Forum

Pages : 1 2 3

#26 Le 02-09-2021 à 15h27

Garde Ombre
Arashell
Acolyte des Licornes
Arashell
...
Messages: 337


https://nsa40.casimages.com/img/2021/07/25/mini_210725095454949004.png

Hello !

Je vais participer même si je n'ai pas un avis très tranché sur la question ^^

Faut-il des règles vestimentaires dans les établissements scolaires ?

Je ne suis pas contre des règles vestimentaires, à condition que celles-ci soient raisonnables.
Effectivement, je rejoins @Kallindra sur les jupes/shorts trop courts et les pantalon qui descendent sous les fesses. Cependant, ces règles sont souvent dirigées à l'excès vers les filles. Pour parler d'expérience, dans mon collège, short ou jupe au dessus des genoux étaient interdits pour les filles. Or, selon moi, une jupe qui s'arrête au dessus des genoux est une longueur acceptable. C'était de plus discriminatoire que les garçons étaient eux autorisés aux shorts au dessus des genoux. Ça revient au fameux débat de la sexualisation de la femme, dès 13 ans, et c'est regrettable.
Les collants étaient aussi interdits, jugés trop sexy, et les débardeurs également (évidemment, les garçons pouvaient eux en porter ...)
Je pense que le débat des règles vestimentaires vient souvent de ce problème discriminatoire envers les filles. Oui je ne suis pas contre des règles vestimentaires, à condition que celles-ci soient juste pour filles comme pour garçon, soit on interdit quelque chose pour les deux, soit on l'autorise. Tant que c'est correct alors c'est OK. Après, le concept de tenue correcte reste subjectif . Si l'argument pour l'interdire, c'est que c'est "trop sexy", alors non.

Après, pour pousser l'idée de règles vestimentaires au maximum, je ne suis pas forcément contre les uniformes Sans dire que je suis pour pour autant, je n'y suis simplement pas opposée . Là surtout pour éviter des discriminations contre les enfants dont les parents n'ont pas forcément le moyen d'acheter des vêtements corrects, et qui se retrouvent parfois moqués/harcelés Malheureusement j'en ai vu . Et je trouve que même avec un uniforme, il reste possible de personnaliser sa tenue à son style (accessoires, sac, chaussures


https://nsa40.casimages.com/img/2021/07/25/mini_210725095455162308.png




Your mind is a walled garden. Even death cannot touch the flowers blooming there - Dr. Ford

Hors ligne

#27 Le 04-09-2021 à 13h07

Garde Obsidienne
Sahono
La réponse à tout
Sahono
...
Messages: 1 583

https://i.postimg.cc/t4fyHB9c/Photo-1620985700961.jpg

Bonjour,

Je viens participer au débat après avoir vu le post d'haylin458 sur Le topic du mois.


Comme mes VDD, je pense qu'il faut un minimum de règles au sein des établissements scolaires, ne serait-ce que pour éviter les excès (déjà cités mais les fameuses mini-jupes/shorts aussi court que les culottes ou les pantalons sous les fesses). Je pense également qu'avoir une tenue plus formelle lors des oraux et présentations est une bonne chose. Simplement parce que l'école nous forme au monde du travail et que jamais je n'imaginerais quelqu'un aller à un entretien d'embauche au claquettes et short de plage par exemple XD
Comme l'ont dit Kallindra et Arashell, ce n'est pas pour brimer la créativité ou la personnalité des étudiants et élèves, mais simplement pour éviter des extrêmes.


Pour rebondir sur ce qu'a dit Arashell sur les uniformes, je trouve qu'il existe déjà un uniforme officieux (le fameux look baskets/jean/sweatshirt) mais où on peut encore ressentir des discriminations, par exemple si on a pas les dernières baskets à la mode ou le jean de marque tendance. Après, si on prend un uniforme imposé (comme ceux au Japon ou en Angleterre pour ne citer que ceux-là), alors pourquoi pas. Perso, j'ai toujours trouvé que c'était assez stylé x)


Belle journée et à bientôt !

https://i.postimg.cc/6q9xhSh8/Photo-1620986024991.png

©Nessuna

Dernière modification par Sahono (Le 04-09-2021 à 13h09)


https://zupimages.net/up/21/26/k7yw.png

Hors ligne

#28 Le 13-09-2021 à 17h02

Garde Etincelante
haylin458
Modératrice & Bacchante de Nevra
haylin458
...
Messages: 201

https://zupimages.net/up/21/19/4w8y.jpg

"LA FATALITÉ TRIOMPHE DÈS QUE L'ON CROIT EN ELLE."

SIMONE DE BEAUVOIR


https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg


Bonjour !


Je rejoins totalement Arashellsur l'aspect genré du règlement intérieur des établissements scolaires et de sa mise en application (on retrouve d'ailleurs ce même souci dans la vie quotidienne). Pour travailler dans un collège, le souci d'une absence de règles vient notamment du fait qu'aujourd'hui les enfants et ados s'habillent comme les adultes et nous voyons donc leurs vêtements avec un œil d'adulte. Par exemple, personnellement, ça ne me dérange pas qu'une élève vienne dans mon cours en tong mais ça me dérangerait qu'elle ait un haut transparent (de même pour un garçon).

Ca serait d'ailleurs pertinent qu'il y ait une sorte d'évolution dans les règles vestimentaires : je ne vois pas le collège ou le primaire comme un lieu de formation au monde du travail. Nous les aidons plutôt à grandir. Pour moi, c'est davantage au lycée que nous les préparons à devenir des adultes. Donc, au lycée, les règles devraient être plus strictes (pas de tongs par exemple xD)

On pourrait même intégrer l'idée d'un uniforme ! Ca n'est pas, à mes yeux, un facteur permettant d'éviter les discriminations liées aux vêtements parce que les enfants et les ados trouveront toujours comment se distinguer (vernis, bijoux, coiffure, etc.) mais ça permet de leur donner un cadre et d'éviter les polémiques.


........................................

Le sujet de la quinzaine est sur le premier post !




https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg

https://zupimages.net/up/21/19/e5g0.jpg


https://zupimages.net/up/21/17/phpi.png

Hors ligne

#29 Le 19-09-2021 à 00h00

Garde Etincelante
Lune1712
Modératrice & Nymphe nocturne
Lune1712
...
Messages: 721

Bonsoir ~

Je viens inaugurer le débat actuel:
Le mensonge est-il parfois nécessaire ?

J'avoue que j'hésite un peu quant à la réponse à donner ; le "parfois" me fait penser que oui, forcément, il a des cas où il est mieux de mentir ! Mais "nécessaire"... Je n'arrive pas à trouver d'exemple où le mensonge est nécessaire xD

Cela dépend forcément beaucoup du mensonge en question, mais je pense que finalement le mensonge peut toujours être évité en utilisant de bons termes !
Annoncer une mauvaise nouvelle à un patient, à un enfant, à un ami... Ce sont les exemples qui me viennent en tête je ne pense pas que le mensonge soit nécessaire !

Après, tout dépend du sens qu'on donne à "nécessaire" :')
Par exemple pour garder de bonnes relations avec certaines personnes, je comprends qu'il soit parfois préférable de ne pas être totalement honnête ; mais est-ce vraiment nécessaire, je ne sais pas xD

Mais bon, je vais attendre d'autres avis sur la question pour pouvoir rebondir sur de meilleurs exemples que les miens haha

Bonne soirée ~


https://www.zupimages.net/up/20/49/4wjo.pnghttps://www.zupimages.net/up/17/44/i6yi.png

Hors ligne

#30 Le 20-09-2021 à 09h35

Garde Ombre
Eldoriel
Bleusaille
Eldoriel
...
Messages: 3 780


https://zupimages.net/up/21/21/4gki.jpg

We live in shadows
We live where darkness hides


Le mensonge est-il parfois nécessaire ?


Je partage ton avis, Lune, ça laisse à penser que dans certains cas oui, ça peut être nécessaire.
Personnellement je pense que non, un mensonge n'est pas une option. Il vaut mieux, selon moi, une bonne vérité, même si elle fait mal qu'un mensonge qui au final en entraine un autre et un autre et qui à terme fait encore plus mal que la dite vérité ^^"

Pour revenir a ce que tu soulevais, Lune, par rapport aux relations, en effet, parfois certaines personnes apprécient qu'on ne leur dise pas la vérité, ou pas toute pour se protéger, mais dans mon cas c'est impossible à suivre

J'ai hate d'avoir vos avis sur le sujet !




Je préfère partager une vie de mortelle avec vous que de devoir affronter tous les ages de ce monde toute seule


https://zupimages.net/up/21/10/0w5u.gif 

Hors ligne

#31 Le 26-09-2021 à 11h38

Garde Ombre
Arashell
Acolyte des Licornes
Arashell
...
Messages: 337


https://nsa40.casimages.com/img/2021/07/25/mini_210725095454949004.png

Hello !

Le mensonge est-il parfois nécessaire ?


Je suis globalement d'accord avec les avis de @Eldoriel et @Lune1712 , surtout sur le point de vue des relations. On peut penser qu'un mensonge vaut parfois mieux que la vérité, mais comme l'a dit @Lune1712 il est loin d'être nécessaire.

Après, je pense qu'il y a quelques exceptions où il peut être "nécessaire". Le seul exemple qui me vient en tête, c'est pour une fête d'anniversaire surprise, ou pour un cadeau, on peut se retrouver à mentir à la personne concernée. Nécessaire est peut être un grand mot, mais sans le mensonge la surprise est ruinée


https://nsa40.casimages.com/img/2021/07/25/mini_210725095455162308.png




Your mind is a walled garden. Even death cannot touch the flowers blooming there - Dr. Ford

Hors ligne

#32 Le 26-09-2021 à 18h20

Garde Ombre
Kallindra
Acolyte des Licornes
Kallindra
...
Messages: 418

hello

Le mensonge est-il parfois nécessaire ?

Je pense que tout personne bien éduquée et civilisée va répondre : "non".
Mais en vérité, nous faisons tous des petits arrangements avec la vérité ou la réalité. Que ce soit en entretien d'embauche, à nos enfants pour le père Noël ou pour ne pas se prendre la tête.
Soyons honnête et acceptons de dire que oui, nous mentons : par omission, pour ne pas blesser, pour se faciliter des situations, pour préserver la magie de certains moment ou pour paraître un peu plus à notre avantage.
Après nous sommes d'accord qu'il y a une différence entre de petits arrangements de vérité et faire de la fraude fiscale ou cacher un un cadavre dans son jardin /static/img/forum/smilies/wink.png

Dernière modification par Kallindra (Le 26-09-2021 à 18h21)

Hors ligne

#33 Le 27-09-2021 à 17h08

Garde Etincelante
haylin458
Modératrice & Bacchante de Nevra
haylin458
...
Messages: 201

https://zupimages.net/up/21/19/4w8y.jpg

"LA FATALITÉ TRIOMPHE DÈS QUE L'ON CROIT EN ELLE."

SIMONE DE BEAUVOIR


https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg


Bonjour !

Le sujet de la quinzaine est en ligne !

Merci pour toutes vos réponses sur le précédent sujet, vous étiez à peu près tout.e.s en accord mais c'était intéressant à lire !




https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg

https://zupimages.net/up/21/19/e5g0.jpg


https://zupimages.net/up/21/17/phpi.png

Hors ligne

#34 Le 27-09-2021 à 19h01

Garde Ombre
Arashell
Acolyte des Licornes
Arashell
...
Messages: 337


https://nsa40.casimages.com/img/2021/07/25/mini_210725095454949004.png

Hello

Que pensez-vous des réseaux sociaux pour les adolescents mineurs ?


Selon moi, le problème n'est pas une question d'âge mais de maturité. Interdire les mineurs sur les réseaux sociaux ne serait pas forcément très cohérent, car rien ne dit qu'un jeune de 18 ans est bien différent d'un jeune de 17 ans.

Après, je suis aussi d'accord que les réseaux peuvent avoir une influence néfaste sur les jeunes enfin sur tous le monde, mais en particulier les jeunes ados qui sont plus influençables en règle générale , avec pour simple exemple l'abus de photoshop, qui peuvent créer des "normes" irréelles sur les corps.

Mais je suis aussi d'avis que tout n'est pas à jeter sur les réseaux sociaux, déjà pour leur utilisation primaire qui permet de garder contact ou se tenir au courant de ce que font nos proches. Mais c'est aussi une mine d'or pour l'ouverture d'esprit en les utilisant bien. Là encore un exemple, avec tous les mouvements de hashtag, entre autres metoo, blacklivesmatter ou lgbtqia+.

Et du coup pour conclure, je pense que pour permettre aux jeunes d'utiliser les réseaux sociaux en toute sécurité (pour l'enfant comme pour les autres autour, pour revenir sur le sujet du bullying envers les 2010), le rôle du parent derrière est indispensable, jusqu'à ce que le parent juge que son enfant est assez mature pour les utiliser seul même si malheureusement, certaines personnes "matures" vont harceler ou insulter,etc sur les réseaux malgré tout


https://nsa40.casimages.com/img/2021/07/25/mini_210725095455162308.png

Dernière modification par Arashell (Le 27-09-2021 à 19h01)




Your mind is a walled garden. Even death cannot touch the flowers blooming there - Dr. Ford

Hors ligne

#35 Le 28-09-2021 à 20h00

Garde Ombre
Kallindra
Acolyte des Licornes
Kallindra
...
Messages: 418

Hello,

Que pensez-vous des réseaux sociaux pour les adolescents mineurs ?

Tout dépend de l'âge du mineur, de son degré de maturité, d'éducation et de responsabilité.

Pour moi un enfant de primaire 6°/5° n'est pas du tout mature pour les réseaux.
En 4°/3° on en revient à la notation ci-dessus.
A partir du lycée, c'est le moment de l'émancipation et des débuts du bientôt jeune adulte donc là on devrait leur donner plus de liberté.

Après personnellement je pense que l'ultra connexion tout le temps est une mauvaise chose.

Hors ligne

#36 Le 03-10-2021 à 22h03

Garde Ombre
BielkeGunillå
La réponse à tout
BielkeGunillå
...
Messages: 1 455

https://www.zupimages.net/up/19/50/yg7a.png

I do not live to be a slave

https://www.zupimages.net/up/19/50/86m6.png


Holà,

Que pensez-vous des réseaux sociaux pour les adolescents mineurs ?

Comme mes VDD (hors précédente sur l'âge qui ne veux rien dire pour moi) je les rejoint en général pour dire que tout dépend de sa maturité, de son éducation
L'adolescent est-il mature, a-t-il le recul nécessaire pour réagir dans certaines interaction, situation rencontré sur le net ?
Comment a-t-il été sensibilisé (ou non) aux dangers des réseaux sociaux et d'internet 
Après mettre ou non un contrôle parental, accès limité, contrôlé en direct que fait le jeune, autorisé ou non son inscription sur les réseaux dépendra de ses parents bien que cela n'empêche qu'ils puissent se connecter/inscrire dans leurs dos
Tout sera question si ça compréhension, appréhension sera la bonne, est s'il agit mal (sauf cas extrêment grave) il apprendra de ces erreurs, des mauvais exemples s'il est capable d'analyses et de remise en question mais pour moi au collège ont peut l'être c'est au cas par cas
Bon par contre un enfant au primaire doit se limite à internet pour les recherches, il peut encore être naïf, influençable (que peut l'être un adolescent d'un point de vue sensibilité)
Après il faut voir aussi ce que véhicule les réseaux sociaux, l'adolescent va-t-il être prisonnier de fantasmes, d'idéalisme, de fake...s'il est hypersensible, influençable ce peut être dévastateur (de même pour un.e adulte)
Mais je rejoint @Kallindra être ultra connecté ce qui est le cas de beaucoup d'entre nous à notre époque en tant qu'adolescent, jeune adulte n'est pas bon, certes ont peu se faire de magnifique amitié, découvrir, apprendre des choses inédites mais ont se coupent de la réalité, des vrai contact puis exposé les jeunes enfants aux ondes des téléphones, tablettes, pc est mauvais pour leurs développement psychologique cela peut engendrer de graves troubles autistiques, de gestion du stress, trouble du langages entre autres !


https://www.zupimages.net/up/19/50/32q9.png

but the ruler of my existence

https://www.zupimages.net/up/19/50/vnrm.png

Hors ligne

#37 Le 06-10-2021 à 23h29

Garde Etincelante
Lune1712
Modératrice & Nymphe nocturne
Lune1712
...
Messages: 721

Bonsoir ~

Je viens participer au débat actuel:
Que pensez-vous des réseaux sociaux pour les adolescents mineurs ?

Alors déjà, j'ai envie de répondre comme mes VDD que le plus important c'est la maturité, je ne pense pas qu'un âge fixe soit efficace... Mais tout le problème, c'est bien de pouvoir juger la maturité d'un adolescent !

Comme Kallindra et BielkeGunillå, je pense que l'ultra connexion n'est pas forcément une bonne chose, mais je pense surtout qu'on ne peut pas l'éviter : c'est un fait, de nos jours tout le monde est connecté tout le temps. Et donc forcément, ne pas être connecté revient à être exclu des autres. C'était déjà vrai avant, et c'est devenu encore plus vrai depuis le covid; les devoirs sont mis en ligne, les élèves ont des groupes Discord/Whatsapp/Messenger ou autre pour s'aider ou se passer des informations...
Et donc comme disait Arashell, tout n'est pas à jeter sur les réseaux sociaux !

Au lieu de blâmer les réseaux sociaux, je serais plutôt pour apprendre à les utiliser sereinement. Il faut parler du cyberharcèlement, des images trompeuses sur ce qu'est la réalité... Et, toujours pour reprendre les termes de Arashell, les jeunes sont influençables ; il faudrait donc quand même surveiller un minimum ce qu'ils font, les guider, leur expliquer...
Beaucoup de parents n'ont peut-être pas le temps ni les connaissances de le faire, mais du coup je pense que ce serait bien de voir tout ça en classe, vers le collège !

Bonne soirée ~


https://www.zupimages.net/up/20/49/4wjo.pnghttps://www.zupimages.net/up/17/44/i6yi.png

Hors ligne

#38 Le 26-10-2021 à 11h43

Garde Etincelante
haylin458
Modératrice & Bacchante de Nevra
haylin458
...
Messages: 201

https://zupimages.net/up/21/19/4w8y.jpg

"LA FATALITÉ TRIOMPHE DÈS QUE L'ON CROIT EN ELLE."

SIMONE DE BEAUVOIR


https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg


Bonjour !


Le sujet de la quinzaine est sur le premier post !




https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg

https://zupimages.net/up/21/19/e5g0.jpg


https://zupimages.net/up/21/17/phpi.png

Hors ligne

#39 Le 28-10-2021 à 22h06

Garde Ombre
BielkeGunillå
La réponse à tout
BielkeGunillå
...
Messages: 1 455

https://www.zupimages.net/up/19/50/yg7a.png

I do not live to be a slave

https://www.zupimages.net/up/19/50/86m6.png


Bonsoir, bonsoir me voici pour ce nouveau débat

Avant de débuter je le trouve formuler de façon assez flou, bien qu'il simple d'y répondre, je ne trouve pas

Faut-il montrer la violence pour la prévenir ?

Je pense oui et non des gens auront besoin de la voir, d'avoir des témoignages de victimes pour avoir un déclic ne pas être ou plus être violent d'autres non auront déjà cette conscience
D'autres à contrario prendre plaisir à voir cette violence, là aussi il faut voir de quel violence ont parlent et quel contexte
Ont peut la montrer en prévention ces conséquences mais il faut accompagner, prévenir, dialogué et voir ce qui engendré de la violence comment l'éviter pas seulement en la montrant bêtement comme un films d'action trépidant pour certain


https://www.zupimages.net/up/19/50/32q9.png

but the ruler of my existence

https://www.zupimages.net/up/19/50/vnrm.png

Hors ligne

#40 Le 29-10-2021 à 14h27

Garde Ombre
Kallindra
Acolyte des Licornes
Kallindra
...
Messages: 418

Hello

Faut-il montrer la violence pour la prévenir ?


Comme @BielkeGunillå, je ne comprends pas trop la question.

Parle t on  de violence domestique, de violence verbale de violence de guerre ?
Dans quel contexte : JV, école, TV etc...
Quelle type de prévention ? Spot ? films ? Sketch, JDR, impro ?

Bref beaucoup d'interrogations. Il faudrait affiner le sujet.

Dernière modification par Kallindra (Le 29-10-2021 à 14h28)

Hors ligne

#41 Le 29-10-2021 à 16h52

Garde Etincelante
haylin458
Modératrice & Bacchante de Nevra
haylin458
...
Messages: 201

https://zupimages.net/up/21/19/4w8y.jpg

"LA FATALITÉ TRIOMPHE DÈS QUE L'ON CROIT EN ELLE."

SIMONE DE BEAUVOIR


https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg


Bonjour !


Je viens répondre au sujet et étayer un peu : il est volontairement vague car la violence en images se retrouve dans différentes situations et différents supports. On peut reformuler la question de cette manière : jusqu'à quel point peut-on accepter la violence à l'écran ? Ou encore : Montrer la violence est-ce nécessaire pour la prévenir ?

En fait, tout est dans le verbe "éduquer" qui laisse entendre que montrer la violence n'est ici pas sans but :  ce n'est pas de la violence gratuite. L'objectif en montrant la violence, serait alors de l'empêcher.

Par exemple, nombre de spots pour la sécurité routière montre un accident plus ou moins violent. Est-ce vraiment nécessaire de passer par là pour faire de la prévention ? Je ne crois pas. Un spot violent n'est pas nécessairement plus performant. Il sera plus percutant certes, mais jouera t-il vraiment son rôle de prévention ?

Kallindra nous parle justement de films. Aujourd'hui, énormément de contenus accessibles facilement sont violents et ont des conséquences réelles (je pense notamment aux récentes affaires liées à la diffusion de la série Netflix Squid Games). Selon moi, il n'est donc pas nécessaire d'ajouter de la violence dans des contenus destinés à éduquer, et ce dans n'importe quel contexte (école, spot de prévention, etc.)

La seule nuance que je ferais concerne la distinction entre la violence "psychologique" et la violence physique. Si je suis contre l'idée de montrer la violence pour éduquer, ce que j'appelle la violence psychologique (le terme de choc serait plus approprié) fonctionne parfois mieux sans pour autant avoir besoin de montrer des actes violents.
Je prends pour exemple ce "faux" spot de prévention contre les fusillades dans les écoles aux Etats Unis réalisé suite à la fusillade de Sandy Hook.
On y voit peut-être une seule image avec de la violence physique (je le trouve moins violent que ces spots de prévention routière où l'on voit une voiture faire un tonneau par exemple), pourtant le propos reste très percutant dans sa mise en scène.

Le spot dont je parle




Un peu HS mais pas tellement : n'oubliez pas que vous pouvez me proposer des sujets de débat !



https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg

https://zupimages.net/up/21/19/e5g0.jpg


https://zupimages.net/up/21/17/phpi.png

Hors ligne

#42 Le 29-10-2021 à 21h18

Garde Ombre
BielkeGunillå
La réponse à tout
BielkeGunillå
...
Messages: 1 455

https://www.zupimages.net/up/19/50/yg7a.png

I do not live to be a slave

https://www.zupimages.net/up/19/50/86m6.png


Bref passage pas pour revenir sur ce débat merci @haylin458 pour ces éclaircissements et son opinion
Mais pour proposer une petite liste de débat éventuel

Spoiler (Cliquez pour afficher)




https://www.zupimages.net/up/19/50/32q9.png

but the ruler of my existence

https://www.zupimages.net/up/19/50/vnrm.png

Hors ligne

#43 Le 10-11-2021 à 14h32

Garde Etincelante
haylin458
Modératrice & Bacchante de Nevra
haylin458
...
Messages: 201

https://zupimages.net/up/21/19/4w8y.jpg

"LA FATALITÉ TRIOMPHE DÈS QUE L'ON CROIT EN ELLE."

SIMONE DE BEAUVOIR


https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg


Bonjour !


Le sujet de la quinzaine est sur le premier post !




https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg

https://zupimages.net/up/21/19/e5g0.jpg


https://zupimages.net/up/21/17/phpi.png

Hors ligne

#44 Le 10-11-2021 à 15h12

Garde Ombre
Eldoriel
Bleusaille
Eldoriel
...
Messages: 3 780


https://zupimages.net/up/21/21/4gki.jpg

We live in shadows
We live where darkness hides

https://zupimages.net/up/18/27/mazb.png

Est-ce que le fait de ne pas vouloir d’enfant est égoïste ? (jusqu'au 23 novembre)


Allé je me lance sur le sujet !

Je trouve pas du tout que ça soit égoiste ... d'ailleurs j'ai du mal avec le terme, je pars du principe ou vouloir des enfants c'est un choix personnel, et si on en veut pas j'ai du mal à saisir en quoi cela pourrait être égoiste.
Peut être par rapport à la famille qui (souvent ...) presse pour avoir des petits enfants ou autre ? Mais même, je ne vois pas vraiment le rapport, pour moi, avoir un enfant ou non, c'est un choix qui se fait en couple (ou seul qu'importe) mais qui ne doit concerner personne d'autre que nous, et encore moins les proches ou la société.




Je préfère partager une vie de mortelle avec vous que de devoir affronter tous les ages de ce monde toute seule


https://zupimages.net/up/21/10/0w5u.gif 

Hors ligne

#45 Le 10-11-2021 à 22h49

Garde Ombre
Abba66
Recrue
Abba66
...
Messages: 48

Est-ce que le fait de ne pas vouloir d’enfant est égoïste ? (jusqu'au 23 novembre)

Mdr non mais ça va pas ? Déjà je suis d'accord avec @Eldoriel : Avoir un enfant c'est un choix personnel, qui ne concerne que les "parents", parce qu'à la fin c'est eux qui vont devoir s'occuper de l'enfant, c'est eux qui vont devoir payer différentes choses pour l'enfant (la nourriture, les habits, l'école, etc...) donc on ne devrait pas faire un enfant à cause de la pression des autres.

Ensuite je trouve qu'au contraire, c'est loin d'être égoïste car si on veut pas d'enfant, c'est aussi car on pense qu'on ne sera pas forcement de bons parents (même inconsciemment) pour n'importe quelle raison : le mental, la situation financière ou même tout simplement le monde dans lequel on vit...et donc on pense justement au potentiel enfant.

C'est à cause de ce genre de phrase qu'on se retrouve avec des enfants non désirés et/ou qui se font maltraiter. Il faut arrêter avec ce raisonnement car il est dangereux.

Dernière modification par Abba66 (Le 10-11-2021 à 23h55)


https://64.media.tumblr.com/23a5ec1c784e8cf8468facc8eaef6735/tumblr_p7stcpOp0d1r7k0ggo1_540.gifv

Hors ligne

#46 Le 11-11-2021 à 09h30

Garde Etincelante
haylin458
Modératrice & Bacchante de Nevra
haylin458
...
Messages: 201

https://zupimages.net/up/21/19/4w8y.jpg

"LA FATALITÉ TRIOMPHE DÈS QUE L'ON CROIT EN ELLE."

SIMONE DE BEAUVOIR


https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg


Bonjour !


C'est rassurant de voir que ce sujet fait réagir (même si un peu moins de véhémence aurait été plus agréable). Je ne l'ai pas choisi par hasard puisque si BielkeGunillå l'a proposé c'est qu'elle a pu être confronté.e à ce genre de propos, comme je l'ai été de mon côté d'ailleurs.

Certes, dans un monde idéal, c'est au couple (et je dirais même à la personne capable de porter l'enfant en priorité) de décider de ce désir d'enfant. La pression familiale ou sociale ne devrait pas interférer. Pourtant, c'est beaucoup plus insidieux.

Pour le coup, je vais parler de mon expérience pour nuancer un peu. Je ne veux pas donner naissance à un enfant pour des raisons personnelles et écologiques et, de ce point de vue, je ne me trouve pas égoïste puisque je ne veux pas que mon enfant potentiel naisse et vive dans le monde actuel. Toutefois, je ne suis pas totalement fermée à l'idée d'élever un enfant (donc adopter).
Pour le moment, je ne subis pas de pression sociale ni familiale parce que je n'ai pas passé la trentaine, à l'inverse de mon compagnon donc cela nous arrive tout de même d'avoir des petites remarques de temps en temps. Est-ce que je me sens égoïste à ce moment-là de ne pas vouloir donner la vie ? Non. C'est mon corps et mon choix.

Toutefois, bien que mon compagnon ne veuille pas d'enfants pour le moment, il se peut qu'il change d'avis dans les années à venir. Et là, la question se pose. Est-ce que ce serait égoïste de foutre en l'air presque dix ans de relation car je refuse de donner naissance ? Je ne sais pas. Je n'ai pas la réponse parce que dans ce cas-là je ne peux pas me positionner de manière catégorique comme je le fais face à la pression sociale ou familiale.

Je comprends qu'on puisse dire comme Abba66 que ce raisonnement est dangereux mais c'est justement pour cela qu'il faut prendre le temps d'en parler pour pouvoir ensuite déconstruire les arguments et le discours de ceux qui sont pro life ou opposés farouchement aux child free. On pourrait élargir le débat à l'avortement mais je garde ça au chaud pour plus tard. 

Et puis, plus les années passent, plus la pression pèse sur les épaules. Ce n'est pas toujours facile d'y faire face. Certains sont moins forts face à elle et finissent par céder, mais peut-être que si ces personnes en avaient parlé, elles auraient pu rester sur leur position.

Par contre, tout enfant non désiré n'est pas forcément maltraité, ne généralisons pas ^^




https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg

https://zupimages.net/up/21/19/e5g0.jpg


https://zupimages.net/up/21/17/phpi.png

Hors ligne

#47 Le 11-11-2021 à 14h32

Garde Ombre
Togame
Fraîchement arrivée
Togame
...
Messages: 2 285

https://zupimages.net/up/18/44/hqu7.jpg

Est-ce que le fait de ne pas vouloir d’enfant est égoïste ? (jusqu'au 23 novembre)

Je rejoins Haylin sur le fait que le sujet mérite un développement plus approfondi. Je pense que la majorité d'entre nous ici sommes d'accord sur le fait qu'avoir un enfant est un choix totalement personnel qui regarde au mieux la mère, au pire les deux parents quand le choix est pris d'un commun accord.

Toutefois, il est intéressant de décortiquer la question pour comprendre ce qu'on entend par "égoïsme" et pourquoi l'enfant a une telle place dans nos sociétés humaines et qu'avoir un enfant est considéré comme un devoir envers l'humanité.

Avoir un enfant c'est un impératif aussi bien biologique que social. Faire des enfants, c'est ce qui permet de perpétuer l'espèce humaine, mais c'est aussi ce qui permet de perpétuer l'Histoire, la culture, le savoir, etc. Avoir des enfants c'est aussi transmettre une part individuelle et collective de notre patrimoine génétique, au sens biologique, mais aussi notre patrimoine au sens culturel.

On dit que les enfants sont l'avenir et c'est vrai, car c'est eux qui a leur tour transmettront leur gènes et leur savoir pour ainsi donner une illusion d'éternité à la vie humaine. Faire des enfants c'est aussi, pour beaucoup, s'assurer de laisser une trace et ainsi mieux se préparer à la mort.

Pour de nombreuses personnes, tout cela est ancré dans les mentalités de façon plus ou moins consciente et tout, dans nos sociétés, établit le couple marié avec des enfants comme la norme.

D'un point de vue administratif, du moins en France, on sait que les célibataires ou les couples sans enfants ou avec un seul enfant sont souvent moins bien lotis. On nous parle du taux de fécondation en baisse, du vieillissement général de la population, etc. et on encourage les couples à faire des enfants en leur offrant davantage d'aides financières et allocations. Refuser d'avoir des enfants c'est donc, en quelque sorte, refuser de participer à l'effort de guerre, et on nous le fait "payer" avec des impôts plus élevés par exemple.

Si on parle d'égoïsme ici, c'est que faire le choix de ne pas avoir d'enfant fait passer l'individu avant le bien commun, mais en 2021, on se dirige vers une société de plus en plus individualiste où chacun affirme plus clairement ses choix de vie.

Si on ramène le fait d'avoir des enfants à un choix strictement personnel, alors c'est un choix qui est toujours égoïste et qui ne doit pas être motivé par autre chose que l'égoïsme le plus pur. D'ailleurs, notons qu'il s'agit d'un acte égoïste aussi bien quand il s'agit d'avoir des enfants que quand il s'agit de ne pas en avoir. C'est un choix qui doit se faire pour soi et pour personne d'autre, en dehors de toutes les influences et pressions sociales et familiales qu'on peut subir.

Le problème, c'est que ceux qui sont stigmatisés seront toujours ceux qui ne font pas "comme tout le monde". Les arguments de ceux qui ne comprennent pas le fait de ne pas désirer d'enfants seront toujours dans la lignée de : c'est parce que tu es égoïste, immature, tu ne veux pas de responsabilités, tu ne veux pas renoncer à ton mode de vie, tu ne veux pas faire de sacrifices.

Et c'est là qu'on met le doigt sur le paradoxe. Avoir un enfant, c'est souvent perçu à la fois par ceux qui en ont et par ceux qui n'en ont pas et/ou n'en veulent pas, comme au mieux un compromis, au pire une forme de sacrifice. Sauf que les uns estiment qu'ils font un acte presque "héroïque" en se sacrifiant, là où ceux qui refusent de faire ce sacrifice sont taxés d'égoïsme, car ils ne partagent pas la souffrance de leurs semblables.

Ceux qui font le choix d'avoir des enfants (je parle pas de tout le monde, mais c'est quelque chose que j'ai souvent noté dans mon entourage) sont obligés de renoncer à une part de leur liberté, c'est normal, mais on a l'impression qu'ils ne l'assument pas entièrement et ils ne manquent jamais une occasion de rappeler aux célibataires à quel point eux ils ont de la chance de ne pas avoir d'enfants et de pouvoir faire ce qu'ils veulent. Certains couples de parents semblent à la fois mépriser et jalouser ceux qui n'en ont pas. On a aussi souvent le droit au "non, mais t'as pas d'enfant, tu peux pas comprendre" ou "tu comprendras à quel point c'est dur quand tu en auras."

J'entends plus souvent les parents de mon entourage se plaindre de leurs enfants que de les considérer comme la chose la plus merveilleuse au monde, donc ça me laisse un peu perplexe. Peut-être parce que quand on fait des enfants, on se pose moins de questions que quand on décide de ne pas en avoir, parce que quand on n'en veut pas, on se sent obligé de justifier notre choix.

Pour beaucoup, j'imagine qu'avoir des enfants s'impose comme la suite logique/naturelle des choses. On suit le mouvement, on fait comme tout le monde, on se dit que si les autres s'en sortent, on s'en sortira aussi, mais on ne prend pas le temps de peser le pour et le contre, on ne compare pas les inconvénients et les avantages, parce que souvent vouloir un enfant répond à un désir d'enfant, et que ça ne se calcule pas.

Et là encore, on peut en revenir à l'égoïsme. Les gens qui ne veulent pas d'enfant sont souvent arrivés à cette conclusion après avoir fait des calculs et après avoir pesé le pour et le contre. Ils ont des arguments "rationnels", mais pour d'autres avoir des enfants c'est une question d'émotions, de sentiments, et pas une question de logique.

Personnellement, je vois les enfants comme un trou dans mon budget, de la fatigue, des heures de sommeil en moins, du temps en moins pour moi, et je rejoins Haylin aussi sur le côté écologique. On est en surpopulation, avoir un enfant c'est aussi une dépense énergétique et un coût écologique en plus, donc raison de plus pour ne pas en faire si on n'en a pas intimement le désir.

Pour ce qui est de la place de l'enfant dans le couple, c'est un problème très personnel qui dépend du caractère des deux personnes concernées. Je suis célibataire et je compte le rester toute ma vie, donc au moins ça m'épargne la pression concernant les enfants, parce que bon sans mari, pas de gosses. Et bizarrement, personne me met la pression pour que je me trouve quelqu'un. Mais en même temps je suis très claire sur mon asexualité et mon aromantisme, donc ça a tendance à calmer le jeu assez rapidement. x)
Alors que quand on est en couple depuis un certain temps, notre entourage s'attend à ce que naturellement on en vienne à programmer la naissance d'un enfant.

Le couple d'amis avec qui je vis en colocation sont dans ce cas. Ma pote ne veut pas d'enfant, son copain en voulait au début de leur relation, mais il s'est rendu compte qu'il voulait des enfants plus pour ses parents, pour leur donner des petits-enfants, que pour lui-même. Ma pote lui a fait remarquer qu'on faisait des enfants pour soi-même et pas pour les autres, et maintenant, arrivé à la trentaine, il voit tous ses collègues qui ont des enfants et la galère que c'est, et il se rend compte qu'il est bien mieux sans. Avant, il fantasmait tous les côtés positifs d'avoir un enfant : jouer avec lui, s'amuser, avoir un "mini-lui", puis il a commencé a réfléchir aux autres aspects moins idéalisés de la chose, il en a conclu que rationnellement, ce n'était pas un choix raisonnable.

Après, il est certain qu'on est en droit de changer d'avis à un moment ou un autre, mais je pense que le désir d'enfant ne doit pas laisser de place au doute. Si on se pose des questions, si on n'est pas sûr, si on commence à se trouver des excuses pour faire des enfants, à envisager tout un tas de compromis, c'est peut-être mieux de ne pas se lancer, parce que c'est pas quelque chose qu'on peut faire sur un coup de tête en de disant "on verra bien comment ça se passe". Je pense que dans tous les cas, ce doit être une décision mûrement réfléchie, si on veut que notre enfant soit une source de bonheur et non une source constante de stress et de regrets.


https://zupimages.net/up/18/44/98u8.jpg
“J'adore les huîtres : on a l'impression d'embrasser la mer(de) sur la bouche.”
https://nsa40.casimages.com/img/2019/12/16/191216015011506662.jpg
Punchline sponsorisée par Necro, Roi des Grenouilles et Terreur des Surimis.


https://nsa40.casimages.com/img/2021/05/01/210501023106644364.jpg

Hors ligne

#48 Le 23-11-2021 à 22h02

Garde Absynthe
Lerina
La réponse à tout
Lerina
...
Messages: 1 621

Bonsoir !


Est-ce que le fait de ne pas vouloir d’enfant est égoïste ? (jusqu'au 23 novembre)


Alors soyons clair, la réponse est pour ma part un GRAND NON !!!! ( Cela fait un bien fou de le dire !!! )

Le mot égoïsme qui vient du latin ego signifie " je" ou " moi " et transmet donc l'idée que l'on désire faire passer sa personne avant le reste. Ce qui à mon sens, est exactement ce qui arrive quand on décide d'avoir un enfant. Le futur enfant n'a pas son mot à dire dans cette situation qui va pourtant beaucoup l'impliquer !

L'égoïsme ne viendrait-il donc pas des individus désirant un enfant ?

Je suis d'accord avec le côté biologique de la chose soulevé par Togame. Mais j'ai très souvent été témoin du discourt sur le caractère plus évoluer de la race humaine, où tout instinct primitif n'a plus d'encrage dans nos comportements. La reproduction est pourtant ce qu'il y a de plus primaire dans le monde du vivant.
Il y a donc un vrai paradoxe entre la ' tradition de reproduction ' et la pensée présomptueuse que l'Homme est bien au dessus du reste des animaux.

De plus, la grossesse et l'accouchement sont la cause de plusieurs centaines de décès chaque jour dans le monde. Il serait très bizarre de trouver égoïste l'envie de vivre tout simplement, non ?

Donner naissance à un enfant est aussi un poids supplémentaire d'un point de vu écologique qu'il ne faut pas oublié. Nous coûtons chacun à la planète et la situation ne risque pas de s'améliorer d'un claquement de doigts.

Il faut donc réfléchir honnêtement à tout les aspects que la venue au monde d'un nouvel être impliquent et ne pas oublier que vivre est égoïste. Chaque choix que nous faisons est nourrit d'égoïsme d'une façon ou d'une autre. Le tout est de pouvoir vivre sereinement avec ses actions.

Hors ligne

#49 Le 23-11-2021 à 22h23

Garde Ombre
BielkeGunillå
La réponse à tout
BielkeGunillå
...
Messages: 1 455

https://www.zupimages.net/up/19/50/yg7a.png

I do not live to be a slave

https://www.zupimages.net/up/19/50/86m6.png


Good evening,

Est-ce que le fait de ne pas vouloir d’enfant est égoïste ? (jusqu'au 23 novembre)

@Togame à était la personne ayant donné le plus d'argument, contre argument pertinent à cette question en énoncent tout ce qu'il y avait à dire avec justesse et clairvoyance, je reviendrai sur certains point avec ma propre opinion et mon vécue

Déjà si c'est un impératif biologique chez la Femme toutes non pas ce besoin de même ont l'oublient souvent un Homme aussi à cet impératif de procréer et l'impact sur les 2 n'est pas le même pour des raisons biologiques assez évidentes mais par la suite niveau éducatif les mets en "principe" sur un pied d'égalité

Comme la souligné @Togame perpétué l'espèce humaine dans un but culturel, historique, intellectuel bref dans une optique de transmission n'est pas des moindre de même qu'au niveau personnel transmettre sa culture, son patrimoine génétique savoir que sa ligné va se perpétué n'est pas rien

Autre point souligné l'Humain en général craint la mort faire des enfants et un moyen de conserver une trace de soit par ses enfants, petits enfants...une sorte d'immortalité indirect de ne pas se dire bon voilà, j'ai existé FIN bien sur ont peut exister par ses réalisations mais tout le monde n'a pas cette chance ni de les voir reconnaître bien que la déception peut faire place aux regrets suivant les actes, mentalités de notre descendance

Ensuite oui pour la société, la "norme" c'est 1 homme + 1 femme = des enfants comme bien de gens ou de témoignages n'avez vous pas entendue de jeunes (la vingtaine-trentaine) vous raconter qu'on leurs à demander si il/elle est en couple, si compte s'y mettre, quand vont penser aux enfants voir même quand ont 1 si un 2ème ne sera pas une bonne chose pour X raison ?

Tout ça car comme pour les animaux (qu'il détruit pour certains mais sauvent pour d'autres)en général l'Humain craint de disparaître c'est pour ça malheureusement aussi que les homosexuel, lesbiennes ont étaient stigmatisés car ont se disaient mais ils/elles ne peuvent faire d'enfants donc sont un problème, ne pas faire/vouloir d'enfant bien que cela tend à changer est vue comme étrange, anormal, surprenant bien qu'il y est de très bon arguments
Je parles notamment du futur inquiétant de notre planète d'un point de vue écologique mais l'Humaine espère, ce dit oui c'est effrayant, je n'ai pas de solutions ou d'envie d'en trouver mais ils (les générations futures) en trouveront bien ça ira, ce n'est pas la FIN

Après l'Humain n'est pas une espèce en voie de disparition (sautez de joie ou avachissez vous de déception) même si certains n'en veulent pas ou autre cas ne peuvent en avoir (la aussi ceux qui ne peuvent en avoir peuvent ne pas comprendre ce qui pourraient en avoir mais si refuse), il y aura toujours des humains ce qui je pense peut nous faire dire que non "Ne pas vouloir d'enfant n'est pas égoïste"

Ont vies beaucoup pour la société, ses proches et faire, s'occuper d'un humain n'est pas idyllique, ni inné, ni anodin  rejeter la pression de la société, du couple n'est pas simple mais si quelqu'un ne souhaite pas en avoir quelque chose qui impactera tout sa vie c'est son droit
Bien que ces gens seront vues comme des insouciants égoïstes à profiter tranquillement de leurs mais leurs vie sera t-elle si tranquille (ils pourront avoir d'autres liberté mais aussi d'autre soucis) ou si triste à leurs vieux jours je ne crois pas
Ont en vient à faire des enfants pour qu'ils s'occupent de nous dans notre vieillesse mais ces temps anciens sont révolus à garder les vieux à la maison maintenant direction l'EPHAD ! (et encore fonctionnel bon pour garder les petits enfants, un peu le retour de bâton...)

Après comme cité des parents ayant des enfants en période difficile ou de fatigue peuvent être envieux sans avoir de regret de gens n'en n'ayant pas et oui suivant l'âge, nombres, attitudes d'enfants il y a des renonciations, adaptations par rapport quand ont est que 2 voir célibataire sans enfants après cependant les familles pour certains droits notamment congés passe avant les sans enfants, célibataire qui n'ont pas à gérer le petit dernier ou la mère de 76 ans hospitalisé bien que pour certaines prestations, soldes peut être vue comme injuste

Je pense à moins de ne fréquenter aucun enfant et puis ont en sois même été un, est constaté des choses donc ont peut je pense se rendre compte de la joie mais aussi de la difficulté d'en avoir, de l'élevé et suivant, son ressentit, vécue choisir

Ne pas en avoir ce base sur des raisons aussi écologique évidentes mais vue comme pesante ou abusives pour d'autres, je pense qu'il ne fait pas stigmatisé à l'inverse de ceux vue ci dessus ceux en ayant alors qu'on voit l'état de notre planète, cela revient à les angoisser et culpabilisé mais oui être des humains et des humains qui consommes même chez les plus écologistes d'entre nous n'est pas rien

Enfin nous en venons au couple autre source de pression et de dilemme pour celui qui veux un enfant insiste, se projeté et veux le faire avec la personne aimé "waouh trop beau" *émotion* la personne est face à un dilemme accepté que l'autre n'en veuille pas ou quitter son amour de même celui qui veut si la personne est catégorique dans son refus ben ciao
Ont se dit il/elle a cas cédé, accepté mais pas si évident, cela impactera leurs vies, couples si l'un au final est malheureux, des regrets pas à l'aise...de même ont se dit bon du coup y se sépare point oui mais ce n'est pas si simple ni si évident surtout quand l'un par peur à cacher ses tendances mais une fois confronté (c'est ce qui est arrivé à un amie après 2 ans de relation, elle voulait un enfant sans était pas caché lui disait oui reculé le moment aimé faire la fête voir ses amis, même draguer sur appli car au fond n'avais pas envie d'en avoir de s'enfermer dans une vie de couple, ils se séparés)
Donc dans ce cas ne pas en vouloir peut être vue comme égoïste "mais comment il/elle ne veut pas en avoir et préfère te quitter ?" shocking ! ou inverse comment peut-il/elle ne pas se contenter de nous 2

Au final je passe ne pas en vouloir ou non ont ne peux pas affirmer ou non si c'est égoïste ou pas ça les autant que ça ne l'ai pas suivant tout un tas de paramètres complexe tant logique, personnel, qu'émotionnel, des enfants impact à notre corps, vie et ont devraient être libre de ce choix s'en subir de pression ni d'influence

Faire des enfants doit être pour soit pas une pression de la société, un égoïsme réfléchit et voulu comme le faite de ne pas en vouloir pour que tout le monde dans le foyer se sentent bien à ce qui vous disent d'en avoir, d'en avoir plus demander leurs comment étaient leurs nuits est autre quand leurs enfants étaient agités, malades.. S'ils voudraient garder les "futur" vôtres (éventuel) car oui faire des enfants c'est bien beau mais la vie active est là il faut trouver une structure, personne pour les garder donc en faire puis une fois là oui mais après oups quoi en faire ?! les gens oublient trop souvent cela en plus souvent la femme met sa carrière entre parenthèse pour les  élevé petit encore une source de renonciation, frustration, injustice envers elle


Maintenant je vais parler de mon vécue, de ma vie à ce sujet en tant que personne de l'autre côté de la barrière qui à céder face au couple, la famille, la société qui n'était pas emballé mais à eu DES enfants et vie dans un mélange de joie mais aussi de regrets...
Pourquoi ai-je céder ? vous direz vous pour les mêmes raisons que d'autres avant moi

Spoiler (Cliquez pour afficher)



Alors je finir par si vous ne voulez pas d'enfants, ne culpabilisé pas, ne vous forcer pas, ne céder pas sinon vous retrouver dans une citation difficile tant pour vous que les autres, complexes avec des regrets (parfois au conséquence moindre parfois à l'issue dramatique) mets pas dans le sens qu'on entend donc n'ayez pas honte vous n'êtes pas égoïste et si vous l'êtes c'est bon pour votre équilibre mental et un petit être innocent surtout si vous lui faire sentir à quel point il vous pèse


https://www.zupimages.net/up/19/50/32q9.png

but the ruler of my existence

https://www.zupimages.net/up/19/50/vnrm.png

Dernière modification par BielkeGunillå (Le 25-11-2021 à 21h37)

Hors ligne

#50 Le 24-11-2021 à 16h45

Garde Etincelante
haylin458
Modératrice & Bacchante de Nevra
haylin458
...
Messages: 201

https://zupimages.net/up/21/19/4w8y.jpg

"LA FATALITÉ TRIOMPHE DÈS QUE L'ON CROIT EN ELLE."

SIMONE DE BEAUVOIR


https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg


Bonjour !


Le sujet de la quinzaine est sur le premier post !

BielkeGunillå, tu peux tout de même modifier ton post car ton avis m'intéresse ^^




https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg

https://zupimages.net/up/21/19/e5g0.jpg


https://zupimages.net/up/21/17/phpi.png

Hors ligne

Pages : 1 2 3