Forum

Pages : 1 2 3

#1 Le 24-05-2021 à 11h46

Garde Etincelante
haylin458
Modératrice & Bacchante de Nevra
haylin458
...
Messages: 201

https://zupimages.net/up/21/15/umby.png


https://zupimages.net/up/21/16/ksrm.png


https://zupimages.net/up/21/15/toyh.png


[Débat] L'Assemblée des Faeliennes
https://zupimages.net/up/21/16/hhs4.jpgTOUS LES MESSAGES PARASITES, AVANT LE POST DE L'AUTEUR, SERONT SUPPRIMÉS VOIRE SANCTIONNÉS.https://zupimages.net/up/21/16/hhs4.jpg


https://zupimages.net/up/21/15/toyh.png


https://zupimages.net/up/21/15/5rf4.png


https://zupimages.net/up/21/17/phpi.png

Hors ligne

#2 Le 24-05-2021 à 11h48

Garde Etincelante
haylin458
Modératrice & Bacchante de Nevra
haylin458
...
Messages: 201

https://zupimages.net/up/21/20/hs10.png

L'ASSEMBLÉE DES FAELIENNES


https://zupimages.net/up/21/20/ussz.jpg

Bienvenue à l'Assemblée des Faeliennes !


Ici, vous pourrez débattre d'un sujet proposé sur ce premier post tous les quinze jours.

Vous pouvez aussi soumettre vos idées à l'équipe de modératrices du Comptoir afin qu'elles puissent devenir le sujet d'un débat.

https://zupimages.net/up/21/20/ussz.jpg


Pour participer, il vous suffit :

https://cutekawaiiresources.files.wordpress.com/2013/03/tumblr_lyqq30imma1qcfn0j.gif?w=20e respecter les opinions des autres membres même si celles-ci sont contraires à vos idées et vos valeurs. Vous pouvez prendre position contre une opinion mais en le faisant avec respect.

https://cutekawaiiresources.files.wordpress.com/2013/03/tumblr_lyqq30imma1qcfn0j.gif?w=20e développer votre avis sur le sujet : il n'est pas nécessaire d'écrire un pavé mais veillez à rester clair.e dans vos propos pour éviter les méprises et les quiproquos.

Il vous faudra bien sûr aussi respecter les règles de la section !

► A tous les gardiens et gardiennes : ◄

✗ Avant de poster un message :


➜ Choisissez le bon topic
➜ Pas de HS
➜ Pas de flood
➜ Pas de sujets "sensibles"
➜ Surveillez votre comportement
➜ Pas de conflits sur les topics. Préférez la discussion privée.
➜ Tenez compte des remarques des modérateurs.
➜ Merci de relire attentivement les règles du forum & du site Eldarya et les règles relatives au Comptoir d'Eel, pour plus de précisions.


https://zupimages.net/up/21/20/ussz.jpg


SUJET DU MOMENT

Pensez-vous qu’une personne influente sur les jeunes doit mesurer ses propos par rapport à son public ? (jusqu'au 8 décembre)
Sujet proposé par BielkeGunillå



Liste des sujets déjà proposés



https://zupimages.net/up/21/21/z3me.png

Ce topic est inspiré du débat de la 15aine sur le forum Amour Sucré disponible ici


https://zupimages.net/up/21/17/phpi.png

Hors ligne

#3 Le 28-05-2021 à 20h17

Garde Obsidienne
Oxymore
Acolyte des Licornes
Oxymore
...
Messages: 412

Coucou !
Merci pour ce topic, il m'a l'air très intéressant ! ♡


Selon vous, une œuvre de fiction (livres, films, séries, jeux, etc.) doit-elle nécessairement avoir une morale ?


Je ne pense pas qu'une morale soit nécessaire pour les œuvres de fiction. Les polars et les romans d'aventure en sont de bons exemples : parfois, il ne suffit que d'une bonne intrigue, des personnages attachants et des rebondissements surprenants pour dévorer le livre.

Cela dit, mon opinion est plutôt partagé. Si regarder une comédie romantique légère et sans morale est plaisant de temps en temps, il m'en faut plus pour que le film se trouve une place dans mon cœur. D'ailleurs, j'ai découvert que les films sans morale m'intéressaient moins récemment. Lorsque je termine le visionnement d'un tel film (surtout s'il est mauvais), la première pensée qui me traverse l'esprit est : "Mais pourquoi le ou la réalisateur.ice a produit ce film ?!" Comme les films sont courts et qu'ils ont donc moins de temps pour convaincre son public, je pense qu'une morale ne peut qu'augmenter sa qualité. Ainsi, lorsqu'un film contient une morale (et qu'elle est bien traitée), le public peut voir les efforts investis dans l'écriture et briser la roue de "Je regarde le film et je l'oublie par la suite" parce qu'il pousse à réfléchir, ou parce que son impact est plus durable.

Donc, je conclurais que la morale n'est pas essentielle aux œuvres de fiction comme les romans et les jeux, mais qu'elle peut être un ajout très bénéfique, notamment pour les œuvres de fiction qui sont limitées par le temps (bref, les films).

Dernière modification par Oxymore (Le 28-05-2021 à 20h20)


rêveuse / pronoms féminins / curieuse
       [insérer un beau BBcode]

Hors ligne

#4 Le 28-05-2021 à 23h14

Garde Ombre
Togame
Fraîchement arrivée
Togame
...
Messages: 2 285

https://zupimages.net/up/18/44/hqu7.jpg

Selon vous, une œuvre de fiction (livres, films, séries, jeux, etc.) doit-elle nécessairement avoir une morale ?


Très bonne question ! Déjà, ça dépend de ce qu'on appelle "morale". Si c'est une morale comme dans les contes ou les Fables de La Fontaine, je ne suis pas convaincue, parce qu'être "moralisateur" ce n'est pas toujours positif, et ça rejoint parfois l'hypocrisie ou le "donneur de leçon". C'est écrire une histoire pour donner sa vision des choses sur ce qui est bien ou pas bien, mais la moralité a une part de subjectivité.

Puis les histoires très "morales" où les méchants sont très méchants et les gentils sont très gentils, et les gentils gagnent contre les méchants à la fin, parce que c'est pas bien d'être méchant et il vaut mieux être gentil, ben c'est très chiant. xD

Personnellement, j'aime les anti-héros, j'aime les œuvres qui explorent davantage la noirceur de l'âme humaine, j'aime les œuvres où c'est pas tout blanc ni tout noir et où on cherche justement les limites de ce qu'on appelle "morale".

Et c'est quelque chose que j'aborde aussi dans mes écrits, mes personnages sont loin d'être des parangons de vertu et de moralité, mais c'est ce qui, je pense, les rend humains et attachants. Et je ne crois pas forcément aux routes de rédemption pour se "racheter", revenir du bon côté, etc. Des fois ça donne l'impression que les auteurs n'assument pas leur choix, qu'ils ont peur de la critique ou de paraître trop ontroversés ou polémiques, parce qu'ils ne transmettent pas le "bon" message. On va forcer le personnage à se racheter et devenir "gentil", alors qu'on pourrait assumer la carte du anti-héro jusqu'au bout.

Je pense à une série comme "The Boyz" par exemple ou on voit au final que peu importe le camp, personne n'est "vertueux" et ça change des discours très "moralisateurs" et manichéens, mais au final qui semblent assez artificiels. Je trouve ça presque plus réaliste d'avoir une absence de morale dans une histoire, parce que ce n'est pas la morale qui motive les ambitions et les actions des gens, c'est des choses souvent bien plus terre-à-terre et "vitales".

Je pense pas que toutes les œuvres doivent aborder des sujets profonds et philosophiques qui font réfléchir sur le sens de la vie, mais c'est vrai que ça peut donner de la profondeur à l'œuvre. On le voit en analyse littéraire, les œuvres qui ont un potentiel analytique sont celles qui ont un sous-texte.

Comme dit ma VDD, tout dépend ce ce qu'on recherche. Parfois, on a juste envie de poser son cerveau sur la table devant un bon Jonh Wick. Et encore dans John Wick y a une morale : "Faut pas faire chier John Wick". xD

Puis des fois, on a envie d'un peu plus de réflexion, mais réflexion ne veut pas forcément dire "morale" pour moi. C'est juste une œuvre qui pousse à s'interroger et à se poser des questions sur des sujets importants comme la société, la nature humaine, etc.

Personnellement, dans les séries ou les films je recherche plus le divertissement, par contre dans les livres j'aime bien quand y a divers degrés de lecture, mais ça peut être aussi bien les références bibliques ou mythologiques, la critique de la société, la métatextualité de l'œuvre, etc.

Après je dirai pas qu'un film qui pousse à réfléchir me marquera plus qu'un autre, c'est surtout si j'ai passé un bon moment devant, je me suis impliquée dedans émotionnellement, qui va compter. D'ailleurs, l'émotion est aussi importante (si ce n'est plus) pour moi dans la fiction que la réflexion.


https://zupimages.net/up/18/44/98u8.jpg
“J'adore les huîtres : on a l'impression d'embrasser la mer(de) sur la bouche.”
https://nsa40.casimages.com/img/2019/12/16/191216015011506662.jpg
Punchline sponsorisée par Necro, Roi des Grenouilles et Terreur des Surimis.

Dernière modification par Togame (Le 28-05-2021 à 23h17)


https://nsa40.casimages.com/img/2021/05/01/210501023106644364.jpg

Hors ligne

#5 Le 29-05-2021 à 18h27

Garde Absynthe
Xënoth
Acolyte des Sylphes
Xënoth
...
Messages: 1 114

https://cdn.discordapp.com/attachments/724584874194894915/842035366675611649/bbcode_elma_12.png

Bonjour,

Selon vous, une œuvre de fiction (livres, films, séries, jeux, etc.) doit-elle nécessairement avoir une morale ?

Tout comme mes VDDS je ne pense pas que la morale est nécessaire dans une œuvre de fiction er encore tout dépend ce que l'on entend par là comme @Togame l'a souligné.

Si l'on interprète la morale comme étant les caractéristiques morales d'un personnage elle n'est pas "nécessaire" car d'une certaine manière elle est déjà présente. Je m'explique chaque personne à sa propre conception de la notion de "morale" par conséquent chaque personnage en possède une mais avec des limites plus ou moins élevé. Enfin, une œuvre s'imprègne de son propre univers qui est bâtit sur certaine "valeurs morales" quoi qu'on l'en dise mais les barrières entourant la notion de morale rend les choses plus complexe à évaluer.

Mais alors c'est quoi une œuvre de fiction sans morale?
Une œuvre sans discours moralisateur? Ou bien une œuvre avec des limites outrepassant la morale?
Tout dépend de ce que l'on entend par là encore une fois.

Au final, je serais tenté de dire qu'une œuvre de fiction ne doit pas nécessairement avoir une raison car selon moi elle devrait plutôt s'attarder sur les sentiments. Une œuvre ça ne se comprend pas forcément mais ça se ressent pouvoir passer du rire aux larmes en un instant, c'est ce qui fait que l'on va s'attacher à l'œuvre. Les sentiments vont d'une certaine manière l'intellectualiser on ne se souviendra pas que X était en fait le méchant mais on se rappellera que la scène d'aveu était émouvante ou que X personnage était énervant.
Qu'importe le besoin ou non de morale car au final si l'on s'attache à un personnage qu'il soit le méchant ou le gentil on va continuer de l'apprécier qu'importe ces actes car il aura su toucher nos sentiments.

C'est tout pour moi ^-^

https://cdn.discordapp.com/attachments/724584874194894915/842035371385946162/bbcode_elma_2.png
@Elmaëyn


https://zupimages.net/up/21/21/by7b.jpg

Hors ligne

#6 Le 29-05-2021 à 20h16

Garde Etincelante
haylin458
Modératrice & Bacchante de Nevra
haylin458
...
Messages: 201

https://zupimages.net/up/21/19/4w8y.jpg

"LA FATALITÉ TRIOMPHE DÈS QUE L'ON CROIT EN ELLE."

SIMONE DE BEAUVOIR


https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg


Bonjour !

Je vais donner mon avis et répondre à vos avis en même temps o/

Tout comme Oxymore, j'ai tendance à préférer les oeuvres qui ont plusieurs niveaux de lecture. Généralement ce sont celles qui me marquent le plus ! (d'ailleurs j'ai la fâcheuse tendance de tout décortiquer mais je me soigne xD) Comme le dit Xënoth, on retrouve dans ce sujet la traditionnelle opposition entre le message (l'art engagé) et l'Art pour l'Art : à mes yeux, une œuvre, pour être qualitative ou toucher son récepteur, ne doit pas nécessairement porter un message ou une morale.

Toutefois, jusque là, nous avons considéré le mot "morale" comme une leçon, un message porté par l'auteur. Mais comme l'a dit Togame, le mot "morale" peut avoir plusieurs portées. Dans cette question, je considère aussi le mot "morale" comme tout ce qui a attrait aux moeurs et aux coutumes d'une société. Or toute oeuvre parle de la société : qu'un personnage agisse en bien ou en mal, il est le reflet de la société.

D'ailleurs, rien que cette notion de bien et de mal est lié à la morale. Pourquoi nous considérons cette action comme "bonne" ou "mauvaise" ? Parce que notre société repose sur des fondements liés à la moralité, et ceux-ci imprègnent les oeuvres de fiction, qu'elles se déroulent dans notre univers ou un autre. Par exemple, dans Lolita de Nabokov, l'obsession dévorante du narrateur pour la jeune fille est qualifiée de passion amoureuse et, en quelque sorte, validée par la narration (bien que ce soit encore sujet à débat dans les cercles littéraires x) mais, à la lecture, tout lecteur saura que cette relation est malsaine parce qu'elle transgresse les valeurs morales de notre société sans pour autant dénoncer ce qui est mal.

Pour reprendre l'exemple de Togame, dans la série The Boys, les personnages sont humains car ils ont chacun une part de bien et de mal, comme nous tous. Mais on nous montre que ce que font les personnages est bien ou mal : les actes mauvais ne sont pas validés par la narration. Donc on pourrait dire que la série est morale.

En fait, dans le sujet de cette quinzaine, j'y vois une autre question sur laquelle vous m'avez un peu tou.s.tes aiguillée xD : peut-on écrire/réaliser une oeuvre amorale ? Par exemple, peut-on écrire un livre sur des sujets comme le meurtre, le viol, l'inceste, la pédophilie, etc. sans les condamner et les dénoncer ? Peut-on écrire/réaliser une oeuvre immorale ou amorale ?

Je suis un peu partie loin mais je trouve cette question très intéressante xD Même sur Eldarya, on a eu pas mal de débat sur la moralité du jeu et je trouve ça intéressant d'élargir la question o/





https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg

https://zupimages.net/up/21/19/e5g0.jpg


https://zupimages.net/up/21/17/phpi.png

Hors ligne

#7 Le 29-05-2021 à 21h52

Garde Ombre
Togame
Fraîchement arrivée
Togame
...
Messages: 2 285

https://zupimages.net/up/18/44/hqu7.jpg

Par exemple, peut-on écrire un livre sur des sujets comme le meurtre, le viol, l'inceste, la pédophilie, etc. sans les condamner et les dénoncer ? Peut-on écrire/réaliser une œuvre immorale ou amorale ?

Je ne sais pas si on peut dire que c'est l'œuvre qui est morale/amorale, c'est surtout le message de l'auteur qui l'est et donc lui derrière l'œuvre, hors entre un texte et son auteur, il y a aussi un narrateur (même omniscient et invisible), et le narrateur ce n'est pas l'auteur.

De même, un auteur peut avoir commis des actes répréhensible, est-ce que ça veut dire qu'on ne doit pas lire ses œuvres si elles sont "bonnes" ?

Par exemple, j'aborde les questions du viol, de l'inceste, du meurtre, de la torture et autres joyeusetés dans mes écrits, mais en tant qu'auteur je sais ce qui est bien/mal et je m'en vais pas dépecer des gens tous les quatre lundi. xD Par contre, dans mon œuvre mon narrateur est parfaitement objectif, c'est un narrateur omniscient qui "raconte" les faits. Ceux qui condamnent les actes, ce sont les personnages, selon leurs propres valeurs et leurs principes moraux, mais leur avis sur la question n'est pas forcément celui de l'auteur (ou le mien en l'occurrence). Et ce n'est pas important, car ce qui est important, c'est la façon dont ces expériences font évoluer les personnages et façonnent leur caractère. Certains vont acquérir une conscience morale, d'autres vont s'en détacher, en fonction des épreuves qu'ils ont à surmonter.

Après, c'est vrai que j'introduis aussi mes propres idées et ma propre vision sur certaines choses à travers mes personnages, mais je n'impose rien en tant qu'auteur, car j'examine tous les points de vues possibles qui sont relayés par différents personnages, de façon à ce qu'un lecteur puisse prendre partie pour telle ou telle position selon ses propres principes. Donc de ce fait, en tant qu'auteur, j'essaye aussi d'être aussi objective que possible ou du moins de nuancer énormément la façon dont je dépeins mon univers et mes personnages.

Par ex, un de mes personnages principaux a été séquestrée, violée et torturée, mais c'est également un personnage qui a commis des actes de meurtre/mutilation et qui ne fait pas preuve d'une grande empathie pour les gens. Pourtant, dans l'histoire c'est avec elle qu'on compatit, même si elle est loin d'être toute blanche, parce qu'il y a une différence entre ce qu'elle a subi qui était un acte de cruauté et de sadisme totalement gratuit par quelqu'un qui était foncièrement mauvais, alors qu'elle a dû tuer/mutiler pour survivre dans un monde hostile. La fin justifie les moyens, et même si elle tue sans remords, elle ne prend pas plaisir à tuer, et certains personnages autour d'elle essayent de la remettre plus ou moins sur le "droit chemin". Pour elle, la fin justifie les moyens, mais elle est amenée à réfléchir à ces moyens et à revoir ses pratiques, à devenir un peu plus "humaine" au fil de l'histoire, d'autant plus que son but, lui, est louable.

Là, on a affaire à deux actes immoraux, mais motivés par des raisons compréhensibles ou acceptables d'un côté, et condamnable de l'autre.

Et c'est là qu'il faut aussi faire une différence entre la morale et la loi ou la justice. Dans mon univers, la loi permet aux humains d'être réduits en esclavages, ils n'ont aucune existence légale et donc aucun droit, ce qui fait que des actes de cruauté perpétrés à leur encontre ne sont pas condamnables par la justice. Pourtant, ils sont jugés comme immoraux/injustes par beaucoup, y compris parmi les faeries.

Sur le territoire d'Eel, c'est interdit et les humains ont droit d'asile, mais c'est un progrès moral et judiciaire qu'ils ont du mal à imposer/faire accepter ailleurs.

Dans une autre fic, c'est un geste de la part d'un des personnages qui agresse sexuellement sa cousine, et la réaction de la victime pourrait faire croire qu'en tant qu'auteur je "valide" cet acte, parce que la victime au final minimise ce qu'il s'est passé, elle ne se considère même pas comme une victime, ce n'est même pas un acte de déni, elle n'a juste pas perçu le geste de son cousin comme une véritable agression, et balaye ça sous le tapis comme "une blague de mauvais goût", mais parce que c'est son caractère (elle est un peu naïve/ingénue #Cécile de Volanges) et qu'il faut remettre les choses dans leur contexte. En revanche, d'autres personnages témoins de la scène ont davantage conscience de la gravité de la situation et le condamne plus sévèrement. Et l'auteur même de l'agression a plus tard des remords à ce sujet.

Après, y a des sujets de moralité qui dépendent beaucoup aussi de la culture, des mœurs et des époques. L'inceste en particulier c'est assez complexe. Dans la mythologique par ex. on voit que les relations frère/sœur sont assez courantes et c'est quelque chose qui, personnellement, ne me choque pas. Je considère qu'à partir du moment où chacun est adulte et consentant, qu'il n'y a pas d'abus de pouvoir ou de faiblesse, chacun est libre de gérer sa sexualité, son désir et ses sentiments comme il l'entend, et c'est vrai que du coup certaines relations dans mes écrits reflètent cette vision. J'explore par exemple le polyamour, les différentes forment de sexualité ou d'identité de genre, et tout ce qui sort du cadre très étriqué de la monogamie binaire.

Puis le contexte joue beaucoup. J'écris une fiction steampunk où l'action se déroule à l'époque victorienne et où les valeurs morales n'étaient pas les mêmes qu'aujourd'hui. La prostitution était tolérée et même légalisée, bien que régulée et les mariages entre cousins étaient fréquents, ce n'était pas considéré comme de l'inceste. Pourtant, certains jugeraient ça immoral à l'aune des valeurs du 21e siècle.

Après, certaines œuvres peuvent être "dangereuses" dans les messages qu'elles véhiculent, mais faut faire la part des choses entre une intention maligne de la part de l'auteur (endoctrinement, appel à la haine, apologie du mal) et une œuvre qui se veut purement fictive (dans ce cas un avertissement pour public averti suffit).

Au final, une œuvre immorale ce serait une œuvre qui nie toutes les valeurs humaine les plus fondamentales et les plus universelles. Les personnages qui représentent "l'immoralité" en tant que concept, c'est ceux qui sont absolument dénués de toute humanité. Et ceux là, en général, ils finissent mal et c'est une façon de montrer le triomphe du "bien" sur le "mal", même si ce "bien" n'est pas forcément représentés par des personnages vertueux. Ils peuvent être imparfaits, avoir leurs défauts, mais ils ont leur force et leur faiblesse, et c'est ce qui les rend attachant et "pardonnables".

Je pense par exemple à la Tour Sombre de Stephen King, où l'on toutes sortes de personnages plus ou moins recommandables, et le héro est un anti-héro, il commet des actes peu reluisants, mais on voit aussi son côté humain, ses faiblesses, ses remords, ses propres souffrances, etc. Et il a ses principes, il est capable de s'attacher aux autres, de les protéger, etc.

Après, dans d'autres genres, les choses peuvent être abordées différemment. Un thriller où à la fin l'inspecteur échoue à arrêter le tueur en série c'est plus, je pense, une façon de renverser les codes du genre et de surprendre le lecteur, plutôt que de valider les meurtres en série, et le but n'est clairement pas dénoncer le bien/le mal. Tout le monde sait que tuer c'est mal, c'est pas le but de l'œuvre de moraliser là-dessus.

Toutes les œuvres ne peuvent pas être engagées ou éducatives. Ce n'est pas leur rôle de faire "passer un message" ou d'être un "modèle pour la jeunesse". Le but c'est d'être divertissant, de choquer, de susciter de l'émotion, des réactions, etc. et "marquer" les lecteurs, en bien ou en mal.

Après, on aime ou on n'aime pas. J'aime pas l'horreur (surtout les films gore/trash). Les slasher c'est de la violence purement gratuite, pourtant j'ai jamais entendu personne dire que les films d'horreur étaient amoraux/immoraux. xD


https://zupimages.net/up/18/44/98u8.jpg
“J'adore les huîtres : on a l'impression d'embrasser la mer(de) sur la bouche.”
https://nsa40.casimages.com/img/2019/12/16/191216015011506662.jpg
Punchline sponsorisée par Necro, Roi des Grenouilles et Terreur des Surimis.


https://nsa40.casimages.com/img/2021/05/01/210501023106644364.jpg

Hors ligne

#8 Le 30-05-2021 à 12h34

Garde Etincelante
haylin458
Modératrice & Bacchante de Nevra
haylin458
...
Messages: 201

https://zupimages.net/up/21/19/4w8y.jpg

"LA FATALITÉ TRIOMPHE DÈS QUE L'ON CROIT EN ELLE."

SIMONE DE BEAUVOIR


https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg


Bonjour !

Togame

Dans un premier temps, pour avoir beaucoup travaillé sur les notions de narratologie, je ne suis pas partisane de la thèse selon laquelle le narrateur est neutre. Qu'il soit omniscient, externe ou interne, que ce soit la voix de l'auteur ou d'un personnage, les "idées" de l'auteur transparaissent forcément dans la manière de narrer une histoire. Rien que le fait de vouloir explorer tous les points de vue possibles en restant objective est une intention d'auteur. Et c'est tout à fait normal : écrire, que l'on soit publié ou non, reste un acte intime, de même que réaliser un film ou peindre un tableau. Il y aura toujours une part du créateur dans son oeuvre.

Tu cites tes nombreux personnages de fiction et la manière dont ils évoluent dans ton univers et, de ce que tu m'en dis, ces personnages me paraissent tout à fait moraux dans le sens où ils sont amenés à réfléchir à leurs actes et où la narration, de ce que j'ai compris, ne les valident pas.

Ce qui n'empêche pas, bien sûr, d'avoir un univers avec des principes moraux discutables comme la légalisation de l'esclavage, pour reprendre ton exemple.

En fait, les œuvres que je considère comme immorales ou amorales sont celles que tu cites comme dangereuses : elles sont immorales ou amorales parce qu'elles font l'apologie d'actes discutables. Pour ne citer que lui, le Marquis de Sade a écrit quelques œuvres clandestines auxquelles on peut avoir accès aujourd'hui et dans lesquelles le bien est condamné au profit du mal. Donc pour répondre à ma propre question, oui on peut écrire, créer ce genre d'œuvres mais elles ne sont généralement pas plébiscitées parce qu'elles vont à l'encontre des principes établis dans la société.

Donc j'exclus de la définition d'"œuvre immorale" toute œuvre où le concept de bien et de mal n'est pas remis en question (La Tour sombre ou les thriller qui se finissent mal pour reprendre tes exemples).

Quelque peu HS






https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg

https://zupimages.net/up/21/19/e5g0.jpg


https://zupimages.net/up/21/17/phpi.png

Hors ligne

#9 Le 30-05-2021 à 13h10

Garde Ombre
Togame
Fraîchement arrivée
Togame
...
Messages: 2 285

https://zupimages.net/up/18/44/hqu7.jpg

J'ai aussi fait un peu de narratologie, même si ça remonte, mais je sais qu'on m'avait appris surtout à distinguer le narrateur de l'auteur pour éviter de tomber dans la psychanalyse ou prêter à l'auteur des intentions qu'on ne peut de toute façon pas prouver. Donc "dans le doute", on prête tout ces intentions au narrateur, car l'auteur lui est "humain" et par conséquence on évite de le juger, puisqu'on n'est pas dans sa tête, on ne connaît pas sa vie, etc. Et même pour l'auteur, de nombreux mécanismes sont parfaitement inconscient. Des fois, ça m'arrive de relire mes écrits, on pourrait analyser tel ou tel truc, alors que moi j'ai juste écrit "au feeling" sans chercher volontairement à faire une référence biblique ici ou une réflexion sur le sens de la vie là. xD

L'analyse et la critique littéraire surpasse souvent l'œuvre, l'auteur a rarement pensé à tout cela dans les moindres détails, mais ça fait partie du jeu et on fait comme si c'était le cas. Mais c'est pour ça qu'on préfère parler de narrateur qui, en quelque sorte, transcende l'auteur. Tout comme les personnages peuvent transcender ou échapper à la volonté de l'auteur. C'est bizarre, mais des fois je me dis que j'ai juste insufflé la vie à mes personnages ou à mon univers, mais que je ne contrôle pas tout, et ils font leur life sans moi. xD C'est eux qui me contrôle et me guident, plus que l'inverse, et des fois je me surprends moi-même de la direction que prend l'histoire.

Et moins je réfléchis, mieux c'est. xD Parce que si justement je tombe dans l'analyse, à me poser des questions sur ceci cela, je suis bloquée et frustrée, ça avance pas et j'aime pas ce que je fais. Mais quand je me laisse totalement portée par mon imagination et mon inspiration sans me poser de questions et en laissant juste "vivre" mon histoire et la laisser s'écrire spontanément, je suis en général assez satisfaite voire émerveillée du résultat.

Pour répondre au HS



https://zupimages.net/up/18/44/98u8.jpg
“J'adore les huîtres : on a l'impression d'embrasser la mer(de) sur la bouche.”
https://nsa40.casimages.com/img/2019/12/16/191216015011506662.jpg
Punchline sponsorisée par Necro, Roi des Grenouilles et Terreur des Surimis.

Dernière modification par Togame (Le 30-05-2021 à 13h12)


https://nsa40.casimages.com/img/2021/05/01/210501023106644364.jpg

Hors ligne

#10 Le 07-06-2021 à 11h18

Garde Etincelante
haylin458
Modératrice & Bacchante de Nevra
haylin458
...
Messages: 201

https://zupimages.net/up/21/19/4w8y.jpg

"LA FATALITÉ TRIOMPHE DÈS QUE L'ON CROIT EN ELLE."

SIMONE DE BEAUVOIR


https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg


Bonjour !

Le débat est clôturé !

Nous vous proposons un nouveau sujet sur lequel vous pouvez réagir et donnez votre opinion jusqu'au 21 juin. Rendez-vous sur le premier post pour voir duquel il s'agit o/

Bonne discussion ! 




https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg

https://zupimages.net/up/21/19/e5g0.jpg


https://zupimages.net/up/21/17/phpi.png

Hors ligne

#11 Le 07-06-2021 à 12h05

Garde Absynthe
Xënoth
Acolyte des Sylphes
Xënoth
...
Messages: 1 114

https://cdn.discordapp.com/attachments/724584874194894915/842035366675611649/bbcode_elma_12.png

Bonjour,

Il y a deux semaines, le président de la République s'est prêté au jeu d'un concours d'anecdotes en compagnie des deux youtubeurs Mcfly et Carlito suite à un pari lancé il y a quelques mois. Ce moment a donné lieu à une vidéo postée sur la chaîne des deux youtubeurs. Largement médiatisé, cette vidéo a donné lieu à quelques débats : communication douteuse dans un contexte électoral, volonté de se rendre plus accessible à la jeunesse, youtube : la place d'un président de la République ?

Et vous, qu'en pensez-vous ?


Déjà, merci pour ce sujet encore une fois très intéressant et qui a été très médiatisé.
Je parle en ayant vu la vidéo et connaissant le contexte.

Tout d'abord, je trouve qu'il y a tout de même quelques points positifs à retenir de cette vidéo. Malgré qu'il ne faut pas oublié que la vidéo à été un minimum préparé en avance du coté du président avec les anecdotes qu'ils pouvaient révélé pour pouvoir contrôler son image. Je ne pense pas que le fait d'appelé Kylian Mbappé soit très anodin et c'est évident qu'il y a une forme de communication envers la jeunesse.
Cependant, la vidéo du président a ouvert une nouvelle voie au politique indéniable. Youtube est une ouverture et un terrain de jeu pour se faire voir autrement. Cette vidéo a presque bouleversé certains code du politicien "inaccessible devant toujours être sérieux ne pouvant se faire plaisir". Grâce au biais de Youtube le président s'est redonné une image d'être humain "comme tout le monde".

Parlons maintenant du contexte électorale.
Si l'on serait dans un monde idéaliste dans lequel un président agit pour le peuple sans se préoccuper des futurs élections la question ne se poserait pas. Toutefois, c'est quelque chose a ne pas négliger mais pour le moment on ne sait pas vraiment si il a l'intention de se représenter.
La vidéo l'a peut être servi mais elle a aussi eu l'impact inverse car tout le monde y voit une intention de toucher son électorat. Ce qui me fait me poser une question, pourquoi aucun autre politique ne s'est servi de Youtube de cette manière là ? Qu'est ce qui les empêche?

Evidement qu'il y a une volonté de se rendre plus accessible et c'est normal le corps électorale est en cesse évolution. La jeunesse se désintéresse de la politique alors youtube est une aubaine pour essayer de les toucher. La politique que l'on a est plus axé sur les sentiments et le court termes plutôt que les paroles et les actions à long-termes. Ce n'est pas une critique c'est seulement comme ça.

Youtube : est il la place d'un président de la République ?

Je pense qu'il a mieux à faire. Peut être que faire des choses pour la jeunesse aurait un meilleur impact que faire une vidéo pour montrer qu'il est "cool" . Peut être que le contexte actuel joue en sa défaveur car actuellement il y a mieux à faire. Mais à quel moment peut on considérer qu'il n'est pas à sa place?
Si l'on pense cela, cela veut dire que la politique ne peut pas évoluer? Qu'en est il vraiment?

Est ce que marquer les esprits permets vraiment de satisfaire un nouvel électorat ? Ce sera à vérifier dans le futur.

Je ne sais pas trop si j'ai répondu à la question mais j'ai hâte de lire vos avis au sujet de cette question

https://cdn.discordapp.com/attachments/724584874194894915/842035371385946162/bbcode_elma_2.png
@Elmaëyn


https://zupimages.net/up/21/21/by7b.jpg

Hors ligne

#12 Le 14-06-2021 à 01h19

Garde Ombre
Abba66
Recrue
Abba66
...
Messages: 48

Il y a deux semaines, le président de la République s'est prêté au jeu d'un concours d'anecdotes en compagnie des deux youtubeurs Mcfly et Carlito suite à un pari lancé il y a quelques mois. Ce moment a donné lieu à une vidéo postée sur la chaîne des deux youtubeurs. Largement médiatisé, cette vidéo a donné lieu à quelques débats : communication douteuse dans un contexte électoral, volonté de se rendre plus accessible à la jeunesse, youtube : la place d'un président de la République ?

Et vous, qu'en pensez-vous ?


J'avoue avoir été hypé par ce pari. J'ai tout suivi depuis le début : De la proposition au clip spécial pour les gestes barrières. Je ne suis pas McFly et Carlito assidument mais il m'arrive de regarder leurs vidéos et puis c'est vraiment un truc inédit qui n'a jamais été fait auparavant. Du coup je me devais de regarder cette vidéo et j'ai passé un bon moment devant.

Maintenant je vois beaucoup de monde utiliser l'excuse de "influencer la jeunesse" et je me sens vraiment insulté honnêtement, en gros ça sous-entend qu'on est tous bêtes et qu'il nous suffit d'une seule vidéo pour voter pour quelqu'un. Il faut arrêter de faire passer les jeunes pour des imbéciles. La règle des 18 ans minimum pour voter n'existe pas pour rien. A 18 ans on est censé être mature, on a passé l'âge de voter pour quelqu'un juste parce qu'on l'a vu sur une vidéo d'un youtubeur qu'on aime bien. J'ai vu beaucoup de monde attaquer Mcfly et Carlito sur les réseaux et honnêtement ça me dépasse. Mcfly et Carlito ne nous doivent rien si vraiment les gens veulent s'en prendre à quelqu'un qu'ils s'en prennent directement à Macron.

Youtube : est il la place d'un président de la République ?

Pas forcement en fait je ne sais pas...qu'il soit sur Youtube ne me dérange pas, il y a aussi plein d'autres politiciens sur Youtube (comme Jean-Luc Mélenchon, François Ruffin ou Benoit Hamon il me semble) mais il faut aussi qu'il assure IRL derrière, qu'il prenne des mesures pour améliorer le pays car je pense que c'est surtout ça qui a énerver les gens : La situation actuelle n'est pas oufissime que ce soit pour les étudiants ou plein d'autres qui sont devenus chômeurs à cause du covid donc faire une vidéo Youtube ce n'est pas forcement la priorité du moment.


https://64.media.tumblr.com/23a5ec1c784e8cf8468facc8eaef6735/tumblr_p7stcpOp0d1r7k0ggo1_540.gifv

Hors ligne

#13 Le 14-06-2021 à 14h03

Garde Obsidienne
Elehann
Soldat de la Garde
Elehann
...
Messages: 494

https://nsa40.casimages.com/img/2021/05/01/mini_210501023901800785.png

MANËARE

https://nsa40.casimages.com/img/2021/05/01/mini_210501025803202202.png

Bien le bonjour à toutes et tous. Je suis ravie de voir ce topic ré-ouvrir ses portes.

Je me lance donc sur ce nouveau sujet.

Il y a deux semaines, le président de la République s'est prêté au jeu d'un concours d'anecdotes en compagnie des deux youtubeurs Mcfly et Carlito suite à un pari lancé il y a quelques mois. Ce moment a donné lieu à une vidéo postée sur la chaîne des deux youtubeurs. Largement médiatisé, cette vidéo a donné lieu à quelques débats : communication douteuse dans un contexte électoral, volonté de se rendre plus accessible à la jeunesse, youtube : la place d'un président de la République ?

Et vous, qu'en pensez-vous ?


Tout d'abord je n'ai pas vu la vidéo en question. J'ai plus précisément choisi de ne pas la regarder. Je n'aborderais donc pas le contenu de la vidéo. Je connais par contre la chaîne Youtube de McFly et Carlito et visualise très bien, pour le coup, le contenu de leurs vidéos. Et je connais ainsi le concept des Concours d'Anecdotes. Je tenais également à préciser que peu importe l'homme politique qui se serait tenu devant eux, j'aurai été dérangée de la même manière.

Dérangée ? Oui.

Tout d'abord, la démarche du duo de YT et celle du Président apportent clairement des bénéfices aux deux parties. Des millions de vues pour McFly et Carlito (en même temps c'est ce qui fait, qu'ils sont qui ils sont) et une visibilité pour le Président en cette période électorale.

Je souhaite rebondir sur les propos de Xënoth. Pour le coup, quand tu dis que ça permet de casser certains codes du politicien "inaccessible devant toujours être sérieux ne pouvant se faire plaisir", personnellement je n'ai pas cette vision du tout. Et – attention, c'est vraiment personnel –  oui, les politiciens sont des humains avec un petit cœur qui bat et je n'ai pas forcément besoin de ce type de contenu vidéo pour me le rappeler. A vrai dire, ce n'est pas les attentes que j'ai d'un homme politique. Maintenant, je respecte que ça puisse « satisfaire » ou « plaire » (j'ai pas trop les bons mots ^^) à certains, mais réellement ce n'est pas ce qui me poussera à visionner ce type de contenus mais plutôt à leur fermer la porte.
Je voulais revenir également sur un gros point très intéressant que tu as mis en avant : La politique et la jeunesse. En fait, je crois que c'est principalement ce qui me dérange dans cette démarche. Un Concours d'anecdotes avec le Président de la République, je ne suis pas sûre que ce soit la manière la plus impactante pour sensibiliser la jeunesse (et pas que...) à la politique. Si l'on fait le constat que la jeunesse se désintéresse de la politique (je n'ai pas de stats, ni de chiffres, mais je crois bien qu'il n'y a pas que les jeunes d'ailleurs... C'est toujours difficile à traiter ce genre de sujets et leurs généralités ^^), on peut réfléchir et tenter de les sensibiliser à LA POLITIQUE, pas leur offrir des anecdotes sur Emmanuel Macron. Utiliser la plate forme Youtube pour parler politique ? Pourquoi pas. Mais tentons de leur expliquer de manière ludique (ou pas, d'ailleurs) ce qu'est la politique : « Qu'elle en est son histoire. Comment a évolué la politique en France. Quel rôle a t-on à jouer. » Il y a de merveilleux Youtubeurs qui proposent des contenus de ce type là pour parler de diverses thématiques : histoire, science... Je suis POUR qu'on propose des contenus qui permettent à tout à chacun de pouvoir se mettre en mouvement intérieur, en réflexion – en laissant la liberté à chacun de le faire ou non, bien sûr (loin de moi l'idée de vouloir imposer quoi que ce soit) – d'animer de la curiosité.
Je suis POUR qu'on utilise les nouveaux médias qui ont émergés ces dernières années mais je crois justement qu'ils ont un tel impact, qu'il faut vraiment réfléchir et penser les contenus de façon très précautionneuse.
J'en profite pour réagir aux propos d'Abba66. Je suis désolé que tu puisses te sentir insulté.e lorsque l'on parle de « l'influence et de la jeunesse. » L'idée n'est justement pas de prendre la jeunesse pour des imbéciles  mais de leur offrir la possibilité d'exprimer leur opinion, d'être curieux, d’éveiller des débats intérieurs, parce que faire croire à la jeunesse (et pas que) que la politique c'est ça... Perso moi c'est ça qui me dérange. Je ne sais pas si tu me suis ? ^^ Forcément qu'il y a quelque chose de l'ordre de l'influence qui se joue. A lh'euere des nouveaux métiers d'influenceurs, il est clairement affiché la volonté pour certaines personnes d'"influencer" et la jeunesse est (je le crois) la cible n°1. Alors non, ce n'est pas faire passer "la jeunesse pour des imbéciles" mais au contraire, c'est croire qu'on peut tendre à proposer des contenus qui les "élèveront" (au sens de la hauteur). Et je crois même que c'est un proposant à des heures grand publics à la TV des émissions (TV réalité, TPMP & compagnie...) qu'on prend les gens pour des couillons !  Pour ce qui est de la maturité, 18 ans, ça se discute. L'âge n'est qu’un chiffre, ou nombre et ne signifie que bien souvent peu de choses. Pourtant et tu as raison de le préciser, à 18ans on est en âge de voter ! D'où l'importance de pouvoir offrir des informations de « qualité » à ces nouveaux votants.

Plus largement, je suis un peu en colère contre les médias et notamment les chaînes de télévision qui proposent des programmes de débat politiques par exemple. L'émission de Cyril Hanouna « Balance ton post » me scandalise par exemple. Un animateur de débat pas du tout impartial, qui donne la parole à qui il le souhaite comme ça lui chante. Il y a du mépris, des agressivités, de la violence, des choix d'invités douteux... Bref, pour moi ce n'est pas ça un débat.

Malheureusement, pour en revenir au sujet de base (je m'égare ^^), cette vidéo est également un non-sens pour moi.

Je rebondis encore sur tes propos Xënoth ^^ Pour tenter de répondre à ta question, je ne suis pas sûre que considérer que le Président ne soit pas à sa place dans un contenu de ce type (ou sur Youtube plus largement) signifie que nous ne soyons pas ouvert à « l'évolution » de la politique.
Les pensées évoluent, la politique elle-même, évolue, l'intérêt qui y est porté évolue.
Et les temps changent : l'accès aux réseaux sociaux de plus en plus précoce, les nouveaux métiers de youtubeurs/influenceurs...(ça pèse un peu dans la balançe aussi tou ça ? qu'en pensez-vous ?) On ne peut pas vraiment être contre l'évolution de la politique, dans le sens ou c'est plutôt factuel. Les choses changent.
Pour ce qui est de considérer qu'un président n'est pas vraiment à sa place sur Youtube (dans le contexte d'un concours d'anecdotes) ?
En tout cas, personnellement je n'y porte aucun intérêt. Et pour ceux et celles qui ont vu la vidéo : je me demandais (même si je n'y crois que trop peu), y'a t- eu un message de la part des trois protagonistes envers LA politique au sens large ? Comment ont-ils offert un bénéfice et un contenu intéressant (même si divertissant) aux spectateurs ?

Je serai ravie d'en discuter avec vous, mon post est un peu brouillon mais je me ferai un plaisir d'approfondir certains sujets avec vous ! ^^

A bientôt !

https://nsa40.casimages.com/img/2021/05/01/mini_210501025803202202.png
https://nsa40.casimages.com/img/2021/05/01/mini_210501025611451301.png


https://i.postimg.cc/QNQVsJpq/ezgif-com-gif-maker-3.gif
by @Asïol

Hors ligne

#14 Le 14-06-2021 à 20h35

Garde Ombre
Kallindra
Acolyte des Licornes
Kallindra
...
Messages: 418

Hello !

Je ne ferais probablement pas une réponse aussi longue que mes VDD ^^

Il y a deux semaines, le président de la République s'est prêté au jeu d'un concours d'anecdotes en compagnie des deux youtubeurs Mcfly et Carlito suite à un pari lancé il y a quelques mois. Ce moment a donné lieu à une vidéo postée sur la chaîne des deux youtubeurs. Largement médiatisé, cette vidéo a donné lieu à quelques débats : communication douteuse dans un contexte électoral, volonté de se rendre plus accessible à la jeunesse, youtube : la place d'un président de la République ?

Et vous, qu'en pensez-vous ?



D'abord, je n'ai pas regardé la vidéo, juste des extraits et une analyse de Fabien Olicard.

Mon avis sur cette question est que ce n'est absolument pas la place d'un président de la République de faire le zigotos que ce soit surt YT ou sur une chaine de TV.
Si le président avait lancé un défi à des youtubeurs sérieux pour élever le débat. Là je dis oui.
Lancer un défi pour se pavaner et se racheter une jeunesse non...
Oui d'autres politiciens ont leur chaine YT mais ils ne sont pas présidents et ils ne sont pas la pour faire des blagues et raconter leur vie romancée (Vf la vidéo de Olicard qui démontre les anecdotes vraies et fausses).
Être président c'est être le représentant de tous les français et de la France.

Pour moi il ne s'agit que d'un coup de comm pour tenter de se faire passer pour plus sympa qu'il ne l'est en appelant à l'aide 2 Youtubeurs potaches qui eux bénéficient en même temps d'un sacré coup de pub.

Concernant la question de l'influence, je pense qu'il faut déjà se dire que tout le monde n'exerce pas son esprit critique @Abba66. Donc oui clairement il y-en a qui seront influencé. En effet, même sans dire que demain ils vont voter pour Macron, la plupart auront une vision positive et innovante de ce président qui au final n'a pas fait grand chose pour la France et les français, qu'ils soient jeunes, moins jeunes ou retraités.

Hors ligne

#15 Le 21-06-2021 à 10h42

Garde Etincelante
haylin458
Modératrice & Bacchante de Nevra
haylin458
...
Messages: 201

https://zupimages.net/up/21/19/4w8y.jpg

"LA FATALITÉ TRIOMPHE DÈS QUE L'ON CROIT EN ELLE."

SIMONE DE BEAUVOIR


https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg


Bonjour !

Merci à toutes et à tous d'avoir participé au sujet que nous vous avons proposé ! Si certains sujets vous tiennent à coeur, n'hésitez pas à nous les soumettre par mp o/

Le nouveau sujet pour les deux semaines à venir est sur le premier post, nous vous laissons le découvrir !




https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg

https://zupimages.net/up/21/19/e5g0.jpg


https://zupimages.net/up/21/17/phpi.png

Hors ligne

#16 Le 22-06-2021 à 02h17

Garde Ombre
Isil
Garde en formation
Isil
...
Messages: 190

Bonjour/bonsoir !

Je viens répondre au débat du moment. Avant toute chose, j'aimerais spécifier que j'ai des problèmes de communication dû au syndrome d'Asperger. Je fais de mon mieux pour que mes propos restent clairs, mais si vous avez besoin de précision n'hésitez surtout pas à demander ! Sur ce, allons-y.

- Dans notre société contemporaine où l'égalité de droits devant la loi semble acquise, quelle est la place du féminisme ?

L'égalité des droits « semble » être acquise et c'est important de préciser qu'elle semble être acquise. Nos droits ne sont et ne devront jamais être considérés comme des acquis. Les femmes occidentales n'ont jamais eus autant de droits qu'à cette époque. La misogynie dans laquelle nos ancêtres ont grandis a laissé des traces. Pour preuve, bien des systèmes de loi actuels sont inspirés de celui qui est historiquement reconnu comme étant le plus violent à l'égard des femmes. Eh oui, je parle du droit romain et je rappelle que celui-ci est toujours mis sur un piédestal dans nos cours d'histoire. La démocratie en elle-même excluait les femmes à une certaine époque car nous n'étions, ente autres, que des hommes ratés, comme le disait ce cher Aristote. Pourtant, la Grèce Antique nous est toujours présentée comme un havre de savoir et de progrès alors que les femmes étaient réduites uniquement à la reproduction et à assouvir les besoins charnels de ces messieurs. Ces milliers d'années d'oppression laissent des traces et je ne pense pas que quelques décennies aient suffis à tout  « effacer » donc de rendre le féminisme caduc. Par exemple, nous pouvons parler de « misogynie intériorisée » ou de sexisme ordinaire. Ce n'est pas comparable à ce qui se faisait avant, mais ça reste de la discrimination. Elle existe toujours et le moindre laisser-aller pourrait causer un retour en arrière aussi minime soit-il. Le féminisme doit rester bien visible et mis de l'avant, tout simplement parce que le combat n'est pas finis.

Dernière modification par Isil (Le 22-06-2021 à 02h18)


There's things I wanna say to you, but I'll just let you live.
https://zupimages.net/up/18/22/27z4.gif

Hors ligne

#17 Le 29-06-2021 à 13h01

Garde Etincelante
Lune1712
Modératrice & Nymphe nocturne
Lune1712
...
Messages: 721

Bonjour ~

Je viens répondre au débat du moment : Dans notre société contemporaine où l'égalité de droits devant la loi semble acquise, quelle est la place du féminisme ?

Je suis plutôt d'accord avec ma VDD: l'égalité "semble" être acquise, c'est important de le préciser.
Il y a plein de caractères problématiques qui sont encore considérés normaux ! Les jouets offerts aux petites filles vs aux ceux offerts aux garçons, les femmes plus "aptes" à s'occuper de la maison et des enfants, juger les filles selon leurs vêtements et leurs maquillages...

Même si la situation des femmes s'améliore de plus en plus, le féminisme est toujours indispensable de nos jours, ne serait-ce que parce que les femmes sont en moyenne payées 10% de moins qu'un homme pour le même travail.
Et encore, les droits liés à l'avortement reculent, comme en Pologne ou dans certains états des Etats-Unis...

Je m'excuse pour ce message un peu décousu je reviendrais peut-être remettre tout ça en ordre xD
Bonne journée ~


https://www.zupimages.net/up/20/49/4wjo.pnghttps://www.zupimages.net/up/17/44/i6yi.png

Hors ligne

#18 Le 20-07-2021 à 11h09

Garde Etincelante
haylin458
Modératrice & Bacchante de Nevra
haylin458
...
Messages: 201

https://zupimages.net/up/21/19/4w8y.jpg

"LA FATALITÉ TRIOMPHE DÈS QUE L'ON CROIT EN ELLE."

SIMONE DE BEAUVOIR


https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg


Bonjour !

Le sujet de notre quinzaine a eu un peu de retard mais le temps que je consacre au forum a pâti ces derniers temps de soucis personnels. Je m'excuse donc de ce retard et vous laisse avec le nouveau sujet en premier post, en espérant qu'il vous inspire davantage que le précédent o/

Par ailleurs, je me permets de préciser qu'il n'est pas nécessaire d'écrire un pavé pour donner son avis, si vous souhaitez simplement passer en coup de vent pour partager votre opinion c'est aussi possible !

Bonne discussion à toutes et à tous !


https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg

https://zupimages.net/up/21/19/e5g0.jpg


https://zupimages.net/up/21/17/phpi.png

Hors ligne

#19 Le 20-07-2021 à 12h10

Garde Ombre
Kallindra
Acolyte des Licornes
Kallindra
...
Messages: 418

Bonjour !!!

@Halyin4558 ! PAs de soucis, IRL First /static/img/forum/smilies/wink.png


peut-on donner son opinion dans un débat sans être concerné par celui-ci ?

Oui, ce n'est pas parce que quelque chose ne nous concerne pas qu'on a pas le droit de ne pas avoir un avis éclairé sur la question.

Je ne suis pas concernée par l'écriture inclusive, j'ai un avis très arrêté dessus basé sur le fait que j'ai un enfant en primaire et que ce serait désastreux pour l'apprentissage de la lecture et de l'écriture.

Hors ligne

#20 Le 27-07-2021 à 00h05

Garde Etincelante
Lune1712
Modératrice & Nymphe nocturne
Lune1712
...
Messages: 721

Bonsoir ~

Comme ma Vdd Kallindra, je pense  que oui, on peut donner son opinion dans être concerné par celui-ci. Mais il faut quand même être assez ouvert pour savoir prendre en compte les avis de ceux qui sont concernés ! Et donc, que les personnes concernées puissent s'exprimer et être entendues.
La premier exemple qui me vient est le vote contre l'avortement en Alabama, la loi a été adoptée à 25 voix contre 6... Et dans les 25 voix, aucune femme.

Et sinon, pour rester dans l'exemple de Kallindra de l'éducation des enfants, en tant que célibataire sans enfant quand je donne mes opinions on me dit souvent "tu comprendras quand tu seras en couple", ou "quand tu auras des enfants"... Et donc, je ne suis peut-être pas objective, mais je pense que mon opinion compte quand même un peu :')

Bref, j'ai l'impression d'avoir donné des exemples très opposés, mais je vais quand même valider ma réponse "Oui mais" xD

Bonne soirée ~


https://www.zupimages.net/up/20/49/4wjo.pnghttps://www.zupimages.net/up/17/44/i6yi.png

Hors ligne

#21 Le 02-08-2021 à 16h56

Garde Etincelante
haylin458
Modératrice & Bacchante de Nevra
haylin458
...
Messages: 201

https://zupimages.net/up/21/19/4w8y.jpg

"LA FATALITÉ TRIOMPHE DÈS QUE L'ON CROIT EN ELLE."

SIMONE DE BEAUVOIR


https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg


Bonjour !

Merci pour votre participation au sujet précédent ! Le nouveau sujet de la quinzaine est disponible sur le premier post o/

N'oubliez pas que vous pouvez nous proposer des sujets par mp /static/img/forum/smilies/wink.png

Bonne discussion à toutes et à tous !


https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg

https://zupimages.net/up/21/19/e5g0.jpg


https://zupimages.net/up/21/17/phpi.png

Hors ligne

#22 Le 02-08-2021 à 17h52

Garde Ombre
Kallindra
Acolyte des Licornes
Kallindra
...
Messages: 418

Nous vivons dans une société où la réussite, et notamment professionnelle, tient une grande place.
Cette situation peut alors induire la question suivante : Avoir un métier est-il synonyme de liberté et de pouvoir ?


Je ne suis pas sure que ce soit réellement sujet à débat.

Perso je répondrais non car avoir un métier ce n'est pas avoir un emploi.
Mon métier c'est assistante RH et mon emploi c'est assistante technique paie. Je ne m'épanouie pas dans mon emploi alors que je sais que j' m'éclaterais dans mon métier.

Après si on part du principe qu'on travaille dans l'emploi de notre métier alors je dirais :
- Oui on fait quelque chose qui nous plait
- Non on est pas libre et non on pas le pouvoir.
- Oui notre emploi nous permet de gagner de l'argent qui théoriquement (hors pass sanitaire et covid) nous permet de faire des activités qui nous plaise. Nous sommes libre de choisir ces activités selon nos moyens.
- Non on est pas dans une situation de pouvoir. Toujours dans la théorie, salarié et employeurs ont des obligations légales qui doivent être respectées par tous donc on peut faire des choses mais toujours dans un cadre légal.

Hors ligne

#23 Le 09-08-2021 à 21h27

Garde Ombre
Abba66
Recrue
Abba66
...
Messages: 48

Hellooooo /static/img/forum/smilies/big_smile.png

Nous vivons dans une société où la réussite, et notamment professionnelle, tient une grande place.
Cette situation peut alors induire la question suivante : Avoir un métier est-il synonyme de liberté et de pouvoir ?


Honnêtement je trouve pas. Personnellement je ne vois pas le travail comme étant un symbole de liberté et encore moins de pouvoir...quoique pour le pouvoir ça peut se négocier vite fait, je pense que ça peut être synonyme de pouvoir uniquement pour des des gens au sommet de la hiérarchie (comme les cadres, les PDG, les patrons, etc...) mais pour un simple salarié je vois surtout ça comme une contrainte et puis le salarié n'est pas forcement libre. Il doit respecter un planning, des règles stricts, une deadline ou alors un dress-code. Je trouve également que le monde du travail est un univers assez anxiogène où tous les coups sont permis où tu dois te taire et faire ce qu'on te dit (même si tu ne veux pas) donc la liberté...j'y crois moyen.

Le travail en lui-même n'est pas forcement synonyme de liberté et de pouvoir, par contre l'argent oui c'est synonyme de liberté et de pouvoir. ^^


https://64.media.tumblr.com/23a5ec1c784e8cf8468facc8eaef6735/tumblr_p7stcpOp0d1r7k0ggo1_540.gifv

Hors ligne

#24 Le 31-08-2021 à 14h55

Garde Etincelante
haylin458
Modératrice & Bacchante de Nevra
haylin458
...
Messages: 201

https://zupimages.net/up/21/19/4w8y.jpg

"LA FATALITÉ TRIOMPHE DÈS QUE L'ON CROIT EN ELLE."

SIMONE DE BEAUVOIR


https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg


Bonjour !

Merci pour votre participation au sujet précédent ! Même si je ne participe peu voire pas, je lis vos posts et c'est toujours enrichissant ^^

Le nouveau sujet de la quinzaine est disponible sur le premier post o/

Bonne discussion à toutes et à tous !

.................................................


EDIT (31/08)

Le nouveau sujet de la quinzaine est en ligne sur le premier post o/


Faut-il des règles vestimentaires dans les établissements scolaires ?



https://zupimages.net/up/21/19/i9j6.jpg

https://zupimages.net/up/21/19/e5g0.jpg


https://zupimages.net/up/21/17/phpi.png

Hors ligne

#25 Le 01-09-2021 à 12h31

Garde Ombre
Kallindra
Acolyte des Licornes
Kallindra
...
Messages: 418

Hello !

Faut-il des règles vestimentaires dans les établissements scolaires ?

En tant qu'ancienne assistante d'éducation je répond totalement par l’affirmative à cette question !
Il ne s'agit pas de brimer la liberté d'expression des écolier/collégiens/lycéens mais bien de garder un lieu avec des tenues correctes pour tous.

Quand j'étais pionne, que ce soir la jupe ras la moule pour les filles ou le pantalon ras le cul pour les garçons c'était même combat : tu te changes à la pause dej si externe ou plus jamais tu te présentes dans une tenue qui n'est pas correcte sinon heure de colle.
Ca passait généralement bien car on était une équipe bienveillante et qui ne faisait pas de distinguo fille/garçon.

Pour mon fils, ça me viendrait pas à l'esprit de le laisser aller à l'école dans une tenue qui est inadaptée à l'espace scolaire.

L'école c'est le lieu qui précède le travail en entreprise. Si on apprend pas aux gosses qu'il y-a une différence entre ce qu'on peut faire dans sa vie perso et dans vie scolaire, comment leur apprendre qu'il y-aura une différence entre leur vie perso et leur vie pro ? Et pour avoir fait passer des entretien en agence d'intérim, on peut être sûr que certains auraient eu besoin d'avoir cet apprentissage.

Bref je dis pas qu'il faut tout empêcher mais qu'il faut tout de même poser certaines limites.

Hors ligne

Pages : 1 2 3