre, une organisation je prends tout ! X)
Ah et je me demandais pour les blasons j'ai des folles envies de mettre des  éléments naturelles partout (plantes, bestioles, etc.). Cette exclusivité c'est réaliste ou il faut que j'aille me faire soigner ?

Et sur ce, des bisous partout et que l'inspiration soit avec vous !
Moi je cours lire toutes les nouveautés qui me font de l'oeil.*w*

https://zupimages.net/up/21/18/ch2x.png
« Il devrait se munir d’un copyright, le hasard ; il en ferait des sous avec toutes ces coïncidences. » – Jean Dion
https://zupimages.net/up/21/18/fumz.png


« Les plus jolies choses du monde ne sont que des ombres. » Charles Dickens
https://i.goopics.net/nQ9d1.gif

Hors ligne

#7 Le 09-05-2021 à 21h26

Garde Obsidienne
Aespenn
Soldat de la Garde
Aespenn
...
Messages: 499


https://zupimages.net/up/19/48/d8m0.png
Par Aelianne

P  R  A  Y     G  O  D      T  O    K  E  E  P    Y  O  U  R    A  S  S    S  A  F  E
F  R  O  M    T  H  E    H  U  M  A  N    W  A  R  R  I  O  R

https://zupimages.net/up/19/48/cuxi.png

Hello !

Je viens réagir de post de Caprix et en même temps, essayer d'apporter mon petit avis, vis-à-vis de son soucis. B)
Créer un monde, ce n'est jamais de tout repos et c'est surtout très complexe. Déjà je pense que construire une carte de ton Eldarya est une bonne chose et permettra déjà de mieux te repérer au niveau des environnements, quant aux restes, eh bien ma maniaquerie des fiches peut peut-être t'aider :

Déjà, ce que je ferais personnellement, ce serait d'ouvrir un tableau excel (sur Google Doc par exemple) et de lister tous tes pays. Come infos, tu peux déjà mettre leur régime politique et les espèces qui y sont présentes.
Déjà ça te fait une base.
Ensuite, je prendrais un Google Doc par pays, et là je ferais les fiches précises recensant les espèces qui y vivent et depuis quand, les capitales, les familles riches, la faune et la flore, ect... puis tu linke toutes tes fiches au pays correspondant dans ton tableau.
(Genre t'as un pays dans ton tableau qui s'appelle Trucmuche, ben quand tu cliques sur "Trucmuche" t'as le lien qui te mène au doc correspondant que tu as fait. Au moins tu sais que quand tu as besoin d'accéder à tes ressources pour ta fic, tu as juste à ouvrir ton tableau, tu n'es pas perdue dans tous tes documents.

Aussi et si ça peut t'aider, je te link une fiche "civilisation" qui recense plein de questions pour faire réfléchir les auteurs sur leurs mondes. Elle vient du même site que ma fiche perso de la mort. B)

Fiche Civilisation

Voilà voilà ! En espérant que mon intervention puisse t'aider ! J'ai hâte de voir ta fiction parmi les contes en tout cas ! /static/img/forum/smilies/big_smile.png

https://zupimages.net/up/19/48/3nt9.png
Y  E  V  A    I  S    H  E  R    N  A  M  E
https://zupimages.net/up/19/48/3r2h.png

BBcode par Elmaëyn
Signature par Wounw




Sauras-tu faire le bon choix ?

↓↓↓

Hors ligne

#8 Le 09-05-2021 à 23h24

Garde Obsidienne
Kikidamours
Bleusaille
Kikidamours
...
Messages: 116

Pour ma part Caprix, j'apporterai un peu de nuance à ce magnifique travail que tu as commencé.

Parfois, on veut créer un monde tellement parfait, tellement riche qu'on s'y perd et qu'on s'y noie.

Évidemment, on n'est pas tous pareil et chacun a des besoins différents mais, je pense que parfois, il faut savoir se lancer dans l'écriture sans tout avoir paramétré au millimètre.

Si tu as une carte, des espèces à disposition, je dirais que tu ne dois pas oublier le plus important, si c'est une histoire que tu veux raconter de quoi va-t-elle parler ? Quels personnages veux-tu faire vivre à travers elle ?

Tu peux te permettre de ne pas tout savoir à l'avance. Mets toi des grandes lignes conductrice mais laisse toi une marge de manœuvre sinon tu risques de te sentir bridée par ta propre création.

Rien ne t'empêche de te lancer dans un écrit et de peaufiner ton monde en même temps, ça te permettra de l'éprouver et de savoir justement dans quelle direction aller pour le développement de l'univers.

Si tu pars sur une enfant alors tu vas devoir développer l'idée d'un système scolaire, partant de là, tu pourras aussi imaginer les camarades qu'elle va côtoyer. Je pense que tu vois le truc :p

Si tu as besoin d'une grosse préparation d'univers c'est quelque chose qui t'appartient et je sais que c'est un travail titanesque, c'est justement pour ça qu'il faut t'économiser pour ne pas t'épuiser sur la création de ton univers  /static/img/forum/smilies/wink.png

En tout cas, courage et j'espère voir ton histoire un jour sur cette section :3

Hors ligne

#9 Le 10-05-2021 à 21h57

Garde Ombre
Caprix
Recrue
Caprix
...
Messages: 66

https://zupimages.net/up/21/18/0l0n.png
https://zupimages.net/up/21/18/xs52.png
Bonsoir !

Des jolies réponses pour me sortir de ma gadoue ! \o/

Aesp : J'aurais peut-être du précisé pour le moment la majorité de mes docs sont sur papier et pas encore sur ordi. Ceci ton idée de tableau excel me plait bien, ça m'aidera à avoir un aperçu général ! Merchi ! <3
Ooh la fiche civilisation je m'en souviens ! Et comme tu le sais moi aussi j'adore les fiches ! XD J'étais sûre de l'avoir encore quelque part mais après vérification inconnu à cette adresse. Donc petit lien suivi et fiche récupérée ! ^^


Kiki : Tu pointes exactement mon problème, je veux m'arrêter avant de me noyer ! XD Du coup pour nuancer un peu, j'ai pas encore toutes mes données sur ma ou plutôt mes cartes. Certains trucs sont établiset j'y touche plus, genre la tectonique des plaques et le climat, une carte chacun on y touche plus ! x) Ma carte principale avec les pays est globalement fini aussi mais il manque encore beaucoup d'info, j'ai pas toutes les capitales ou toutes les régions, j'ai un ou deux pays qui ont pas encore de noms ou un régime politique indéterminé. J'ai mes espèces faeries mais pas encore de faune ou de flore.
Pour ce qui est de l'histoire, c'est encore très flou mais, comment dire ça ? Mon perso principal va se retrouver à voyager un peu partout à la recherche de réponse sur la création du cristal/sa nature, 'fin elle va chercher des "réponses" sans trop savoir quoi au début et ça va se préciser ensuite. Du coup potentiellement elle va se balader dans tous le monde ou presque, 'fin il va falloir que je détermine où sont les indices et comment que ça s'est goupiller au fil des millénaires. Et en parallèle j'ai un côté un peu politique avec Leiftan et les conséquences de ses recherches à elles. Du coup d'une certaine manière j'ai envie de dire que je pars sur l'idée d'une histoire dans l'Histoire ! /static/img/forum/smilies/lol.png C'est pour ça que j'ai besoin d'une bonne base alliances politique/état dans leur globalité à l'instant T de l'histoire. En soit le passé de ces états je m'en fou mais genre les blasons il faut bien que je sache à quoi ils ressemblent... Non ? Je suis entrain de couler ? X)

Par contre, freiner vos ardeurs quand même vu l'état embryonnaire de cette histoire c'est pas demain la veille qu'elle va sortir ! Votre enthousiasme fait chaud au cœur mais je voudrais pas vous donner de faux-espoirs ! X)

https://zupimages.net/up/21/18/ch2x.png
« Il devrait se munir d’un copyright, le hasard ; il en ferait des sous avec toutes ces coïncidences. » – Jean Dion
https://zupimages.net/up/21/18/fumz.png


« Les plus jolies choses du monde ne sont que des ombres. » Charles Dickens
https://i.goopics.net/nQ9d1.gif

Hors ligne

#10 Le 10-05-2021 à 23h42

Garde Obsidienne
Kikidamours
Bleusaille
Kikidamours
...
Messages: 116

Recoucou !

Je vois quel est le problème par ce que j'ai déjà tenté de créer une mythologie de la création du monde à l'ère humaine en passant par la création des espèces x')

Et tu te doutes que si j'en parle ainsi, c'est par ce que je n'ai jamais terminé. Je pense que cette méthodologie ne me convenait pas.

Je continue de penser que plutôt que de créer l'univers pour ensuite pouvoir créer une histoire. Sers toi de ton histoire pour créer l'Histoire. Crée deux ou trois royaumes complets et éventuellement les noms des royaumes voisins, quelques infos de base (régime, s'il y a beaucoup de mixité ou une sorte de race de faery, etc.) et après lance toi dans l'écriture ou à minima commence déjà du coup à réfléchir à quelles vont être les découvertes à propos du Cristal, les éventuelles fausses pistes,etc.

Si tu pars du principe que le Cristal est (grosse bêtise à venir attention) le fruit d'une expérience alchimique faite par les elfes alliés à des nains avec une affinité élémentaire, tu crées un pays d'Elfe et il faudra qu'il soit travaillé, idem pour celui des nains. Mais, ils ne seront pas les seuls il faudra que tu voies où va commencer le périple de ta gardienne. Où va commencer la découverte des indices ? Si c'est une fresque gravée à l'époque de la création, alors tu peux présumer qu'il existe des rares métis d'elfe-nains qui ont la connaissance des deux côtés de par leur ascendance.

Bref, je me perds dans mes exemples mais c'est vraiment pour souligner le fait que le fait d'imaginer ton histoire t'aidera à développer ton monde de façon cohérente. Si tu pars du principe que elfes et nains se détestent actuellement, ça peut s'expliquer par le fait que pour préserver le secret du Cristal les deux peuples ont choisit de se séparer pour scinder la connaissance.

Il y a des choses que tu ne pourras mettre en place qu'en expérimentant ton univers.

Après ça peut aussi t'aider peut être de confronter ton univers avec un interlocuteur extérieur.

Demande à quelqu'un de regarder ce que tu as fais et les questions qu'il te posera t'aideront à rajouter du détail, de vérifier que tout a du sens.

Je ne sais pas trop si je t'aide ou pas en disant tout ça x)

Hors ligne

#11 Le 11-05-2021 à 10h02

Garde Absynthe
WinterSolstice
Jeune recrue
WinterSolstice
...
Messages: 24

https://zupimages.net/up/20/51/iw8q.jpg


Hey ~

J’avais envie de rebondir sur cette histoire de création d’univers, si ça peut te filer un coup de main, Caprix.

Déjà en effet, essaie de te garder une marge de manœuvre. Une grosse marge de manœuvre, je te dirais, parce que tu vas développer une autre vision des choses à force d’écrire. Par exemple, en envoyant tes personnages dans un endroit, tu vas peut-être te dire « Tiens ! Ça serait pas mal si je faisais ce lien-là, ou que je rajoutais ça » et en fin de compte, tu vas dévier de ton idée de base. Ce qui est normal.

Honnêtement, créer des cartes détaillées avant même de commencer l’écriture est le meilleur moyen de foncer dans un mur. Le terme est peut-être un peu fort, je te l’accorde, ce que je veux dire par là est que tu prends le risque de te brider ou de te bloquer parce que tu voudras que ton histoire colle avec toutes ces bases pré établies. Et comme je te le disais plus haut, à un moment ton écriture évoluera et tu auras besoin d'une marge de manœuvre.

Tu n’as pas toutes tes villes ou tous tes noms de pays ? Ça n’est pas grave, ne cherche pas à créer un truc pour « meubler » au risque soit de faire doublon, soit de te perdre. Tu peux très bien y penser quand tu auras commencé l’écriture et qu’il te faudra une « zone tampon » où faire redescendre la pression

Je vais te prendre un exemple tout bête pour illustrer ça : ma manière de créer l’univers de Dracarys. C’est du très gros résumé, hein, mais c’est pour te donner une idée.

- Premier point : l’ambiance globale que tu veux donner.
Ici, les quatre principaux royaumes ont leur propre influence (nordique, asiatique, celtique et moyen-oriental). Ça, c’est ta première base de travail. C’est très grossier, y a pas beaucoup de détails, mais tu as déjà une séparation entre tes différents royaumes. Tu pourras t’appuyer là-dessus pour leurs relations politiques.

- Ensuite, on entre dans les détails
Tu prends tes pays ou tes royaumes les uns après les autres et tu commences à détailler tes villes, tes paysages, ton climat et les petits points géologiques (tu as parlé de tectonique des plaques donc je rebondis là-dessus). Tu disais avoir du mal avec la faune et la flore, c’est un moyen de te débloquer : chacun peut avoir ses ethnies de faeries majoritaires ainsi que des plantes adaptées à son climat.

Ça, c’est ce que j’avais quand j’ai commencé à écrire. Tu constates bien qu’il n’y a pas tant de détails que ça, mais c’est un bon entre-deux à mon sens : tu as ton fil conducteur, mais aussi suffisamment d’espace pour l’adapter à  ton écriture.

Si tu te concentres sur les particularités d’un pays, puis celles d’un autre, tu vas voir qu’il sera beaucoup plus facile d’identifier les points de tension. À partir de là, tu pourras établir les potentielles alliances ou les zones de conflits.
Par exemple : Avalöne et Hajvingar, deux royaumes ennemis. Le premier est très forestier, pluvieux avec des saisons relativement douces. L’autre est hivernal avec beaucoup de montagnes. Leurs problématiques sont complètement différentes (au niveau de l’indépendance en nourriture par exemple). De facto, leurs arts le sont aussi (pêche, chasse, navigation). Tu as là plusieurs points de tensions qui expliquent leurs querelles.


Mon explication est peut-être décousue, pas facile d’expliquer une méthodologie en un petit post. En gros, il ne faut pas que tu fasses toutes tes bases d’un coup, mais que tu établisses quelques points solides et que tu brodes autour au fur et à mesure.


Pour ce qui est de la méthode utilisée pour créer ton univers, en ce qui me concerne, je privilégie le papier aussi. J’ai tendance à vite me perdre, pouvoir me référer à des notes manuscrites m’aide à rester bien concentrée. Par ailleurs, plus les fiches sont détaillées, plus j’ai l’impression de m’éloigner de l’essentiel, donc des documents moins étoffés me conviennent bien. J’ai ma carte, mes bases, c’est suffisant.

Ceci dit, ce n’est qu’une technique parmi d’autres. Celle d’Aespenn m’a l’air très bien aussi si tu te sens capable de gérer tout un arbre de documents. Et surtout si tu as besoin d’avoir beaucoup de détails sous la main pour écrire.


Je pense que je vais m’arrêter là, ça fait déjà un gros pavé. Je suis à ta disposition si tu veux plus de détails ou un avis o/

Dernière modification par WinterSolstice (Le 11-05-2021 à 10h06)



Discord des Contes : La Bibliothèque d'Eel
[Lance][Nevra] Dracarys - Chapitre 9 en ligne
https://zupimages.net/up/20/51/z2e6.gif

Hors ligne

#12 Le 11-05-2021 à 15h03

Garde Ombre
Togame
Acolyte des Sylphes
Togame
...
Messages: 1 014

https://zupimages.net/up/18/44/hqu7.jpg

Bonjour !

Je viens également réagir au problème de @Caprix qui est si complexe que ça mériterait presque de faire l'objet d'une masterclass.

Du coup, pour ma part, je rejoins à 100% Kikidamours et WinterSoltice.

De ce que tu nous dis, pour moi c'est même plus des bases que tu as, c'est déjà tout un lore très riche et très dense.

Pour ma part, je suis tout l'inverse de toi. Quand j'écris, je ne fais absolument aucun plan et aucun travail en amont. Je me laisse totalement portée par l'inspiration. Pour te dire, je n'ai même pas de plan de scénario ou de fiches personnages. Je crée tout au fur et à mesure. J'ai juste des idées de scènes/de moments pivots dans l'histoire ou de très, très grandes lignes, et encore c'est juste dans ma tête, à l'état d'idées. Rien n'est inscrit dans le marbre ou même noté dans un fichier. 

Du coup l'univers c'est pareil, j'invente le contexte géographique et historique en fonction des besoins de mon histoire à l'instant T.

Et pourtant, j'écris aussi une histoire où l'Histoire est importante, puisque j'explore la création du Cristal, la raison pour laquelle certains veulent le détruire, l'Oubli et ses conséquences sur la mémoire collective à Eldarya, le Grand Exode, ce qui s'est passé côté Terre, etc. Ainsi que les relations entre les différents territoires, le statut de telle ou telle race,...

Mais j'ai commencé à établir une carte et des fiches que vers les chapitres 20-25 de ma fic, quand j'avais déjà mentionné divers noms de lieux, etc. et que là j'ai ressenti le besoin de visualiser le tout pour donner une vision d'ensemble et une cohérence.

Puis surtout, il m'a fallu une carte quand j'ai eu besoin de calculer les distances d'un lieu à un autre, et les temps de voyage (vive les petits carreaux et les échelles).

Donc à partir des quelques lieux que j'avais en tête j'ai pu en imaginer d'autres, qui seront à exploiter plus tard, à faire des liens, à imaginer les différentes relations possibles, mais en restant quand même le plus "vague" possible pour laisser libre cours à mon imagination le moment venu.

De même pour les fiches des races, j'en ai fait quelques-unes, mais seulement si ces races prenaient suffisamment d'importance dans l'histoire pour nécessiter un développement plus précis, et qu'il fallait donc que je détaille davantage et que je m'assure d'être cohérente et de ne pas me contredire d'un chapitre à l'autre.

De même, ma façon de procéder est totalement inversée par rapport à la tienne. x) Mes cartes, fiches et autres se créent au fil de l'écriture, pendant ou après, pour consolider ces idées. Et elles servent d'annexes aux lecteurs pour qu'ils puissent se repérer plus facilement dans l'espace et visualiser la façon dont je me représente les lieux.

Après, chacun à sa façon de fonctionner et je peux comprendre que tout préparer rassure, surtout vis-à-vis de la peur de faire des incohérences. Mais peut-être que c'est davantage une question de confiance en soi et en ses capacités de logique, de cohérence et de mémoire aussi. C'est un filet de sécurité, mais comme disaient les VDD, ce filet peut devenir un frein à l'écriture.

Ne serait-ce que le fait que tu passes autant de temps là-dessus, et que du coup ça retarde l'écriture, alors que l'objectif c'est quand même d'écrire une fic, pas un bouquin de RP. x)

Tu seras en charge de l'écriture, donc ton univers tu peux le construire sous ta plume, puis parfois faut se laisser surprendre.

Comme disait une VDD, y a des idées qui te viendront en écrivant, tu ne peux pas savoir à l'avance où ta plume te mènera. L'écriture c'est un voyage sans itinéraire. On a le point de départ, on peut avoir certaines étapes et une vague idée de l'arrivée, mais on ne sait pas ce qu'il nous réserve.

Enfin moi, je le vis comme ça. Je me laisse vraiment portée par mon imagination, par mes personnages, et je ne cherche pas à contrôler toutes les étapes du processus.

Par exemple, ton histoire de blason, est-ce que tu as besoin de savoir à l'avance quel blason ressemble à quoi ? Est-ce qu'au fond l'important c'est pas juste de savoir que tu veux instaurer ce système de blason, et au moment où dans tel chapitre, quand tu auras besoin d'évoquer le blason de tel ou tel royaume, tu te poseras pour te dire "bon il ressemble à quoi, quelle est sa signification, etc."

Surtout que le risque c'est que là tu te donnes à fond pour développer tout en détail, et qu'au final tu te rendes compte en écrivant que tu auras utilisé même pas 50% de ce que tu as créé.

Dans mon cas, sur les 11 territoires que j'ai créés, toutes non pas été évoquées alors que j'ai 78 chapitres en cours, et sur celles évoquées, il n'y en a que 3 qui ont eu un rôle clé dans l'histoire et que j'ai dû développer un peu plus.

Puis y a des lieux qui ne figuraient pas sur la carte, mais que j'ai inventés au cours de l'histoire, comme les Neuf Cités Marines. Bon c'est sous la mer et c'est un monde dans un monde, du coup de toute façon c'était difficile à placer sur la même carte qu'Eldarya, mais c'est un royaume que j'ai imaginé vraiment sur le tas.
De toute façon, tu ne pourras pas balancer toutes les infos sur ton univers d'un coup, faudra les disséminer, les distiller même, dans ton histoire, par petites touches ici et là, et les introduire à travers ton scénario et tes personnages.

Du coup, tant que tu n'as pas mentionné à un moment T ledit royaume et ses relations avec les autres pays, tu es libre de décider ce que tu veux en faire au moment où tu en auras besoin.

C'est pour ça que pour ma carte, je me suis contentée du nom des régions, leur capitale éventuellement, le climat très grosso modo, et c'est tout. Le jour où j'ai décidé d'envoyer mes personnages dans un des territoires, c'est là que j'ai commencé à imaginer l'organisation politique, les traditions, les coutumes, l'architecture de la ville, etc. Et tout ça en écrivant, ça veut dire que je ne me suis pas posée pour me dire "je fais une fiche avant d'écrire". Non, je l'ai créé vraiment au fil de l'écriture, sans aucune notes en amont.

Alors bien sûr, ça veut dire être ultra carré et organisé dans sa tête, et connaître son histoire sur le bout des doigts pour pouvoir faire des liens avec des choses évoquées dans les chapitres, précédents, etc. Mais comme dit Winter, ces liens on ne les a pas pas prévu forcément non plus, et ils s'imposent de façon évidente à tel ou tel moment de l'histoire. L'écriture c'est de la broderie, on tisse littéralement une histoire, mais on part d'un canevas blanc et on brode, fil après fil, on lie tout ensemble, pour qu'à la fin ça donne une image d'ensemble cohérente. Parfois, c'est même un peu du patchwork, c'est du bricolage, du collage, de la mosaïque, l'idée c'est qu'à la fin tout soit lié.

Mais encore une fois, chacun a sa façon de fonctionner. À toi de voir si c'est absolument nécessaire d'avoir tous les détails pour pouvoir écrire sereinement, si ça te bloque niveau écriture de ne pas avoir tous les éléments à disposition ou si au contraire, tu peux laisser un peu plus de marge à l'improvisation.

Pour ma part, je trouve beaucoup plus satisfaisant de découvrir son univers tout en le construisant, ça rend le travail d'écriture moins "ennuyant" je dirai, parce qu'on va toujours avoir ce petit moment d'excitation en mode "ah là c'est le moment où je fais chauffer mes méninges pour révéler une nouvelle pièce de mon univers", comme si c'était une sorte de puzzle qui se révèle au fur et à mesure, aussi bien à l'auteur qu'aux lecteurs.

J'aurais trop peur que l'écriture soit de la pure rédaction et pas un travail d'imagination et d'inspiration si j'ai déjà épuisé, justement, toute mon imagination et mon inspiration en amont.

Puis de toute façon je me connais, même si je fais un plan, je ne le respecte jamais. x) Du coup, j'ai arrêté de faire des plans. =')

J'ai conscience que ça ne t'aide pas vraiment, mais ça te donne au moins un point de vue diamétralement opposé qui te permettra peut-être de trouver un juste milieu. ^^


https://zupimages.net/up/18/44/98u8.jpg
“J'adore les huîtres : on a l'impression d'embrasser la mer(de) sur la bouche.”
https://nsa40.casimages.com/img/2019/12/16/191216015011506662.jpg
Punchline sponsorisée par Necro, Roi des Grenouilles et Terreur des Surimis.


https://nsa40.casimages.com/img/2021/05/01/210501023106644364.jpg

Hors ligne

#13 Le 13-05-2021 à 10h51

Garde Ombre
Caprix
Recrue
Caprix
...
Messages: 66

https://zupimages.net/up/21/18/0l0n.png
https://zupimages.net/up/21/18/xs52.png
Plop !

J'ai suscité un débat c'est cool de voir toutes ces façons de travailler différentes !

Kiki : Si, si tu m'aides beaucoup chère interlocutrice extérieure ! <3 J'avoue que de mon côté même si actuellement j'ai beaucoup développer mon univers j'essai au maximum de garder mon histoire à l'esprit. Parfois j'ai points importants dans mon récit qui me servent de point de départ, en mode "il me faut ça comment que j'fais". XD

WinterSolstice : Quel plaisir de te revoir par ici !<3 Tes explications sont très claires ! Au final j'ai l'impression qu'on a à peu près la même méthode, j'ai juste tendance à faire en parallèle l'ambiance globale et les principaux éléments des pays. Après tant que c'est pas dans l'histoire je m'interdis pas de modifier un truc, c'est plus qu'avoir ma géographie établie m'aide à visualiser le truc. Mais tu as raison, je vais placer mes faeries, j'y verrais plus clair en terme de points de tension ! ^^

Togame : Je suis en admiration devant ta capacité à te retrouver dans ton histoire de mémoire. J'en serais incapable (ou alors je perdrais des heures et de heures à chercher mes infos pour vérifier que je me contredit pas ! /static/img/forum/smilies/lol.png ) Les distances oulàlà m'en parle pas, pour le coup je crois que ça c'est vraiment un truc que je ferais sur le tas en pleurant ! XD J'essai de ne pas trop détaillé non plus mais les fiches, comme celle d'Aesp m'aide bien pour voir les trucs auxquels ils faut que je pense, d'une fiche à l'autre c'est plus ou moins remplie au début.
Damn, je suis démasquée... *s'accroche à son filet et pose un orteil sur le chemin sans itinéraire* J'aime beaucoup ta façon de comparer l'écriture à du tissage, c'est très poétique. :3

Bon maintenant que je suis remontée à bloc go prendre la plume ! ...ou pas, peut-être d'abord finir de faire un tour chez les autres... et... /SBAFF/

Des bisous et une pluie d'inspiration !
https://zupimages.net/up/21/18/ch2x.png
« Il devrait se munir d’un copyright, le hasard ; il en ferait des sous avec toutes ces coïncidences. » – Jean Dion
https://zupimages.net/up/21/18/fumz.png


« Les plus jolies choses du monde ne sont que des ombres. » Charles Dickens
https://i.goopics.net/nQ9d1.gif

Hors ligne

#14 Le 13-05-2021 à 12h10

Garde Absynthe
Lillion
Garde en formation
Lillion
...
Messages: 166

Je viens prendre part à la discussion, c'est très intéressant !

Inventer des mondes est un hobby à part entière

Il y a une question qui me paraît importante : est-ce que tu aimes créer des mondes, indépendamment de l'écriture ?

Togame parle du risque de créer un monde si riche que tu n'utilises pas 50% de ce que tu as créé. C'est un problème si tu crées ton monde uniquement pour y écrire ta fiction : tout ce qui ne finit pas dans la fiction est un effort gâché. Je ne suis pas complètement d'accord mais admettons que ce soit vrai Mais vu ce que tu décris, j'ai l'impression que ce n'est pas ton cas - corrige-moi si je me trompe mais tu as l'air d'aimer le processus d'invention lui-même.

Je veux dire, regardons l'exemple par excellence de l'homme qui a créé son univers puis y a placé ses romans : Tolkien. L'homme a inventé des langages ! Evidemment qu'il ne faisait pas ça juste pour donner un cadre à ses futurs romans ; il devait juste adorer le processus, et il a été si investi par son univers qu'il a ensuite voulu en raconter des parties.

On est des auteurs amateures, on écrit parce qu'on aime ça. Si tu aimes aussi créer un univers, pourquoi t'en priver ? C'est un hobby à part entière. Tu peux le lier à ton autre hobby, l'écriture, quand tu utilises le monde créé pour une fiction ; mais tu peux aussi te retrouver avec 80% de l'univers dont tu ne t'es pas servi, et ce n'est pas grave. Tu t'es amusée à construire ce monde, c'est l'essentiel.

(Si tu parles anglais, il y a plein de vidéos super pour l'écriture/le jeu de rôle qui expliquent comment construire un univers cohérent et conseillent parfois des logiciels, par exemple pour créer des cartes.)


Inventer des mondes pour y écrire

Cela étant dit, si tu veux que ton monde soit le cadre d'une fiction, je rejoins davantage Kikidamours, WinterSolstice et Togame.

Il y a un risque que ton monde devienne si grand que ça te sape ta motivation pour écrire. Si tu as inventé un univers à la Tolkien et que tu n'as pas encore écrit une seule ligne de ton histoire, est-ce que tu ne vas pas être paralysée quand tu voudras commencer ?
Ça m'est arrivé par le passé : j'ai inventé un grand univers, je me suis beaucoup amusée, c'était gigantesque et cohérent et bigger than life... Et quand j'ai commencé à écrire le prologue de mon histoire, ça pâlissait à côté de l'univers que j'avais développé. Je n'ai jamais écrit cette histoire.
(Je pense que c'est possible d'éviter cet écueil en écrivant des nouvelles. Tu ne commences pas ta grande épopée mais pendant la construction de l'univers, tu écris régulièrement de petites nouvelles et des scénettes, comme ça tu prends l'habitude d'écrire dans ton univers.)


Togame suggère de partir au fil de l'eau et d'ajuster après. C'est possible, par contre c'est une stratégie qui se prête mieux aux auteurs avec une très bonne mémoire (ce qui semble être le cas de Togame) et surtout aux auteurs qui réécrivent ensuite leur roman pour y ajouter la complexité que cette stratégie empêche.
Exemple : quand j'ai commencé ma fiction Le rêve des dieux, j'étais au fil de l'eau, j'écrivais parce que ça m'amusait. Au bout de quelques chapitres, j'ai réalisé que je ne pouvais pas continuer à avancer en aveugle, j'avais semé des indices mais je ne savais pas où ils menaient. J'ai fini par me poser et créer l'intrigue.
Maintenant, je relis la fiction et je réalise qu'à cause de cette absence initiale de planification, il y a plein de petites incohérences et d'occasions manquées. Chaque subplot est un fil et au lieu de tisser un motif cohérent, j'ai mis du jaune un peu trop tôt, du vert trop tard, j'ai ajouté du bleu en urgence ici et là parce que j'en avais besoin pour dégrader en violet dans le chapitre suivant. De loin, ça ne rend pas si mal, mais si j'avais vu le motif dès le départ, j'aurais pu aboutir à un résultat final meilleur. ce qui est mon objectif avec la réécriture actuelle. On verra si ça fonctionne !

Je pense que tu pars dans la bonne direction en voulant construire un univers riche. Contrairement à Togame, je ne pense pas que ne pas utiliser tout ton univers soit un problème : cette sensation que l'univers dépasse l'histoire qu'on est en train de lire, qu'il y a tout un monde et que le livre n'est qu'une fenêtre sur une partie... c'est ce qui rend un livre de fantasy vraiment accrocheur, n'est-ce pas ? Un monde comme le Vieux Royaume de Jean-Philippe Jaworski est excellent parce qu'il n'est pas un simple prétexte pour les histoires, on a la sensation qu'il a une existence à part entière et que les histoires s'y déroulent.


Quelles méthodes utiliser ?

Pas d'avis particulier là-dessus, personnellement je finis de toute façon sur un mélange de fichiers Word et de gribouillis sur papier, quelles que soient mes bonnes résolutions de départ.

Dernière modification par Lillion (Le 13-05-2021 à 12h10)


[Nevra] - Chapitre 2 en ligne

« C’est absurde, j’en ai conscience, mais… on croirait presque qu’elle rejette Eldarya. »

https://i.postimg.cc/KjV51SjC/Understanding-the-Origin-of-Type-Ia-Supernovae-2-Copie.jpg

Hors ligne

#15 Le 13-05-2021 à 17h41

Garde Absynthe
Minahla
Fatal Error
Minahla
...
Messages: 404


http://nsa39.casimages.com/img/2017/11/15/171115100039957528.png

Every picture tells a story, sometimes we dont like the ending sometimes we dont understand it.

http://nsa39.casimages.com/img/2017/11/15/171115102502426318.png

Bonjour,



Je suis désolée de venir me rajouter comme ça à la conversation alors que je ne suis encore jamais passée ici il me semble.. Mais bon je trouve le sujet extrêmement intéressant et comme je suis moi-même en train de créer tout un monde et sa genèse, si jamais je peux aider ne serait-ce qu’un peut… j’espère que ce ne sera pas mal venue. ^^’ 


Je suis en partie d’accord avec Kikidamours et WinterSolstice quand iels parlent de marge de manœuvre, cependant par expérience, je dirais plutôt qu’au lieux d’une « marge de manœuvre » qui selon ce que j’ai compris voudrait dire que tu te lances et écris ton histoire en ne l’ayant pas pensée dans les détails ; il vaut mieux que tu penses tout dans les détails,  — ou du moins autant que tu peux, ne t’acharnes pas non plus — mais que tu gardes l’esprit ouvert et la possibilité de changer d’avis !
C’est quelque chose qui pour moi est extrêmement important. Alors, comme l’exprimait WinterSolstice, tu vas pouvoir dévier de ton idée de base, ce qui n’est pas une mauvaise chose, mais il se trouve que, selon moi, plus ton univers, mais surtout plus ton histoire de base est développée dans ta tête et détaillée de façon logique, plus tu vas pouvoir dériver à ta guise et t’y retrouver par la suite si jamais tu veux reprendre le chemin de la trame principale, ou si jamais tu veux finalement lier tout ce que tu ajoutes au reste de façon encore une fois logique et naturelle. Et seulement à ce moment-là, tu ne te retrouveras pas perdue et avec des incohérences ou des occasions manquées comme en parlait Lillion.

Au niveau de la carte, et je te parle en tant que personne qui pour le coup adore plus que tout créer des univers, des espèces, des langues même etc... et qui s’est déjà faite publiée : Ne la crée pas avant tout le reste ! 
Je suis totalement d’accord avec WinterSolstice ce n‘est pas une bonne idée, mais comme iel et les autres ont déjà très bien expliqué certaines choses je ne reviens pas dessus mais vais ajouter un autre point.
Lorsqu’un monde se crée, il ne se crée pas en un jour, souvent ça prend des siècles, voir des millénaires en fonction de sa genèse. Garde alors toujours à l’esprit que pour n’importe quel monde dans lequel tu écris, et si tu le veux réaliste au possible, c’est pareil ! Le monde évolue, tout le temps, en permanence, même lorsque ton/tes personnage/s évolue/nt dans une partie de celui-ci, le reste bouge, même de manière minime. Donc vouloir créer toute ta carte en entier ou presque, et toute la faune, la flore, les espèces à 100% avant d’écrire risque de te faire perdre de cette liberté et d’avoir un monde qui au final stagne un peu trop. Alors oui ta gardienne va se balader dedans et c’est super le lecteur découvrira ce que tu as créé, mais en même temps si ton monde n’est pas en constante évolution, et b au bout d’un moment, ça va se ressentir, et c’est là que ça peut devenir ennuyeux.


En dernier, j’ai lu attentivement les postes de Togame et Lillion qui étaient tous deux très intéressent et qui effectivement te donnent deux vus différentes. Je suis entièrement d’accord avec Lillion d’ailleurs, il faut toi aussi que tu arrives à déterminer si tu crées un monde juste pour l’écrire ou si tu le crée parce que tu aimes et à envie plus que tout de le créer. Auquel cas ton approche ne va forcément pas être la même.

Cependant je voudrais juste ajouter une notion qui n’a pas encore était évoqué mais qui est souvent sujet à débat chez les auteurs et même les éditeurs, c’est la place du lecteur. Lillion parle déjà du fait qu’un monde qui dépasse l’histoire ou les histoires qui s’y passent est beaucoup plus accrocheur, je suis entièrement d’accord, surtout en fantaisie/fantastique et je pense que c’est la raison pour laquelle tu devrais te poser la question : Quelle place est-ce que je souhaite laisser à mon lecteur ?
Il y a différentes réponses possibles à cette question, certaines qui sont déjà préétablies, par exemple certains auteurs préfèrent tout révéler à leurs lecteurs, pas forcément au moment-même ou cela se passe dans l’histoire, mais en tout cas à un moment dans le livre/ la fiction, vraisemblablement vers la fin, le lecteur saura tout.
Certains autres prônent le fait de laisser le lecteur faire lui-même un travail de reconstruction et laisse donc des indices qui ne sont que partiellement expliqués, pour que le lecteur fasse travailler ses méninges pour tout comprendre.
Et d’autre encore, (et je suis de ceux-là), décide de ne simplement pas tout dire. Et ça ne veut pas dire que l’auteur ne sais pas ce qu’il se passe à un moment dans son histoire ! Mais il/elle laisse la place au lecteur d’imaginer ce qu’il/elle veut ! Dans ce cas, et dans des mondes plus vastes, c’est comme ça que l’on peut avoir des fins alternatives, ou alors dans le cas de la Fantaisie, ça laisse beaucoup plus de place à la fanfiction par exemple etc…

Après, il y a aussi beaucoup de techniques entre tout ça pour laisser le champ plus au moins libre à l’imagination ou à la réflexion de son lectorat, et c’est à toi de voir.

En tous les cas, plus tu souhaites lui laisser de la place, plus le monde que tu crées sera vaste en sachant que tu ne vas pas écrire sur tout, et vis-versa…

Voilà, désolée j’ai écrit beaucoup et pourtant j’ai l’impression d’avoir dit si peux, mais globalement c’est tellement intéressant d’avoir pu lire un peu tout le monde et d’avoir vu différentes visions des choses que j’ai aussi eu envie de participer… ^^’ 

En tous cas bon courage à toi pour tout ça Caprix, je vois que tu n'es qu'au début mais j'espère sincèrement pour toi que ta fiction va se concrétiser un jour et surtout que tu vas bien t'amuser en l'écrivant! ;)




Bonne journée.

http://nsa39.casimages.com/img/2017/11/15/171115102502426318.png

If I had a world of my own, everything would be nonsense.
Nothing would be what it is, because everything would be what it isnt.
And contrary wise, what is, it wouldnt be.
And what it wouldnt be, it would.
You see?


http://nsa39.casimages.com/img/2017/11/15/171115103952470831.png

Dernière modification par Minahla (Le 13-05-2021 à 17h50)


https://nsa40.casimages.com/img/2021/07/20/21072002514481631.gif
Balance requires sacrifices.  “平衡需要牺牲。”    Balance is the key.  “平衡是关键。”

Hors ligne

#16 Le 15-05-2021 à 12h20

Garde Ombre
Caprix
Recrue
Caprix
...
Messages: 66

https://zupimages.net/up/21/18/0l0n.png
https://zupimages.net/up/21/18/xs52.png

Salut, Salut !

Lillion : Au vu de ma modeste expérience en la matière, je  dirais que oui je m'éclate bien à créer mon petit monde (même s'il y a des moments où j'avais envie de m'arracher les cheveux mais bon ça ça arrive toujours à un moment donné). J'ai clairement créé mon monde en pensant à ma fiction ceci dit je n'exclu pas du tout de faire des OS. J'ai limite envie de dire : je vais sûrement en faire ne serait-ce que parce que niveau écrit je suis bien rouillée. En plus ça m'aidera à la fois à prendre à prendre en main un peu mon univers et à exploiter des éléments que je n'exploiterais pas forcément dans l'histoire. Parce que Toga a bien raison, je ne vais certainement pas me servir de tout ! x) Et effectivement, je vais essayer de pas voir trop grand sinon je vais me retrouver dépasser (non je ne vais pas créer des langues par pays même si ça serait très logique, non, non)
Une fenêtre sur une autre partie... <3 (si j'arrive à faire ressentir avec mon histoire je serais combler!). J'avoue que la richesse de mon univers est venue un peu tout seule au début et d'une certaine façon je pense aussi que c'est un truc dont j'ai besoin. Même si je ne fais qu'évoquer, par exemple un garou qui se balade en ville, en mode c'est juste un passant parmi d'autre si j'ai pas un minimum de caractéristiques en tête je sais que j'arriverais pas à le poser dans le décor. ^-^ Je peux pas parler à mes lecteurs d'une chose que je ne visualise pas !

Minahla : Mais non ne t'excuse pas ! Au contraire vient mettre ton grain de sel, le topic est là pour ça ! <3
Pour ce qui est de changer d'avis, ça y a pas de problème tant que c'est pas écrit dans l'histoire je risque de faire comme les girouettes, un coup au nord, un autre au sud, etc. XD Et en soit si je raconte une connerie monumental je changerais aussi (la mort dans l'âme peut-être mais je changerais !), même si heureusement pour moi je n'ai pas encore rencontré ce genre de dilemme !
Pour la carte, heu, comment dire ? ... Trop tard ? X) C'est l'une des première chose que j'ai eu besoin de mettre en ordre, notamment parce que dans le jeu je comprenais rien à la géographie mise en place (tant soit peu qu'il y en ait une). Après si ça peut te rassurer c'est une carte à l'instant T si je puis dire, qui représente les choses comme elles sont au début de l'histoire. Dans ma tête, la géographie était possiblement différente avant et peu largement évoluer après (mais pour ça non je ne ferais a priori pas de carte si ce n'est pas nécessaire ! XD) Et pour ce qui est de la faune, la flore et des espèces, seigneur non aucune intention de tout faire à 100 % ! Ma faune et ma flore relève d'ailleurs encore de l'inconnu. Pour les faeries par contre j'ai créé une "petite" base à partir de ce qu'on avait notamment, ça m'aide à me projeter dans le monde et plus tard à créer mes personnages. L'idée c'est de pouvoir répartir tout ça un peu partout mais de façon équitable. L'idée de pleins d'espèces qui se mélangent au quotidien m'attirent beaucoup de base mais je voudrais pas créer de déséquilibre dans cette diversité. Si je me retrouve à parler d'une grande ville ouverte sur les échanges, qui brasse de la population et qu'il n'y a que des garous j'aurais foiré quelque part ! x)
Et je te retourne les encouragements pour la création de ton univers ! :3

Quelle place laisser au lecteur ?

En voilà un autre vaste débat !
Beaucoup de possibilité en effet ! De mon côté c'est pas une question que j'ai creuser en profondeur vu que je suis très très loin de la communication aux lecteurs. Cependant, je pense pouvoir dire sans trop m'avancer que je me placerais du côté des auteurs qui disent pas tout ! J'ai clairement besoin de savoir beaucoup de chose, d'établir beaucoup de chose pour me retrouver dans ce que je vais écrire, pour poser mon décor mais c'est pas pour autant que les lecteurs ont besoin de savoir que mes brownies mangent ceci ou cela ou qu'il y a tel nombre de lampadaires dans telle rue ! Je risquerai de perdre tout le monde dès les premières lignes ! x)

Tout sur Caprix la marathonienne

Non, ne nier pas, je sais que je me suis faites stalker, bandes de petites plumes ! XD Et donc puisque je suis démasquée : voilà j'ai fini et je vous passe le flambeau ! Non, parce que vous faîtes pas de faux espoirs, je ne suis pas prête de recommencer cette folie ! XD Alors, qui prendra la relève et entamera le prochain marathon de commentaires ?

WinterSolstice : Si jamais tu passes par là, je sais pas comment j'ai fait. J'imagine que c'est le fait d'avoir eu du temps à perdre et pas trop de fic à lire si on compare à la quantité qu'on avait avant ! Et oui je te prends au mot : la bague à la tronche, la bague à la tronche ! XD

Que votre chemin soit parsemé d'inspiration, moi je retourne à mes faeries ! \O/

https://zupimages.net/up/21/18/ch2x.png
« Il devrait se munir d’un copyright, le hasard ; il en ferait des sous avec toutes ces coïncidences. » – Jean Dion
https://zupimages.net/up/21/18/fumz.png


« Les plus jolies choses du monde ne sont que des ombres. » Charles Dickens
https://i.goopics.net/nQ9d1.gif

Hors ligne

#17 Le 18-05-2021 à 12h49

Garde Ombre
Adhysia
Garde en formation
Adhysia
...
Messages: 192

https://zupimages.net/up/21/19/k5lw.png
_






https://media2.giphy.com/media/dBCh3ktuUekw5OMJqg/giphy.gif

Je n'osais pas trop poster, vous espionnant dans l'ombre, mais ma foi, je me lance, ahem.
Je découvre cette partie du forum que je ne soupçonnais même pas, je me demandais même si elle existait aussi sur AS (car à part poster mes fanfictions dans la section prévue, j'avoue ne jamais l'avoir + explorée, honte à moi ;_;). Je trouve ça vraiment sympa qu'il y ait un coin pour discuter ici.

J'ai bien l'impression de ne rien pouvoir t'apporter de nouveau concernant ton problème Caprix vu les réponses plus que complètes de mes VDD (quelle intervention utile de ma part me direz-vous ahem). Mais en tout cas, quel courage de créer tout un monde en amont. ;_; Pour ma part, je suis plus comme Togame, je crée les éléments au fil de l'écriture, je ne prévois rien, n'organise rien, et tout se dessine au fur et à mesure dans ma tête. Bon après, je ne m'organise pas parce que j'ai tendance à dévier facilement de la trajectoire que je m'étais plus ou moins fixé à la base (pour mon histoire actuelle, mon intrigue "finale" (ou que je pense finale, d'ici que je change d'intrigue encore :')) s'est réellement réveillée dans ma tête en écrivant le 4ème chapitre). Néanmoins, je peux comprendre qu'organiser son monde en amont permet d'y voir plus clair et de visualiser l'histoire dans son ensemble, mais aussi de moins s'y perdre.
Bon ma réponse ne sert sûrement à rien et je m'exprime probablement très mal vu qu'aujourd'hui je peine à trouver mes mots, mais je t'envoie tout plein de courage pour la création de ton bel univers. ♥



_

Concernant la place du lecteur, je trouve ton débat très intéressant Minahla, car j'avoue que je ne m'y suis jamais trop trop penché non plus comme Caprix. Je sais que je ne dévoile pas toujours tout, pour que le lecteur puisse s'imaginer pas mal de choses, ou du moins je détaille moins qu'avant (RIP ma première fanfiction AS qui doit être un carnage plein de descriptions ne servant à rien). Mais je sais que je ne pourrais pas terminer mon histoire sur un suspens, je tiens à terminer en ayant répondus aux intrigues principales (ça se trouve je dévie totalement du débat et que je suis à côté de mes pompes pour changer).

_

J'ai ris en voyant ton message Caprix sur le fait que tu étais stalké lors de ton marathon. Ahem, oui, je l'admets, je lisais tes petits commentaires que tu laissais, tout comme on lirait son petit journal matinal.
Et d'ailleurs, j'avais même hésité à t'envoyer un MP pour te dire comme je t'admirais d'avoir eu un tel courage. :')
Bien que fou, j'ai trouvé ça adorable de ta part d'avoir fait ça, tes commentaires étaient toujours constructifs et encourageants. Pour ma part, ça m'a clairement boosté et motivé davantage à rédiger la suite. ♥

Je vais lancer un petit sujet un peu futile, je sais que ça paraît tout bête, mais à chacune de mes histoires c'est une galère : le choix des prénoms. Suis-je la seule à passer mille ans à trouver un nom même pour un personnage secondaire ? Quand j'ai 0 idée j'ai tendance à rechercher dans des listes en tout genre : liste des dieux et déesses de la mythologie, les pierres précieuses, constellations ect ect. C'est une des choses qui m'agace le plus lorsque j'écris une histoire. :')

J'ai peur de voir à quoi va ressembler mon pavé sans queue ni tête, mais ça me fait plaisir d'avoir osé posté dans cet endroit sympatoche. ♥
Je vous souhaite tout plein de courage et d'inspiration pour l'écriture de vos histoires en tout cas.
Bonne journée. c:





_
https://zupimages.net/up/21/19/9x55.png


« Dites-moi, votre violon, il joue d'la flûte ? » | [Nevra] Les facettes de l'Opale. | L o u v e.
https://zupimages.net/up/21/18/52my.png

Hors ligne

#18 Le 18-05-2021 à 22h48

Garde Ombre
Togame
Acolyte des Sylphes
Togame
...
Messages: 1 014

https://zupimages.net/up/18/44/hqu7.jpg

Hello ! o/


Je refais un petit passage pour répondre aux deux autres sujets posés :

La place du lecteur :

Je pense que ça varie beaucoup en fonction du genre d'histoire qu'on propose. Si c'est une fiction policière/mystère il est évident qu'à la fin il faudra tout révéler, sans quoi s'il reste un part d'ombre, cela perçu comme une incohérence. Et il faut savoir disséminer les indices de façon pas trop évidente, mais qu'ils soient quand même là et que c'est en voyant la fin que le lecteur fasse les liens et se dire "mais oui c'était évident !", pour pas que la conclusion semble sortie d'une pochette surprise.

Si on propose un vaste monde de fantasy à la façon du Seigneur des Anneaux, non bien entendu on ne pourra pas tout révéler et tout dire du monde. Dans ce genre d'univers, les possibilités scénaristiques sont infinies, et il y aura des personnages moins développés, des choses qui resteront à l'état de mystère, sans explication. L'important c'est que les intrigues mises en place trouvent leur conclusion. Après, ce qu'il y a autour, le pourquoi et le comment d'une guerre qui s'est produite des siècle plus tôt, la genèse de l'univers, les aventures vécues par les générations précédentes, etc. tout ça peut être simplement évoqué et on sélectionne les points les plus importants qui permettent de nourrir notre intrigue, et on laisse le reste de côté.

Après moi j'ai une approche assez systémique/scientifique des choses. J'aime donner des détails, expliquer la façon dont telle ou telle magie fonctionne, ses limites, son potentiel, etc. Pour la cohérence et le réalisme, c'est parfois bien de montrer au lecteur que l'univers a été pensé et qu'il est "viable." Par ex. un de mes gros problèmes dans ma première fic c'était de gérer justement ce manque de d'explications logiques dans le jeu, surtout en ce qui concerne la nourriture, et le manque de réalisme qui s'en ressent.

J'avais besoin de fournir une explication logique et convaincante au lecteur pour expliquer comment la survie alimentaire de tout un royaume de quelques centaines de millier de personne reposait uniquement sur de la nourriture récupérée sur Terre. Parce que désolée, mais pour moi faire un drive magique une fois par semaine pour ramener des coquillettes, ça ne suffit pas. xD Pour moi, là, Eldarya ils sont déjà tous morts de faim. x)

Donc j'ai dû expliquer comment fonctionnaient les portails, que chaque région avait le sien, que les expéditions étaient organisées une fois tous les deux ou trois mois. Qu'il y avait des gens formés pour ça qu'on appelait Moissonneurs, qui une fois sur Terre ciblaient les champs / les cultures / les abattoirs pour isoler la zone dans une barrière spatio-magique et qui dupliquait cette zone avant de moissoner / récolter tout ce qu'il y avait à récoler ou récupérer.

Ensuite, cette récolte pouvait être elle-même dupliquée un certain nombre de fois, mais à chaque "copie" l'aliment perdait son pouvoir nutritionnel. Et c'est comme ça qu'ils arrivaient à produire suffisamment de nourriture et à ne laisser aucune trace de leur passage sur Terre.

Mais bon du coup c'était un système assez complexe et j'étais obligée de l'expliquer, sans quoi j'aurais eu l'impression, comme le jeu, de proposer un truc bancal et pas très cohérent.

Du coup pour moi, la place qu'il faut laisser au lecteur, c'est celle de se poser les bonnes questions et celles qui trouveront une réponse satisfaisante pour lui, même si c'est 50 chapitres plus tard.

Trouver des noms pour les personnages

J'ai ce problème en RP. xD Des fois je veux faire intervenir des PNJ que j'avais pas forcément prévu à la base, et je sèche sur les noms, et comme c'est en live j'ai pas le temps de réfléchir pendant 3h au nom donc ça finit toujours en "Marcus "Stéfanus" "Michel". xD

Sinon pour nommer mes personnages, même secondaires, je me base déjà sur l'origine du perso, puisque la région influe sur le nom. Par ex. si c'est un Elfe, je vais chercher du côté des noms elfiques. Si c'est une région d'inspiration orientale, je vais chercher des noms du Moyen-Orient, si je veux nommer une banshee, je vais chercher du côté des prénoms irlandais, etc.

Parfois, pour certains personnages, je m'intéresse aussi à la signification et l'étymologie du prénom, pour que ça reflète un trait de personnalité ou une particularité du personnage.

Ça m'arrive aussi plus rarement d'inventer un nom de toute pièce, mais c'est plus rare.

Et je préfère garder les noms mythologiques plutôt pour les noms de lieux sacrés, d'armes légendaires, etc. Surtout que les anciens dieux des mythologies polythéistes ont une place dans mon histoire et existent déjà sous forme de personnages eux-mêmes, donc je vais éviter de leur piquer leur nom, les pauvres. xD

Sinon, une fois que je sais quel type de nom je cherche, je vais sur ce site : https://www.fantasynamegenerators.com/

On trouve vraiment de tout, y a des tas de listes. Du coup je cherche dans la catégorie qui m'intéresse, puis quand j'aime bien la graphie / sonorité d'un nom, soit je le prends tel quel, soit je le modifie un peu si je suis pas totalement convaincue, en changeant une syllabe ou autre.

Juste pour le fun, je te mets une liste personnages que j'ai nommés pour mon RP :

The list



J'ai passé deux ou trois soirée sur cette liste, et encore c'est un tout petit pourcentage de tous les personnages que j'ai créés. x)

Mais les générateurs de noms, ça permet vraiment de gagner du temps et de trouver rapidement l'inspiration !



https://zupimages.net/up/18/44/98u8.jpg
“J'adore les huîtres : on a l'impression d'embrasser la mer(de) sur la bouche.”
https://nsa40.casimages.com/img/2019/12/16/191216015011506662.jpg
Punchline sponsorisée par Necro, Roi des Grenouilles et Terreur des Surimis.


https://nsa40.casimages.com/img/2021/05/01/210501023106644364.jpg

Hors ligne

#19 Le 23-05-2021 à 23h31

Garde Obsidienne
Kikidamours
Bleusaille
Kikidamours
...
Messages: 116

Bien le bonjour !

Pour ma part, je vais lancer un nouveau débat !

Je ne sais pas si certains d'entre vous ont un peu suivi l'échange qui s'est déroulé sur la fiction de Kim1500, mais ça a soulevé chez moi des questions qui au final sont un peu en lien avec la place des lecteurs et ce que veut faire l'auteur de son histoire.

Pensez-vous que nous devons adopter un style littéraire parce que nous écrivons des fictions que nous associons aux romans ? Qu'est-ce qui est du style personnel et qu'est-ce qui est littéralement juste incorrect en terme d'écriture ou de mise en forme ?

(Moi je sais que je n'utilise pas les bons tirets parce que les grands me dégoûtent visuellement par exemple et y'a des trucs sur lesquels je dois mal faire aussi sans m'en rendre compte x) )

Pensez-vous qu'on puisse dire que parce que nous avons un style qui nous est propre nous ne devons faire aucune concession pour nos lecteurs ? Ou, au contraire, pensez-vous qu'il faut s'adapter à ce qu'on nous demande (dans une mesure raisonnable, il s'entend) même si cela veut dire aller à l'encontre de règles de la langue française ou de ce que l'on souhaitait faire initialement ?

Quelle liberté prendre lorsqu'on adopte un style exagéré et humoristique ?

Cette dernière, pour le coup m'intrigue beaucoup car je me sens difficilement capable d'écrire sur ce style car j'en comprends mal les tenants et aboutissants.

J'aurais sans doute d'autres questions qui viendraient si j'y réfléchissais, je suppose que c'est une réflexion globale sur ce qui nous appartient lorsqu'on écrit et ce qui devrait être respecté car appartenant à la langue française que nous utilisons ^^

Mais je me demande clairement ce que vous en pensez de votre côté !

Hors ligne

#20 Le 24-05-2021 à 01h13

Garde Absynthe
Kioku
Recrue
Kioku
...
Messages: 71

https://zupimages.net/up/20/47/hscr.png
https://zupimages.net/up/20/47/a1pj.png

Hello,

Wow, depuis le temps, je crois bien n’avoir jamais écrit un message sur le salon de thé. Je ne suis pas très douée pour les débats en général. ^^

Pour répondre à ton intervention Kikidamours, je suis d’avis qu’on écrit avant tout une fiction pour soi. Certains auteurs partagent leurs histoires sur le forum pour le simple plaisir de les partager, et non pas pour obtenir des critiques ni même des conseils.

Nous qui prenons le temps d’écrire des commentaires constructifs, nous le faisons parce que nous trouvons d’un point de vue personnel cela utile et que nous apprécions quand d’autres prennent le temps de nous aider à nous améliorer. Ce n’est pas le cas de tout le monde. Et honnêtement, beaucoup d’auteurs sur le forum prennent mal la critique ; certains le font plus comprendre que d’autres, c’est tout (enfin avant le crash du moins, je ne sais pas trop ce qu’il en est maintenant) ^^

L’écriture est une part profonde et intime de nous que nous dévoilons aux autres. Certains verront une critique comme une véritable agression et ne parviendront pas à dépasser ce stade pour prendre du recul. Ou ne voudront tout simplement pas prendre ce recul parce qu’ils ne le jugent pas nécessaire.

C’est un droit. Personne n’a le devoir de rendre des comptes à ses lecteurs, ni en ce qui concerne la forme, ni en ce qui concerne le langage (tant que cela reste décent dans les règles du forum, bien sûr). C’est juste une décision qui expose à des conséquences telles que ne pas plaire à son lectorat et du coup n’avoir aucun lecteur.

Il faut dire que sur Eldarya nous constituons un lectorat plutôt exigeant quand même, et par conséquent, la plupart des auteurs écrivent des fictions assez conformes aux normes des romans. Mais qu’est-ce que la norme, après tout ? Pourquoi suivre la norme si on n’a pas envie de se prendre la tête, ni l’ambition de publier un livre ? ^^

Si une fiction à la présentation atypique plaît à des lecteurs, qu’il en soit ainsi. Ça s’est déjà vu ici même, à plus d’une reprise et tous les concernés y ont trouvé leur compte.

Je pense que chacun écrit ce qu’il veut et le partage s’il le veut ; après si le lectorat ne suit pas, eh bien il faut renoncer ou bien se remettre en question.

Personnellement je trouve dommage de ne pas profiter de cette expérience de partage tant elle est enrichissante mais je peux comprendre aussi les autres points de vue. C’est selon la susceptibilité et l’envie de chacun.

Je ne sais si ma pierre aura contribué à l’édifice mais j’avais envie de réagir x)

À peluche !



https://zupimages.net/up/20/47/a1pj.png
https://zupimages.net/up/20/47/13vu.png


https://zupimages.net/up/18/02/pxuo.jpg

Hors ligne

#21 Le 24-05-2021 à 01h35

Garde Ombre
Togame
Acolyte des Sylphes
Togame
...
Messages: 1 014

https://zupimages.net/up/18/44/hqu7.jpg

Hello !

Alors oui pour le coup j'y étais aussi, donc j'ai suivi. x)

Pensez-vous que nous devons adopter un style littéraire parce que nous écrivons des fictions que nous associons aux romans ?

Ce n'est pas tant une question de style que de support/format. Le support détermine souvent le type de narration. On n'écrit pas une pièce de théâtre comme on écrit un texte de fiction en prose, ou un poème. De même, on n'écrit pas un storyboard  de BD ou un script de série/film comme on écrit une fiction.

Je pense que la fanfiction souffre de cette "mauvaise réputation" du fait qu'en vrai, tout le monde s'en fout et fait ce qu'il veut sans se poser de questions sur le processus d'écriture. On voit de tout entre les fictions en mode "théâtre", les POV, les dialogues en gras et autre mise en page très personnelle et absolument pas "protocolaire."

Et j'ai même l'impression que les fictions écrites en suivant les règles canoniques du roman font peur ou qu'elles paraissent austères en comparaison et rebutent les lecteurs. C'est trop "compliqué", les gens veulent pas se prendre la tête, etc. C'est le choix de la lecture/écriture facile.

Après, comme dit Kioku – qui m'a coiffée sur le poteau pendant que j'écrivais mon pavé xD – c'est une question d'exigence en vers soi-même. On écrit pour soi, c'est vrai et on vit chacun avec sa conscience.

Personnellement, je suis très conservatrice en ce qui concerne l'écriture, j'ai un côté "perfectionniste" et je prend ça très à cœur. Mais j'ai conscience que ce n'est pas le cas de tout le monde, qu'on a pas tous le même rapport à l'écriture ou même au lecteur, et que beaucoup veulent simplement s'amuser et l'histoire passe avant la qualité d'écriture ou les avis des lecteurs.

Qu'est-ce qui est du style personnel et qu'est-ce qui est littéralement juste incorrect en terme d'écriture ou de mise en forme ?

Pour moi il faut dissocier style et qualité d'écriture. Le style c'est une question de goût. Ça veut dire qu'objectivement la forme est irréprochable, mais que la façon d'écrire nous plaît ou pas.

De même qu'une histoire peut nous intéresser plus qu'une autre tout simplement par le thème abordé, le genre proposé, etc.

Et un "style" ça s'acquiert avec le temps et l'entraînement. C'est une sorte d'exploration de l'écriture jusqu'à ce qu'on trouve une façon d'écrire qui nous semble naturelle et qui nous ressemble, mais c'est en constante évolution et personnellement, dix ans après, je commence tout juste à trouver mes marques et à remarquer certains "motifs" dans ma façon d'écrire. Par exemple je sais que j'aime beaucoup manier l'ironie, le sarcasme et l'humour, jouer sur les double sens et jouer avec les mots dès que je peux. J'aime aussi mettre du rythme dans mes phrases et il y a certaines figures de style que j'affectionne plus que d'autres.

Mais peu importe son style, il y a des règles de base qui s'appliquent à tous les textes et qui ne coûtent rien à mettre en place. Ce n'est pas mettre des tirets longs – les moyens sont aussi admis, même si perso je m'en sers pour remplacer les parenthèses – qui va changer le style d'un texte, c'est simplement une règle de typographie, de même qu'il y a des règles d'orthographes ou de grammaires. Aller à l'encontre de la langue française, ça me semble inconcevable. On écrit aussi pour l'amour de la langue et des mots.

Après, bien entendu, on peut se permettre des choses, faire des néologismes, jouer avec les mots, inventer des langues fictives, renverser les codes, etc. Mais justement pour faire ça, il faut être déjà parfaitement à l'aise avec la langue française et ses règles.

Il faut savoir faire le tri et avoir du recul et un regard objectif sur son propre travail. Si on me dit que je ne varie pas assez mes verbes de paroles ou mes pronoms, que je mets trop de participe présent, que j'oublie régulièrement les virgules avant le mot "mais", je vais corriger ces "erreurs". C'est des remarques qu'on m'a faites, et qui étaient légitimes. Enrichir son vocabulaire, soigner la syntaxe, maîtriser les registres de langue et les utiliser à bon escient, etc. Tout ça relève de la qualité d'écriture et, selon moi, ce n'est pas négociable, c'est uniquement perfectible.

Les participes présents c'est un bon exemple. On a tendance à en abuser et à les utiliser à mauvais escient, et ça alourdit le texte. Tous les écrivains expérimentés disent qu'il faut les éviter dès que possible. Si on peut remplacer le p.p par autre chose, il faut le faire, sauf si l'autre formulation est encore plus lourde. Certains sont tellement "traumatisés" par le p.p qu'ils veulent tous les éliminer, mais il y a des moments où ils sont indispensables (sinon ça n'existerait pas). Tout est une question de dosage et de modération.

Après si un lecteur chipote sur des détails, s'il trouve qu'il n'y pas assez de métaphores, que c'est trop ou pas assez poétique, etc. Que les phrases sont trop longues (coucou Proust) ou trop courtes, bon j'ai envie de dire, là tu peux sortir la carte du "style". xD

Quelle liberté prendre lorsqu'on adopte un style exagéré et humoristique ?

Je pense que l'humour c'est un genre piégeux. Comme ça, ça semble facile. Puisqu'on se prend pas au sérieux, on pense qu'on peut faire tout et n'importe quoi, mais l'humour c'est presque aussi calculé que la poésie. Ça ne s'écrit pas au "hasard" et ça demande beaucoup plus de réflexion qu'il n'y paraît.

En plus, l'humour se décline de différentes façons: la parodie, l'absurde, le comique, l'ironie, la caricature, l'humour noir, etc.

Le format joue aussi un rôle important dans une fiction humoristique. J'ai fait le choix des mails pour "Petits mails entre gardiens" justement parce que ce format se prêtait très bien à la légèreté, à l'absurde et à la caricature, et que le format annonce très clairement la couleur.

Si on veut écrire un roman humoristique, je crois que la maîtrise de l'écriture est d'autant plus importante, car l'humour passe essentiellement par les mots.

L'humour "visuel", de gestuelle, et le comique de situation qu'on peut avoir au théâtre ou à la TV n'est pas le même que celui qu'on trouve en écriture. Une scène qu'on peut trouver drôle visuellement, comme un personnage qui se casse la figure ou qui fait toutes sortes de grimaces et d'expressions faciales, n'est pas transposable telle quelle à l'écrit. Décrire cette scène ne la rendra pas drôle, ça va juste tomber à plat.

En écriture, l'humour est porté par le style de l'auteur (et je parle de vrai style xD), mais aussi par les personnages qu'il met en scène et par la "truculence" des échanges et des dialogues. Ce qui va rendre une scène drôle, c'est vraiment la finesse d'écriture et la manipulation des mots. Et, encore une fois, pour ça il faut être très à l'aise avec les mots et l'écriture.

La place du narrateur aussi est importante. Souvent, dans les romans humoristiques, on a un narrateur à la première personne qui est là pour faire preuve d'auto-dérision ou dans une narration à la 3e personne, on a un narrateur plus ou moins fiable qui "brise le 4ème mur", pour parler en termes de cinéma, et qui va faire des petites interventions, commenter une scène ou partager une réflexion humoristique sur le processus même d'écriture.

On peut aussi inclure le lecteur dans le processus en s'adressant directement à lui par moment.

Puis il y a toutes sortent de figures de style qui se prêtent bien à l'humour : l'hyperbole (exagération) ou la litote (minoration) par exemple.

On utilise également beaucoup le discours indirect libre.

D'ailleurs, je vous mets ce lien qui donne deux trois conseils succincts sur la "forme" de l'humour : https://www.aproposdecriture.com/ecrire-drole

Au final l'humour c'est un jeu entre l'auteur et ses lecteurs, mais un jeu calculé et, comme je disais, rien n'est laissé au hasard, que ce soit sur le fond ou la forme.

Bref... l'humour c'est pas facile. xD

EDIT BAS : je plaide coupable pour l'histoire du point de vue, je t'ai bien bassinée avec ça en plus. xD


https://zupimages.net/up/18/44/98u8.jpg
“J'adore les huîtres : on a l'impression d'embrasser la mer(de) sur la bouche.”
https://nsa40.casimages.com/img/2019/12/16/191216015011506662.jpg
Punchline sponsorisée par Necro, Roi des Grenouilles et Terreur des Surimis.

Dernière modification par Togame (Le 24-05-2021 à 03h40)


https://nsa40.casimages.com/img/2021/05/01/210501023106644364.jpg

Hors ligne

#22 Le 24-05-2021 à 01h48

Garde Absynthe
Noraangel
A vaincu une poule
Noraangel
...
Messages: 897

https://gifimage.net/wp-content/uploads/2017/10/niffler-gif-9.gif

Grindelwald doesn’t seem to understand…

__________________________



Bonsoir !

Je ne pensais pas non plus écrire dans le salon de thé bientôt, mais le sujet qui a été abordé par Kikidamours
m'a interpelée. Moi aussi, je me demande bien ce qu'est la fameuse limite quand on dit : « écrire une fiction pour soi ».

Je crois que je suis un bon exemple d'une personne qui écrit une fiction pour soi : je n'étudie pas dans un
domaine littéraire, mais j'écris depuis un très jeune âge et écrire sur le forum d'Eldarya me permet de
peaufiner mon style d'écriture et, bien entendu, travailler dans les lignes d'un univers qui ne
m'appartient pas. On va se le dire, Eldarya a un très grand potentiel, mais à mon avis, il n'est pas assez
exploité. Je parle entre autres de l'histoire de l'apparition d'Eldarya, des fenghuangs et de la
possible famine que connait la population eldaryienne. Par contre, en écrivant des fanfictions, on vient, en
quelque sorte, boucher les trous et ajouter un peu de sa propre couleur à cet univers et c'est ça que je
trouve beau à la fanfiction. En ce qui concerne sa forme, son esthétisme, je crois que c'est propre à
chacun. On va se le dire aussi, les tirets pour les dialogues ne sont pas tous aussi gigantesques dans les
livres qu'ils ne le sont dans sur le forum.

Pour le moment, je ne cherche pas à publier l'histoire que je crée en ce moment. Certaines personnes veulent
peut-être être publiées dans un futur lointain ou rapproché. Le forum est un lieu pour apprendre. Je
crois que nous devrions valoriser cela plutôt que de corriger tout point qui peut différer de la réalité.

Bien sûr, tant qu'on respecte au minimum les règles de la langue française et qu'on appelle un chat « un chat ».

Ainsi, je crois que le forum, voire même les fanfictions en général, permet aux auteur(e)s qui
veulent parfaire leur style d'écriture de pouvoir le faire sans avoir trop de contraintes et de partager
leur écrit, simplement pour le plaisir. Les devoirs qu'ont les écrivains envers leurs lecteurs sont, à mon
avis, allégés. Cependant, je crois bien entendu qu'il y a des limites à cette liberté. L'orthographe en est
une, bien évidemment. Aussi, puisque c'est une plateforme publique, il est très important de
considérer l'aspect critique de l'écriture. On ne peut pas publier quoi que ce soit sur internet sans avoir
la certitude que nous ne serons pas critiqués.

Je suis bien placée pour parler, après tout, ma fanfiction est dans un point de vue à la première
personne. On m'a reproché d'avoir mis un flashback au point de vue omniscient, en disant que je devrais
garder le même point de vue en tout temps, sinon, ça coupe la lecture. Bien que je ne partage pas ce point
de vue, j'ai changé ce passage, puisque je me rendais compte que j'utilisais ce flashback comme une béquille.
Je voulais me faciliter la tâche.

Je suis ici pour sortir de ma zone de confort après tout, à quoi bon toujours rester dans ce que je connais ?

En ce qui concerne le « style », je suis d'accord avec ce concept, que chaque texte qui sort de notre plume
est le nôtre et qu'un lecteur ne devrait pas exiger certaines choses, surtout si nous faisons partie
d'un forum comme Eldarya, qui n'est pas si sérieux en soi. En revanche, si on veut être sérieux, on se doit
de livrer la marchandise et s'attendre à se faire critiquer comme tel. Oui, le style, ça se travaille.
Oui, le style, c'est un goût qui est propre à chacun. On se doit simplement d'encourager les personnes à le
développer de la bonne manière, en leur donnant des bons outils, pas seulement en donnant son propre point
de vue. Je crois que ce qui vient nuancer mes propos, c'est l'aspect subjectif d'un commentaire. Si on frise
les préférences, c'est là qu'un auteur peut venir contre-attaquer en disant « oui, mais c'est mon style ».
Si on demeure dans l'objectif, là, il n'y a pas grand chose à rétorquer.

Comme ma VDD, je ne sais pas si mon point de vue va servir à construire ce petit débat, mais j'étais
interpelée par le sujet, donc me voilà x)

À un de ces quatre !

EDIT HAUT : Hahahaha tu n'es pas la seule à m'avoir fait ce commentaire x) Et au final, merci de l'avoir
fait, j'aime mieux ce que j'ai fait de cette analepse !


__________________________

…the nature of things that he considers simple.


https://4.bp.blogspot.com/-V0IyNgddSO8/W0USRdET8EI/AAAAAAAAluc/qzbyPhW0mPA8OizWpj_AlGo77RJXi5sdwCLcBGAs/s1600/tumblr_ozq70dc01d1usdhv3o3_540.gif

Dernière modification par Noraangel (Le 24-05-2021 à 02h07)


Serveur Discord pour Nora: Viens me voir par MP [Nevra][Mathieu] Chroniques d'une Archange Déchue FC de Mathieu
https://64.media.tumblr.com/04f07cfd3e1dede0e3ba3b52d7adb296/tumblr_inline_piewsijon11qkq0og_500.gifv

Hors ligne

#23 Le 24-05-2021 à 03h28

Garde Obsidienne
Florianne
La réponse à tout
Florianne
...
Messages: 1 508

https://zupimages.net/up/20/24/0cx5.png
https://zupimages.net/up/20/24/40vw.png


Bonsoir~

Alors, la discussion est particulièrement intéressante et me donne envie de venir y mettre mon petit grain de sel ^^'


Style d’écriture et structure de phrase

Il y a plusieurs structures de phrases qui sont objectivement correctes. La façon dont on varie d’une à l’autre, les figures de style que l’on utilise (ou pas) et le vocabulaire qu’on choisit constituent -selon moi- une grande partie de ce fameux « style d’écriture ». Je crois cependant qu’il est important de comprendre ces éléments avant de parler de style. En effet, la phrase de base qui se construit comme-ci (il est possible que d’autres termes soient utilisés en Europe, ceux-ci sont ceux du Québec) :

[Sujet] + [Prédicat].

On peut également ajouter un [complément de phrase] si on le souhaite.

Le sujet est généralement composé d’un groupe du nom et le prédicat d’un groupe du verbe. Au fur et à mesure que les élèves sont de plus en plus habiles, on leur présente les compléments de phrases qu’il place en fin de phrase. Une fois qu’ils maitrisent ce nouvel élément, ils peuvent le placer en début de phrase ou même entre le sujet et le prédicat. Ce type de phrase est donc grammaticalement correct, c’est la base de toutes les phrases. Mais, en tant que base, pour des textes élaborés, elles manquent souvent de richesse aux yeux des lecteurs. Ainsi, les 2 extraits suivants sont corrects :

« Elle court. Elle tombe. Elle se relève. »

« Elle court, tombe et se relève à toute vitesse! »

On pourrait alors argumenter que la préférence d’une phrase ou l’autre, c’est une question de goût et de subjectivité. On peut cependant s’appuyer sur des critères objectifs pour se justifier, comme la redondance d’une structure ou de l’emploi d’un certain mot (le pronom dans ce cas-ci). Pourtant, les 2 extraits sont grammaticalement corrects. On parle alors d’aisance et de compréhension de la langue. En enseignement, on réfère à ce phénomène comme à de la maturité parce que mieux on comprend la langue, mieux on peut jouer avec elle (avec la juxtaposition de phrases par exemple). C’est alors le principe de fluidité qui entre en question, ce qui est également un critère objectif.

Alors je ne crois pas que le style soit seulement objectif ou subjectif, je crois qu’il y a un peu des 2, mais dire que la grammaire ou la structure de phrase sont les seuls critères objectifs qui comptent, je crois que c’est minimisé la complexité de la langue. En fait, je crois plutôt que les 2 sont imbriqués l’un dans l’autre, surtout dans le domaine de la fanfiction où les lecteurs comme les écrivains sont, pour la plupart, des amateurs.



Règles de français

Il s’agit d’un autre critère objectif. Cependant, je crois que la fanfiction donne une très bonne latitude aux écrivains à ce sujet. Une coquille de temps à autre, ça arrive à tout le monde et un lecteur à l’œil attentif à tôt-fait de la relevée. La correction est ensuite vite appliquée et on n’en parle plus!

Là où ça se complique, c’est quand on modifie la langue ou certaines de ces règles pour mieux coller à notre univers ou notre vision des choses. Le meilleur exemple qui me vient en tête concerne les anges. Selon la religion, ce sont des êtres agenres, ce ne sont ni des hommes ni des femmes. On doit donc toujours les genrer au masculin (UN ange). Pourtant, quand on tombe dans la fiction, les anges n’ont souvent plus rien avoir avec Dieu et on attribue des genres aux personnages de cette race. Pourtant, même en parlant d’une fille, la grammaire correcte reste « un ange ». C’est alors très tentant d’écrire « une » quand même et de faire varier le genre du mot selon le personnage auquel il réfère. On pourrait même opter pour le pronom « iel » même s’il n’est pas reconnu par l’Office de la langue française et argumenter qu’il est dans l’usage depuis une quarantaine d’années (ce serait alors une question de registre de langue).

Je crois que c’est alors une question de choix (et non de style). Est-ce que je respecte ou non la règle établie? Oui ou non. C’est personnel et subjectif, ça peut plaire ou ne pas plaire, mais c’est, selon moi, différent du style qui se rattache davantage à l'habileté à manier la structure des phrases et du texte.



Écrire pour soi

« Écrire pour soi » est un concept qui m’a toujours beaucoup fascinée en fanfiction. Si on écrit pour soi, pourquoi publié? La réponse qui me vient -et je plaide coupable la première- c’est pour obtenir la validation d’autrui. On est fier de notre histoire, de notre création, et on souhaite la partager avec l’espoir qu’elle plaira à d’autres. Évidemment, on ne peut pas plaire à tout le monde et quand on publie on ne rencontre pas toujours les réactions escomptées et on se heurte à des commentaires qui soulèvent des points qui nous semblent complètement à côté de la plaque parce qu’ils ne relèvent pas les aspects qu’on jugeait majeurs dans notre texte. C’est frustrant, parfois blessant, mais c’est la réalité du partage communautaire.

Quand on publie au public, il faut s’attendre à des critiques positives comme constructives (et même constructives, ces critiques peuvent être décourageantes). Mais elles n’en restent pas moins, l’une comme l’autre, pertinentes.

Évidemment, l’auteur n’a jamais l’obligation de changer. Je crois cependant qu’il est important d’analyser les critiques reçus : il faut en prendre et en laisser. Mais si on se braque et on se ferme à toute critique parce qu’on écrit pour soi, je reviens à ma question de départ « pourquoi poster dans ce cas? » Je crois que l’autre extrême, à savoir appliquer tout ce qu’on nous dit, peut aussi pénaliser l’écrivain dans le sens où les commentaires ne sont plus filtrés ni réfléchis « Qu’est-ce que je veux dire? Qu’est-ce qui me correspond? Avec quoi je suis à l’aise? Qu’est-ce que j’ai réellement envie d’essayer? » C’est donc une question de dosage.



La place du lecteur et de l’écrivain

Si on parle d’écrivains, il faut également parler de lecteurs. La plupart des lecteurs ne sont pas des professionnels de la langue, mais ce sont souvent de grands appréciateurs de celle-ci. Ils ont des opinions, des préférences, mais aussi des références et des connaissances. Je crois que la plus grande richesse des fanfictions, qu’on oublie souvent de relever à cause des « j’aime la suite s’teuplait! », c’est le partage. En publiant, on peut recevoir un paquet de conseils : on n’est pas obligé de tous les appliquer, mais il y en a plusieurs qui peuvent être intéressants et nous faire progresser, faire maturer notre écriture et notre aisance avec celle-ci.

Les commentaires sont parfois maladroits ou mal formulés : écrire des commentaires ou écrire des textes, c’est 2 talents d’écriture et pourtant, ces des habiletés de compositions et d’analyse complètement différentes! En lisant et en commentant, on découvre ce qu'on aime ou pas dans un texte et on apprend à formuler ses idées.

Pour cela, le lecteur à un rôle de conseiller, mais un conseiller souvent avisé qu’on se doit au moins d’écouter. On écrit pour soi, mais on publie pour les autres alors je crois que le ressenti du lecteur a un droit de veto sur certaines choses, comme la mise en page. C’est lui qui doit lire et si on veut une rétroaction sur le contenu, la mise en page ne doit pas étourdir le lecteur ou lui donner mal au cœur.
Après, on revient aux questions de goûts et de préférences, mais les commentaires se reposent parfois sur des éléments objectifs comme les phrases séquentielles qui sont parfois difficiles à lire parce qu’il y a redondance au niveau de la structure et du vocabulaire. À partir de là, l’écrivain peut faire des tests « Si je changeais ça? Et si je reprenais cette phrase et la réécrivais comme ça? Ou si la prochaine fois, j’essayais de faire comme ci plutôt que comme ça? » Ces tests peuvent rester privés et l’écrivain peaufinera sa nouvelle façon de composer par lui-même avant de la proposer au grand public. On revient alors à la question de choix « est-ce que je prends ces conseils et je les applique ou non? »

L’écrit, comme absolument tout dans la vie, se peaufine avec la pratique et le temps. Je ne pense pas qu’il faut être fermé aux changements, mais c’est une croyance personnelle, une philosophie. Je trouve dommage quand certains pensent autrement, je crois qu’ils se privent d’enrichissement, mais ça, c’est personnel à moi. Moi, quand je publie, que ce soit en tant qu’écrivaine ou lectrice, j’essaie de m’améliorer et je suis ouverte aux conseils même si je les filtre et les réfléchis. Parce que c’est ma façon de pensée et parce que je pense que j’apprends en écrivant des commentaires, j’essaie de me faire la plus constructive possible et de commenter le plus souvent possible. Si ça profite à l’auteur, tant mieux! Sinon, j’aurais toujours ma propre progression en compensation. On revient à l’idée de partage : je partage mon avis, mes connaissances en retour d’un partage de texte. Si j’ai une réponse, cela me permet parfois d’avoir des rétroactions sur mes retours et le partage se continue. C’est la beauté des communautés en ligne et, au bout du compte, tout le monde y gagne autant en accomplissement personnel qu’en interactions avec les autres.



Voilà, en espérant susciter la réflexion de certains ou juste l’intérêt d’autres n_n
J’avoue en me relisant, je me suis peut-être un peu laissée emportée ^^'

En attendant, je continue à lire les avis à ce sujet, je trouve ça passionnant et vraiment enrichissant *^*



https://zupimages.net/up/20/24/lc5d.png
https://zupimages.net/up/20/24/5kpt.png

Dernière modification par Florianne (Le 24-05-2021 à 14h01)

Hors ligne

#24 Le 24-05-2021 à 11h11

Garde Obsidienne
Nøra
Acolyte des Licornes
Nøra
...
Messages: 374

https://zupimages.net/up/21/01/c5rf.png

Bien le bonjour !

Ce sujet m’a beaucoup intriguée et j’ai lu toutes vos réponses avec attention. Globalement, je suis d’accord avec tout ce qui été dit avant moi. Du coup, j’ai envie d’apporter ma petite pierre à l’édifice, en sachant que je dois sûrement faire partie des personnes les moins d’expérimentées dans le domaine.


Pensez-vous que nous devons adopter un style littéraire parce que nous écrivons des fictions que nous associons aux romans ?

Pour le coup, je vais être plus nuancé que Togame sur ce sujet. En fait, même si je suis d’accord que les fanfictions sont souvent discréditées du fait que l’on retrouve des styles théâtraux et autres styles qui ne sont pas « littéraires », je pense que la fanfiction doit continuer de permettre à n’importe qui d’écrire s’il le souhaite et « comme il le souhaite ».

A mon sens, la « liberté de style », c’est ce qui a permis de créer l’engouement autour de l’écriture de fanfiction ou en tout cas, la liberté d’écrire quelque chose qui nous tient à cœur sans se préoccuper d’être dans un style littéraire. Puisque le désir est, pour certaines personnes, plus de raconter une histoire, que de se préoccuper de la forme du récit.

En tout cas, je ne crois pas que l’on doit adopter un style littéraire, parce que je ne crois pas que les fanfictions doivent être associées aux romans. Pour moi dans la fanfiction, il y a différents types de personnes :
-    Celles qui veulent juste écrire quelques choses rapidement pour elle-même,
-    Celles qui veulent écrire pour être lu, mais sans se prendre la tête,
-    Celles qui veulent écrire pour développer leur style et ce sont souvent ces personnes qui vont utiliser un style littéraire.

En revanche, je suis entièrement d’accord : quand on partage une fanfiction, bah l’on s’expose aux lecteurs et donc aux potentielles critiques – positive comme négative – Et pour moi, c’est là qu’intervient la sensibilité de chaque « auteur » : Est-ce que ces critiques vont l’aider à se remettre en question ou pas ? Que va-t-il en retenir ou pas ? Aura-t-il envie d’évoluer ? De développer un style ? …

Le lecteur ne peut être qu’un conseillé qui permettra, éventuellement, à l’auteur d’évoluer. En revanche, si « l’auteur » ne prend aucunes remarques en compte, il s’expose également à la dure réalité de ne pas être lu. Ce qui est aussi dommage, puisque l’objectif d’un partage de texte est quand même d’avoir des lecteurs.

Finalement, c’est compliqué d’avoir un avis arrêté sur cette question et je suis d’accord avec tout ce qui a été dit plus haut. Je pense juste que la fanfiction ouvre la possibilité à des personnes de partager des textes, quelques soient leur forme, et c’est une bonne chose. Pour certains ça leur permettra d’avoir envie d’évoluer et de peaufiner leur style et pour d’autres c’est juste l’occasion d’avoir potentiellement des lecteurs sur des textes qui seraient rester cachés, si ces plateformes (forum, wattpad…) n’avaient jamais existés.


Pensez-vous qu'on puisse dire que parce que nous avons un style qui nous est propre nous ne devons faire aucune concession pour nos lecteurs ?
Ou, au contraire, pensez-vous qu'il faut s'adapter à ce qu'on nous demande (dans une mesure raisonnable, il s'entend) même si cela veut dire aller à l'encontre de règles de la langue française ou de ce que l'on souhaitait faire initialement ?


J’aurais bien envie de répondre : « ça dépend ». Mais pas sûr que ça fasse avancer le débat x).
En vérité, je pense que l’on a le droit de tout dire à ses lecteurs et que justement, il ne faut pas hésiter à affirmer son point de vue sur ses textes, parce qu’ils nous appartiennent en priorité, avant d’être « offert » à des lecteurs. Maintenant, je ne pense pas non plus qu’il faut réfuter tout en bloc, sous prétexte que c’est notre production et donc personne n’y touche. L’avis d’un lecteur est là pour se réinterroger sur ce que l’on a écrit, alors il est important et indispensable pour progresser.

Après ça rejoint aussi ce que je disais plus haut et je pense que c’est important de se demander : Pour quelle raison j’écris et partage ma fiction ? A partir de là, on sait de quelle façon on va recevoir les commentaires des lecteurs.
Et du coup, j’ai également une question : Est-ce un mal de ne pas prendre en compte l’avis de ses lecteurs ? Est-ce un mal d’affirmer son style, qu’il plaise ou non ? Est-ce un mal de ne pas vouloir évoluer et de souhaiter avoir uniquement un lectorat qui adhère à son histoire, sans accepter les critiques dites négatives ?
Je pense qu’il y a beaucoup de personnes qui ont du mal avec les critiques dites négatives et qui ne partage pas leur histoire dans l’idée de progresser. Certaines ne souhaite qu’un retour « positif » et finalement : Est-ce un mal ?

C’est peut-être dommage de rester enfermer dans ce mode de fonctionnement – ce n’est pas mon cas par exemple, j’ai tout autant envie de personnes qui apprécient ce que j’écris, que de personnes qui réinterrogent et critiquent mes textes – mais, je peux comprendre que ce ne soit pas le cas de tout le monde.
C’est toute la richesse des fanfictions et de ce forum qui offre un partage entre les auteurs et lecteurs et je trouve ça génial de pouvoir chacun nous affirmer dans ce qui nous tient à cœur, tout en essayant de se mettre à la place de l’autre. Chacun sa sensibilité et ses envies.

Qu'est-ce qui est du style personnel et qu'est-ce qui est littéralement juste incorrect en terme d'écriture ou de mise en forme ?

Pour ce qui est de cette question, je ne me sens pas assez à l’aise en écriture pour y répondre x). Je ne serais juger de ce qui est incorrect ou correct en écriture et j’apprend encore chaque jour de nouvelles choses.

Par exemple : A-t-on le droit de commencer une phrase pas les mots : « et », « mais », « donc », « or » etc… ? Bah… honnêtement je ne sais plus moi-même lol. J’ai entendu que non, puis après oui. J’ai vu des auteurs de romans le faire. Alors, il y a-t-il une véritable règle à ce sujet ? Sûrement. Est-ce que des personnes l’ont transgressées ? Probablement. Est-ce que c’est donc devenu une règle qui varie selon le style de l’auteur ? Peut-être x) – après quelques recherches, il semblerait qu’on puisse le faire, mais bon… j’entends encore des personnes me dirent que ça ce ne fait pas xD –

Pareil pour le sujet « on ». J’ai souvent entendue - désolé pour « l’insulte » qui va suivre xD - : « on est un con ». Sous-entendu, le sujet « on » ne doit pas être utilisé en écriture, ou alors très très trèèèès peu. Sauf que pareil, je vois ce sujet être utilisé dans des romans, parfois même beaucoup. Alors y a-t-il une règle stricte là-dessus ?

La langue française est terriblement complexe… Je pense qu’il nous faudrait plus qu’une vie pour réussir à la maitriser. Pour ma part, je sais que j’aurais sûrement plus de difficultés que d’autre pour y parvenir. J’essaye de m’adapter, d’apprendre et les conseils des lecteurs sont super important pour ça.

En tout cas, il y a des règles strictes en écritures, c’est indéniable et mes VDD en ont déjà citées quelques-unes.

Pour ce qui est de la mise forme pour moi c’est encore plus complexe. Parce que là, nous sommes sur un forum et pas un roman papier. Je pense qu’il faut vraiment prendre ça en compte. La mise forme de nos textes doivent s’adapter au site pour être le plus agréable possible visuellement – et c’est compliqué vu la taille des caractères. RIP mes yeux T-T – Du coup, je ne pense pas qu’il y ait de règle stricte, ou alors c’est nous même qui les avons créés avec le temps. Et si l’on suivait les règles de mise en forme des romans papiers, honnêtement on n’y verrait rien, puisqu’il ne saute pas de ligne entre chaque paragraphe par exemple.


Je vais m’arrêter là, même si j’aurais sûrement encore des tonnes de choses à dire sur le sujet. Pour ce qui est du style humoristique, je n’ai malheureusement pas d’avis, puisque ce n’est pas un genre que je lis, donc je ne voudrais pas dire de bêtises.
Je ne sais pas si mon post a répondu à tes questions et s’il ouvrira peut-être un nouveau débat. En tout cas, ce fut un plaisir d’échanger avec vous et je trouve tous vos avis super intéressants ! ^^
PS : Excusez moi d'avance si ma réponse est décousue x)

Au plaisir et à bientôt !
https://zupimages.net/up/21/01/mnyt.png

Hors ligne

#25 Le 24-05-2021 à 16h44

Garde Ombre
Caprix
Recrue
Caprix
...
Messages: 66

https://zupimages.net/up/21/19/31de.png
« Quand on parle du loup  , on en voit la queue. » – Proverbe français
https://zupimages.net/up/21/19/sp3l.png
https://media1.tenor.com/images/c5ae010e2ecefba360886ec9b518714e/tenor.gif

Boom ! Me voilà attirée par le parfum du débat ! \o/

Adhysia : Mrooh, arrête tu vas me faire rougir ! Moi un journal matinale ?! https://media1.tenor.com/images/41bc1ff3064c7a5aa0979c2ddee32dc8/tenor.gif Pour ton problème de prénom, je crois que c'est un des nombreux problèmes commun à tous ! Et limite ça ne se cantonne pas qu'aux prénoms, ça vaut pour toute chose qu'on veut nommer ! x) Les générateurs de noms sont de très bons amis et celui que Togame t'as donné est très complet (après il en existe plein d'autres, peut-être moins complet/plus sélectif). Bref, les générateurs, une première solution. J'ajouterais qu'ensuite ça dépend aussi de toi, de ce que tu veux ou ne veux pas. Veux-tu que le prénom ait une signification particulière ? Une sonorité particulière qui trahirait les origines du personnage ? Ou bien as-tu un son qui te tire à lui juste parce que ça collerait bien à la tête de ton personnage ? Plutôt un prénom long ou court ?
En répondant à ça tu as déjà un premier tri qui se fait dans tes envies et pour le reste, y'a pas de secret, 'faut faire des tests, des combinaisons, faire rouler le nom pour voir s'il convient. Personnellement j'ai tendance à prendre pleins de chose, à les mettre sur papier, faire des assemblages dans tous les sens, à remettre ce qui sonne bien ou qui m'attire au propre. Et ensuite soit j'ai un nom qui se détache du lot et c'est adjugé vendu soit j'hésite et je laisse reposer pour y revenir plus tard. ^^
Parmi les noms que je trouve parfois je les aime beaucoup mais ça colle pas au perso donc je me les note dans un coin pour une possible réutilisation future, ça permet d'avoir une première base pour fouiller... même si j'ai tendance à l'oublier ! :3

https://zupimages.net/up/21/19/araf.png

Texte


Et maintenant passons à la partie débat, niark,niark ! Bon, on va pas se mentir, mon intervention sera sans doute pas très utile mais j'avais envie d'ajouter mon grain de sel ! x)

Écrire pour soi, l'auteur et le lecteur
Bon je vais commencer par une généralité je pense. Pour moi, un auteur écrit avant tout pour soit, parce qu'il en éprouve l'envie, qu'il aime écrire, qu'il a envie de voir apparaître une histoire. Bref, il gribouille dans son coin avec amûre. Et c'est le plus important, prendre plaisir à ce qu'il fait.
Ensuite, il lui prend l'envie de partager son oeuvre. Comme l'a souligné Florianne, c'est un point central dans la relation auteur/lecteur. Ce partage ça implique plein de chose de chaque côté. Déjà on a un échange ce qui implique un avis du lecteur qui va pas toujours tout aimé. Et j'ai envie de dire si c'est au lecteur d'apprendre à donner un avis respectueux c'est aussi à l'auteur d'accepter la critique. S'il se vexe c'est peut-être tout simplement qu'il n'était pas prêt à partager sur son oeuvre en réalité.
Et ça je pense que c'est valable aussi bien pour un roman/un texte publié que pour des fan-fic. La différence c'est que quand on publie sur le net, l'auteur a un retour direct live ! x)
L'exigence de qualité pour un auteur publié et un auteur de fic en bout de course sont les mêmes pour moi, la seule différence c'est qu'à mes yeux un auteur de fic a plus de marge de progression, il faut bien commencer quelque part après tout ! Donc j'aime tirer les auteurs de fic vers le haut, vers toujours plus de qualité, ça ne peut que rendre leurs histoires meilleures. Ensuite c'est l'auteur qui voit s'il a envie de s'investir ou s'il n'a pas plus de temps à accorder à l'écriture et que somme toute partager l'histoire comme il la partage, sans prise de tête lui convient. :3

Et ça me permet d'embrayer sur la question : Pensez-vous qu'on puisse dire que parce que nous avons un style qui nous est propre nous ne devons faire aucune concession pour nos lecteurs ?
On a tous un style propre (effectif ou en devenir) et ce qui fait la beauté et la richesse de la création c'est bien que c'est "notre" histoire et donc on en fait ce qu'on veut. Mais pour autant on a un échange donc balayer les remarques des lecteurs sans concession c'est peut-être un peu exagéré. Je pense que toute la difficulté de l'auteur c'est de prendre en compte ces remarques tout en gardant l'essence de sa création. Parfois, il peut rectifier le tir directement, parfois ça demanderait de "tout" refaire et ce serait contre-productif je pense. L'important c'est que la remarque ne tombe pas dans l'oreille d'un sourd et que l'auteur fasse de son mieux pour la suite de son histoire ou les histoires à venir. On ne progresse pas en un jour non plus et il est inutile de se mettre trop la pression.

Pensez-vous qu'il faut s'adapter à ce qu'on nous demande (dans une mesure raisonnable, il s'entend) même si cela veut dire aller à l'encontre de règles de la langue française ou de ce que l'on souhaitait faire initialement ?
Alors, je rejoins le camp des moules attachées à leurs r̶o̶c̶h̶e̶r̶s̶  règles de la langue française. J'ai donc souvent du mal avec les entorses qui lui sont faites, ceci dit il n'est pas rare qu'un auteur prenne des libertés, et après tout si ça se justifie et que ce n'est pas un truc qui me brûle les yeux parce que mon cerveau y voit une faute grosse comme une montagne, je n'ai rien à dire. J'ai donc envie de dire si un lecteur demande à voir ce genre d'entorse pour le coup c'est à l'auteur de voir s'il est prêt ou non à faire cette concession. Et pour ce qui est de dériver de ce qu'il a prévu initialement c'est un peu pareil. ça rejoint l'idée de la "marge de manoeuvre". Cette idée/proposition du lecteur qui ferait dériver l'histoire, est-ce qu'elle lui plait ? Est-ce qu'elle est plausible ? Si oui, pourquoi l'auteur se priverait ? Si au contraire l'idée ne lui plait pas, qu'il reste sur ce qu'il souhaitait faire de base, peut-être que le lecteur sera agréablement surpris !

Pensez-vous que nous devons adopter un style littéraire parce que nous écrivons des fictions que nous associons aux romans ?
C'tte question à double sens ! x)
Le "style littéraire" dans le sens "on va utiliser un langage, un vocabulaire plus recherché, plus travaillé n'est pas du tout une obligation à mes yeux, que ce soit pour un roman ou autre. Je dirais plutôt que ça démontre la qualité du texte, l'aisance de l'auteur. C'est pas pour autant que tous les auteurs de fics doivent chercher à faire des métaphores ou des phrases alambiqués dans tous les sens ! x)
Après s'il est plus question de savoir si une fic doit forcément être rédigé dans le genre du roman, plutôt qu'en vers ou comme une pièce de théâtre, je dis d'autant plus non pas obligé. C'est plus le fait de choisir ce qu'on veut et de respecter les codes du genre qu'on a choisi. ^^

Qu'est-ce qui est du style personnel et qu'est-ce qui est littéralement juste incorrect en terme d'écriture ou de mise en forme ?
Ben ce qui est incorrect à mes yeux ce sont : les fautes de conjugaison/grammaire/orthographe, les passages d'un genre d'écriture à un autre (cas du roman/pièce de théâtre), d'une mise en forme à une autre et pi c'est tout. J'ajouterais aussi les répétitions à outrance qui sont un peu à part, c'est pas que c'est incorrect mais bon ça fait mal aux yeux ! x) Je rejoins Togame sur ce point en fait, c'est une question de qualité du texte.
Et le reste c'est la "patte" de l'auteur. Son style va se jouer sur la manière dont il construit ses phrases et l'effet qu'elles produisent, s'il fait des descriptions ou plutôt des dialogues, s'il a des thématiques qu'il préfère traiter, des personnages qui se démarquent, etc. C'est un élément ténu et j'aurais tendance à dire que plus on écrit plus on peut trouver ce fil directeur parce qu'on progresse et qu'on a des points de comparaison. ^^

Et pour finir en beauté : l'humour
L'humour on adore tous mais qu'est-ce que c'est dur ! Je dirais même que l'humour c'est un gros piège : il vous fait des yeux innocents "c'est facile tu vas voir" et "vlam !" à l'atterrissage ! Et pour le coût c'est pas propre à l'écrit, il suffit de voir les humoristes ou les acteurs ! J'ai peut-être un regard biaisé parce que je suis une quiche pour les dialogues et que du coup l'humour me paraît être une montagne.
Mais du coup une fic humoristique dans l'exagération ben c'est dur ! x) Pour le coup je crois que ce serait un style qui s'adapterait bien pour un genre théâtral. ^-^
Pour ce qui est des libertés prises, je pense qu'on en prend peut-être plus dans la présentation/mise en forme mais pour ce qui est du texte je vois mal quelle genre de liberté on pourrait prendre.

Après, s'il y a un point que je retiendrais c'est qu'il ne faut pas essayer d'être dans l'humour permanent, la surenchère risque de tout fait retomber (comme un soufflé, voui !). Automatiquement ça nécessite de bien gérer son texte pour distiller l'humour petit à petit et différente façon.
Par contre, je ne suis pas d'accord avec Togame pour ce qui est du comique de situation, je pense qu'on peut totalement arriver à écrire sur du comique de situation, le tout c'est, encore une fois, de bien maitriser son texte... et sa chute ! x)

Ensuit, le meilleur moyen pour savoir si on a réussi son coup c'est encore le retour du lecteur : si la réponse est "c'était tordant, j'ai rien du début à la fin" ou "ça m'a fait sourire", le but est atteint ou en bonne voie de l'être. Sinon, on s'est raté quelque part ! x)

Florianne : Il fallait que je le dise : cette notion de "prédicat" me hérisse les poils comme c'est pas permis ! x) Paraît-il qu'elle a été ajouté en France pour l'apprentissage mais... meh. Je trouve qu'elle est source de confusion et pas très clair, ça englobe beaucoup de chose très différente ce truc en matière de construction de phrases ! x)

Nora : Je rebondis un peu sur ce que tu as dis vu que tu es la dernière à avoir posté ! X).

~~> A-t-on le droit de commencer une phrase pas les mots : « et », « mais », « donc », « or » etc… ? : La réponse pour moi est oui sans hésitation. Par contre il faut garder en tête que ces mots sont censés liés les bouts de phrases entre eux à la base. Donc en l'occurrence il faut que ce soit liée à la phrase (ex : mais, et) d'avant ou au moins au paragraphe, à l'idée qui a été développé avant (ex : or) tout en gardant un sens en soit.

~~> "le sujet « on » ne doit pas être utilisé en écriture" : Ah bon ? Je me coucherais moins bête ce soir. Je l'avais jamais entendu celle-là ! x) Et du coup là j'aurais tendance à dire "non,'y a pas de raison". Mais je comprend que son utilisation ne soit pas mise en avant dans le sens où c'est pas très recherché comme vocabulaire. C'est un peu comme avec le "il est", "il y a", à l'école ce sont les premiers verbes qu'on apprend à utiliser et après on utilise que ça. Et là la maîtresse va nous encourager à utiliser autre chose. C'est comme pour tout à mes yeux : à utiliser de façon bien dosé ! X)

HS : Togame : AAAAAAahhh ! Mais ces quoi ces "Contes de la Nuit" qui poppent dans ta signature ?! Tu es une vile tentatrice ! x)

La longueur de ce post frisant l'indécence, je vous abandonne donc là !

A la revoyure et que l'inspiration guide vos pas !

https://i.giphy.com/media/TE3ZlXmfr5psI/giphy.webp
https://zupimages.net/up/21/19/tyxw.png
« Le loup blanc est passé par ici, il repassera par là… »

https://zupimages.net/up/21/19/tx89.png


« Les plus jolies choses du monde ne sont que des ombres. » Charles Dickens
https://i.goopics.net/nQ9d1.gif

Hors ligne

Pages : 1 2 3